Warakorn - Fotolia

SIEM : LogRhythm passe sous le pavillon de Thoma Bravo

Le fonds d’investissement va prendre une participation majoritaire dans LogRhythm, l’éditeur de système de gestion des informations et des événements de sécurité. Celui-ci entend en profiter pour accélérer ses investissements.

LogRhythm veut se développer plus rapidement. C’est en substance le message qu’il envoie dans un communiqué de presse annonçant une prise de participation majoritaire du fonds d’investissement Thoma Bravo. Il y indique ainsi que cet investissement vise à « soutenir [ses] projets opérationnels et de développement de produits ».

Seth Boro, du fonds d’investissement, ne dit pas autre chose et affiche sa détermination pour « accélérer l’innovation produits et contribuer à un succès commercial continu ».

Plus loin, Andy Grolnick, Pdg de LogRhythm, explique faire confiance à Thoma Bravo pour l’accompagner dans ses ambitions de passer à l’étape supérieure et d’étendre sa position d’éditeur majeur de système de gestion des informations et des événements de sécurité (SIEM).

En fin d’année dernière, Gartner a classé LogRhythm parmi les leaders du marché du SIEM, aux côtés de McAfee, et un peu en retrait par rapport à IBM et Splunk. La plateforme de LogRhythm n’est pas, comme d’autres, facturée au volume, mais à la vélocité, au nombre de messages par seconde.

Thoma Bravo n’est pas étranger au monde de la sécurité. En 2011, il avait racheté Blue Coat pour 1,3 Md$, avant de le revendre à Bain Capital mi-2015 – lequel l’a cédé à Symantec un an plus tard pour plus du triple, non sans lui permettre de renforcer son offre avec les rachats de Perspecsys et d’Elastica.

Plus récemment, Thoma Bravo a soulagé son portefeuille de LANDesk en le cédant à Clearlake Capital, permettant ainsi sa fusion avec Heat Software, sous le nouveau nom d’Ivanti. De quoi recentrer ses investissements en matière de sécurité autour du contrôle des accès et des identités, avec en particulier Bomgar, Imprivata et SailPoint. Mais le portefeuille de Thoma Bravo compte aussi Flexera, et bien sûr McAfee, dans lequel il a pris une participation minoritaire aux côtés de TPG.

Enfin, à l’automne dernier, Barracuda Networks a rejoint le portefeuille du fonds d’investissement. Le groupe s’est depuis offert un spécialiste de la sensibilisation au hameçonnage, PhishLine.

Les conditions financières de la prise de participation de Thoma Bravo dans le capital de LogRhythm n’ont pas été communiquées.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close