ra2 studio - stock.adobe.com

Citrix Virtual Apps and Desktops version 1903 améliore sécurité et expérience utilisateur

L’éditeur continue de faire évoluer ses produits cloud, mais faire adopter ses offres en mode service reste un défi.

Citrix Virtual Apps and Desktops va profiter de quelques mises à jour mineures avec sa version 1903, à commencer par l’optimisation de ses performances avec Microsoft Teams, une meilleure lecture multimédia et l’authentification à deux facteurs. La mise à jour vers Virtual Apps et Desktops 1903 sera disponible prochainement.

Cette annonce survient alors que Citrix tente de migrer graduellement d’un modèle commercial basé sur le déploiement sur site à un autre, basé sur le cloud. Mais l’exercice n’est pas forcément trivial. Mark Bowker, analyste senior chez Enterprise Strategy Group (ESG), relève ainsi que de nombreux clients de l’éditeur ont des approches plutôt conservatrices du système d’information, « visant dans un monde où, ‘si ce n’est pas cassé, on ne répare pas’. Cette mentalité ralentit l’adoption de nouvelles fonctionnalités et des modèles de consommation en mode cloud ».

Pour Mark Bowker, si Citrix veut réussir la transformation de son modèle économique, il va devoir bousculer quelque peu certains de ses clients : « Citrix dispose sans doute de certaines des meilleures technologies et fonctionnalités de fourniture d'applications et de postes de travail virtualisés. Mais pour faire avancer ses clients, il lui faut produire des efforts commerciaux et relationnels considérables ».

Pour Carisa Stringer, directrice du marketing pour Citrix Apps and Desktops, les nouveautés du produit s’inscrivent justement dans cette perspective. Selon elle, il s’agit de faciliter la migration vers les offres cloud pour ces clients réfractaires.

Ainsi, les clients de Citrix Virtual Apps and Desktops vont pouvoir utiliser la version Web de Microsoft Teams. La version client lourd sera prochainement supportée. Et là, David Johnson, analyste chez Forrester, affiche un certain optimisme : « Citrix a fait la démonstration de sa capacité à ajouter de la valeur aux plateformes Microsoft. Nous nous attendons à ce qu’ils continuent de trouver des moyens de le faire ».

Outre le support de Teams, Citrix a ajouté de nouvelles fonctionnalités pour les clients de ServiceNow, permettant notamment aux administrateurs de programmer des tickets et d’automatiser la fourniture des applications virtuelles. L’éditeur a également ajouté une représentation de l’affichage virtuel, donnant aux utilisateurs la possibilité de diviser un seul écran en huit écrans plus petits, afin d’aider les employés qui doivent naviguer dans plusieurs applications à la fois.

La mise à jour de Citrix Virtual Apps and Desktops apporte par ailleurs l'authentification à deux facteurs et la journalisation de la configuration pour les administrateurs ; de quoi permettre de conserver une trace de toutes les tâches administratives réalisées dans Citrix Virtual Apps and Desktops.

Citrix prépare enfin la disponibilité de son produit sur Google Cloud, allant au-delà d'Azure et d'AWS. Mais pour Tim Minahan, directeur marketing chez Citrix, il y a plus à venir. Une demi-surprise : la grand messe annuelle de l’éditeur se déroulera fin mai.

Pour approfondir sur Virtualisation du poste de travail

Participer à la conversation

1 commentaire

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

Si je vois bien l'intérêt d'un fournisseur dans le passage d'un mode acquisition à un mode locatif, lui permettant de générer des revenus réguliers voire captifs, quelqu'un peut-il m'expliquer en quoi le passage d'un mode investissement (CAPEX) à un mode fonctionnement (OPEX) est toujours avantageux pour le client ?
Je vois au moins un cas où cela n'est pas vrai : les collectivités territoriales françaises qui peuvent emprunter pour leurs budgets d'investissement mais pas pour leurs budgets de fonctionnement ; les budgets des CT sont tendus, encore plus sur les budgets de fonctionnement où il n'est pas possible de recourir à l'emprunt ... Tout passage à une consommation en mode locatif se traduit donc par une pression accrue sur les budgets de fonctionnement.
Annuler

- ANNONCES GOOGLE

Close