Rawpixel - Fotolia

Talend change de PDG et vise le milliard de dollars de chiffre d'affaires

L'éditeur d'origine française spécialiste de l'intégration de données a recruté une nouvelle PDG, Christal Bemont, anciennement chez Concur (SAP), pour mener à bien sa cloudification et multiplier ses revenus par quatre.

Pour remplacer Mike Tuchen, qui était à sa tête depuis six ans, l'éditeur spécialiste de l'intégration de données Talend a décidé de nommer Christal Bemont, un ancienne de SAP et de Concur. Ce choix montre l'importance du cloud pour l'évolution de la société.

Suite de l'article ci-dessous

En plus de son rôle de PDG, Christal Bemont siègera au conseil d'administration de Talend.

Cette manager confirmée a passé 15 ans chez Concur (SAP), où elle a successivement occupé des postes commerciaux et de direction avant d'en devenir la Chief Revenue Officer en avril 2019. Précédemment, Christal Bemont était vice-présidente senior et directrice générale de l'unité commerciale de Concur pour les petites, moyennes et grandes entreprises, contribuant fortement à la croissance du groupe de 168 % en quatre ans.

Chez le spécialiste de la gestion des notes de frais, Christal Bemont a acquis une expertise reconnue dans la transformation vers le cloud computing et dans les structures en forte croissance - évolution vers le cloud qui est aussi la priorité pour Talend depuis un an et demi.

En plus de Christal Bemont, Talend a recruté Ann-Christel Graham au poste nouvellement créé de Chief Revenue Officer, et Jamie Kiser au poste de Chief Customer Officer. Les deux viennent également de Concur. Ann-Christel Graham en était vice-présidente commerciale grands comptes, tandis que Jamie Kiser était la vice-présidente en charge du secteur public.

En plus de la migration vers le cloud qui sera sa mission prioritaire, Christal Bemont a expliqué qu'elle avait pour objectif de faire passer le chiffre d'affaires annuel de Talend de 250 millions de dollars actuellement à 1 milliard de dollars.

Christal Bemont n'a pas précisé si Mike Tuchen partait de son plein gré ou si la décision a été prise par le conseil d'administration. Elle a cependant déclaré que Mike Tuchen avait été fortement impliqué dans le choix de son successeur - en l'occurrence elle - et qu'il avait eu plus de conversations avec elle que n'importe qui d'autre chez Talend.

Mike Tuchen restera en tout cas membre du conseil d'administration de l'éditeur d'origine française que les Américains considèrent aujourd'hui comme un acteur local.

Doug Henschen, analyste chez Constellation Research, estime que la décision de changer de CEO/PDG est probablement un mélange des deux explications. Mike Tuchen avait certainement envie de partir et le conseil d'administration souhaitait certainement un nouveau leadership.
« Talend a parcouru un très long chemin [...], mais le marché [de l'intégration de données] est très concurrentiel. Cette nomination semble vouloir donner un nouveau cap à l'entreprise - le communiqué de presse parle clairement "d'accélérer notre transition vers le du cloud" et de mettre au point une "stratégie de commercialisation plus ambitieuse" » .

En fait, ajoute Doug Henschen, l'arrivée d'Ann-Christel Graham et de Jamie Kiser sont deux preuves de la volonté de Talend d'explorer rapidement de nouveaux territoires. « Il n'est pas rare qu'un nouveau PDG fasse venir des personnes avec lesquelles il a travaillé, et en qui il a totalement confiance, pour occuper des postes clés. Mais cela se fait souvent petit à petit. Les nouveaux PDG ne font pas de vagues trop rapidement. Or dans ce cas précis, Christal Bemont a eu le champ complètement libre pour faire venir de nouvelles personnes, ce qui est un autre signal que le conseil d'administration voulait un nouveau départ avec une nouvelle équipe. »

Mike Tuchen avait pris la direction de Talend en 2013. En six ans, la société est passée de 50 millions de dollars de chiffre d'affaires à 250 millions. En juillet 2016, il a également fait entrer Talend en bourse. Après une ouverture à 25,50 $ par action, le titre a atteint un pic d'environ 70 $ en septembre 2018. Il se négocie à date à environ 40 $ par action.

Enfin, au cours des 18 derniers mois, Mike Tuchen a aussi entamé la transformation de Talend vers le cloud, rappelle Steve Singh - président du conseil d'administration - dans un communiqué.

Forte de sa grande expertise du marché du SaaS, Christal Bemont - avec qui Steve Singh a travaillé lorsqu'il était président de la division de SAP qui chapeautait Concur - devrait donc contribuer à accélérer la transformation de Talend vers le cloud.

« Ces derniers mois, il est devenu temps de mettre les opérations en mode d'hyper-croissance », a-elle également ajouté.

En prenant les rênes de Talend, Christal Bemont rentre dans le (trop) petit club des femmes PDG dans le domaine de l'IT. Elle rejoint - entre autres - Ginni Rometty (IBM), Jennifer Morgan - qui a récemment été nommée co-CEO de SAP (aux côtés de Christian Klein) ou encore Safra Catz chez Oracle.

Pour approfondir sur Middleware

Close