TechEd 2018 : trois façons de profiter de l’analytique SAP

SAP a profité du TechEd 2018 pour éclairer d’un jour plus précis sa stratégie en matière d’Analytics. Une couche applicative clé par laquelle l’éditeur allemand s’est ouvert il y a quelques années en rachetant notamment Business Object (BO), la suite BI française. Une couche technologique également, la première à avoir bénéficié des développements d’HANA – la base In-Memory maison – et qui aujourd’hui infuse l’ensemble du portefeuille de SAP.

Après quelques années de confusions - notamment autour du naming, de la maintenance des actifs historiques, et de la priorité accordé au cloud sur le on-premise - la stratégie est désormais claire, entre l’avenir de BO, le développement de Cloud Analytics et l’intégration à l’ensemble des applications SAP.

Business Object maintenu, la bascule cloud au rythme de chacun

D’abord BO. Si SAP promeut fortement sa plateforme SAP Analytics Cloud (SAC), l’éditeur affirme clairement ne pas du tout chercher à faire basculer l’ensemble du parc existant. Une dimension critique dans la relation avec les clients historiques - notamment français - de Business Object.

Pour Erik Marcadé – VP Advanced Analytics Products chez SAP et patron des labs parisiens d’où sortent nombre d’innovations – « nombre d’actifs de type rapport ou dashboard ont été constitués de longue date par les entreprises et il est hors de question d’imposer par le haut un changement de pratique. Les questions de sécurité sont également clés en matière de datas ce qui explique que certains clients préfèrent une approche on-premise ».

La maintenance de BO BI est assurée jusqu’en 2024 minimum et une nouvelle version – la 4.3 – est annoncée pour 2019.

Reste que pour Byron Banks, VP Analytics, nombre d’innovations et de nouveaux usages sont aujourd’hui liés au cloud. Pour faciliter l’accès – et développer l’appétence – des utilisateurs BO, l’interopérabilité entre BI 4 et SAP Analytics Cloud est assurée. Une option de licence existe, permettant de bénéficier de Cloud Analytics dans Business Object. Il explique : « Les besoins sont de plus en plus complexes et beaucoup de clients peuvent avoir besoin des deux mondes en fonction des différents cas de figure ou rôles. Le prédictif par exemple est un des axes majeurs d’innovation dans le cloud. Et des fonctions peuvent être invoquées depuis l’outil de pure BI qu’est BO ».

Le cloud comme levier de développement des usages analytiques

Ensuite SAP Analytics Cloud (SAC). C’est désormais l’un des piliers de l’offre de l’éditeur. Appuyé sur Cloud Platform – le PaaS métier de SAP – SAC intègre des outils de BI, de planification et de prédiction. L’offre propose également de l’analytique temps réel et des fonctions collaboratives avancées. SAP Analytics Cloud est très complet et propose non seulement des rapports et des  « discovery », mais met également en avant des analyses qui permettent de recontextualiser les requêtes et réponses dans une démarche métier. Si aujourd’hui les clients sont moins nombreux que sur Business Object c’est clairement l’offre qui bénéficiera très rapidement de la R&D de SAP, en reposant notamment sur le machine learning et les approches conversationnelles à base de bots. Search to Insight, le moteur de recherche en langage naturel développé à Paris, est d’ores et déjà intégré à SAC. Le système d’apprentissage est très métier et repose sur les données à l’échelle de l’entreprise.

C’est un développement essentiel quand on connaît l’importance de la structuration des requêtes dans la production de rapports ou de dashboards. Si aujourd’hui le niveau des réponses est fonction de modèles préétablis, SAP travaille à rendre l’expérience utilisateur la plus fluide et surtout la plus utile possible.

Autre piste : développer des « smart insights » qui permettent de détecter des « biais » dans le raisonnement de l’utilisateur. Toujours fondés sur le machine learning, ce type d’analyse permet d’alerter sur des incohérences, de proposer des pistes de recherche plus adaptées ou encore de monter en précision ou de mettre en avant des corrélations possibles par rapport à une requête large.

L’infusion de SAC dans l’ensemble du portefeuille appiclatif

Enfin, Analytics à tous les étages. SAP a décidé de faire infuser ses technologies Analytics Cloud dans l’ensemble de ses applications, de S/4HANA à Successfactor en passant par Concur. Les fonctionnalités SAC en matière de planification, d’analyse ou de prédictif deviennent le standard pour les grilles d’analyse de toutes les apps.

« L’idée est clairement d’avoir une expérience utilisateur similaire d’un environnement à l’autre, mais également de faire profiter des avancées en termes de machine learning ou de conception de bots – au cœur des innovations dans SAC – à tout notre portefeuille » précise Erik Marcadé. A terme, la vision de SAP et de permettre l’utilisation de fonctions analytiques de manière transparente pour l’utilisateur final qui tapera indistinctement, depuis son interface métier, vers des fonctionnalités SAP Analytics Cloud.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close