Jr Casas - Fotolia

HebdoIT : la semaine vue par LeMagIT (5 février)

ESN : Gfi embauchera à tour de bras en France - Dassault Systemes lance sa marketplace B2B à la Amazon - SaaS de Google : 4 millions de clients (chiffres officiels) - ServiceNow tutoie les 2 Md$ de CA - Tableau : plus de clients, autant de défis

Chaque semaine, LeMagIT synthétise les faits qui ont marqué l'écosystème du monde IT B2B.

Gfi embauchera à tour de bras en France en 2018

En 2018, Gfi Informatique prévoit de recruter 2.500 personnes en France, dont 2.000 en CDI. Gfi a 15.000 collaborateurs dans le monde, dont 10.000 dans le pays, où, donc, il augmentera sa présence de 20%.

Les recrutements seront réalisés à part égale entre l’Ile-de-France et les régions.

Mercredi, l’ESN a annoncé un CA de 1,13 Md€ en progression de 11,5% (+2%), dont 290 millions à l’international. « Le profil international du groupe s’est renforcé et ce dernier continuera à être attentif aux opportunités de croissance externe qui lui permettraient d’augmenter la part de son activité à l’étranger, notamment sur les marchés où il est déjà présent en Europe du Sud, du Nord, Amérique Latine et Afrique », promet l’ESN pour 2018.

Dassault Systemes lance une marketplace à la Amazon pour le B2B

En 2017, Dassault Systèmes, le plus gros éditeur français, a fait progresser son chiffre d’affaires logiciel de +8% (2,87 Md€) et son revenu global de 7% (3,23 Md€).

Parmi les éléments clefs de l’année, l’éditeur a racheté le fournisseur de IaaS français Outscale, qui était auparavant une spin-off. « Nous nous concentrons sur le développement de notre cloud et veillons à ce que nos centres de données dans le monde - à travers Outscale et d'autres fournisseurs - répondent aux besoins d'infrastructure de nos clients et aux exigences réglementaires et gouvernementales locales », explique son DAF.

Cette semaine, Dassault Systèmes a également lancé une Marketplace pour compléter 3D EXPERIENCE. « Nous mettons en relation les acheteurs et les vendeurs de contenus, de design et de services », explique le PDG de l’éditeur. Un des premiers domaines de cette Amazon B2B concernera l'impression 3D.

SaaS de Google : 4 millions de clients (chiffres officiels)

Sundar Pichai, le PDG de Google, a fait savoir que le Google Cloud générait 1 milliard de dollars de chiffre d'affaires par trimestre. C’est une première. Jusqu’ici Google rechignait à communiquer sur ces chiffres.

Google Cloud se compose de deux grandes offres : Google Cloud Platform (IaaS et PaaS) et G Suite (SaaS). Les efforts pour positionner cette offre Entreprise sur le marché professionnel - et non plus uniquement pour développeur - semblent commencer à porter leurs fruits, en tout cas selon son président. « Le nombre de deals supérieurs au million de dollars a plus que triplé par rapport à 2017 », se félicite-t-il, « Nous signons des marchés plus gros et plus stratégiques ».

Le seul G Suite (Google Docs, Drive, Gmail, Agenda, Hangout, etc.) a dépassé la barre symbolique des 4 millions de clients payants. Microsoft continue néanmoins à dominer le segment des « suites de productivité » cloud (bureautiques et collaboration) avec Office 365.

Tableau Software : plus de clients, toujours autant de défis

Tableau va mieux. Ses résultats 2017 montrent un chiffre d'affaires en progression de 6% (877 M$) et une marge opérationnelle qui se maintient. Mais les défis demeurent. L'éditeur cherche à s'imposer à la fois dans le Cloud et comme une réelle plateforme de BI au-delà de la seule DataViz.

Positionné en leader de la BI « Moderne » par le Gartner, son offre a fort à faire face à Qlik qui tente la même transformation, et face aux historiques qui misent sur l'AI pour simplifier l'usage de leurs solutions très bien implantées au cœur des entreprises.

Pour atteindre son objectif de diversification, Tableau Software a lancé en 2017 un nouveau moteur de donnée In-Memory (Hyper) qui accélérerait de 3 à 5 fois les requêtes et les extractions. Et surtout, il a sorti une version Linux de son back-end côté server (Tableau Server on Linux).

Sur l'année, l'éditeur aurait convaincu 16.000 nouveaux clients.

ServiceNow tutoie les deux milliards de CA

L’éditeur de solutions ITSM en mode SaaS a tutoyé les deux milliards de dollars de CA sur l’année fiscale 2017 (1,93 Md$, soit une progression de +40%).

La licorne diversifie de plus en plus son activité et étend sa « plateforme » aux services RH, aux services pour call-center (ce qui le met en concurrence de ZenDesk, Salesforce ou Oracle), à la gestion et à l’automatisation de la cyber-sécurité, et au développement « low-code » et au BPM (concurrence : RunMyProcess ou Pega). ServiceNow réalise déjà la majorité de ses revenus dans ses nouvelles offres, hors ITSM.

L’objectif affiché en interne est d'atteindre les 4 Md$ en 2020.

Alphabet s’attaque au marché de la cybersécurité

Et aussi cette semaine

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close