Sergey Nivens - Fotolia

LANDesk fusionne avec Heat Software et devient Ivanti

Le fonds d’investissement Clearlake Capital a finalisé le rachat LANDesk au fonds Thoma Bravo. Il va constituer un nouvel éditeur unique, expert dans la gestion de l’environnement de l’utilisateur final.

Arrivé dans le portefeuille de Thoma Bravo en 2010, LANDesk a changé une nouvelle fois de mains pour passer dans le giron de Clearlake Capital. Les deux fonds avait conclu un accord début janvier, sans en dévoiler les conditions financières. La vente vient d'être finalisée ce 23 janvier.

Clearlake Capital va profiter de cette opération pour intégrer l’offre de Heat Software à celle de LANDesk. Dans son premier communiqué, Clearlake Capital estimait que « cette association va renforcer la couverture géographique et des secteurs d’activité de LANDesk en lui apportant une plateforme améliorée à très grande échelle, qui fournit aux professionnels de l’IT et aux entreprises des solutions de gestion et de sécurisation de l’environnement des utilisateurs finaux ».

Dans son deuxième communiqué daté de ce jour, le fonds annonce que « les deux entreprises seront réunies sous un nouveaunom : Ivanti ». Ce nouvel éditeur spécialiste des solutions sur site te dans le Cloud de sécurisation des environnements des utilisateurs finaux, sera dirigé par Steve Daly, ex-PDG de LANDesk.

D'autres rachats devraient suivre pour le renforcer. « Nous prévoyons une accélération agressive de la croissance ; pour cela, nous investirons dans le développement de nouveaux produits, dans les ventes et le marketing, mais également via des acquisitions », promet Behdad Eghbali, Managing Partner chez Clearlake Capital.

Au cours de ses années Thoma Bravo, LANDesk a renforcé son offre avec plusieurs acquisitions. On relèvera en particulier celles de LetMobile début 2014, dans le domaine des applications mobiles, de Naurtech un peu plus tard, dans celui des terminaux mobiles durcis, et d’AppSense, plus récemment, dans celui de l’administration du poste client.

L’optimisme de rigueur est bien là. Prashant Mehrota et James Pade, chez Clearlake, estime que le rapprochement des deux éditeurs va permettre de « fournir des solutions complètes pour répondre aux défis et aux risques complexes de la sécurité IT » et que « ce mariage avec Heat et cette transformation vont encore augmenter le champ d’action de Landesk ».

Mais c’est mal cacher les nombreuses redondances qu’il faudra gérer une fois l’opération finalisée, d’ici la fin du mois. Plus du côté de Heat que de celui de LANDesk, laisse à penser le communiquer. Celui-ci pourrait certes profiter des offres de help desk et de gestion de services du premier, mais pour le reste, il semble raisonnable de s’attendre à des coupes, à moins que des efforts d’intégration ambitieux ne soient envisagés. Mais ils ne sont pas évoqués.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close