X4 Platform : MariaDB fait converger analytique et transactionnel

L’éditeur open source a mis à jour la plateforme cloud native de base de données X4 avec de nouvelles capacités afin de faciliter la convergence entre les modèles transactionnels et analytiques.

MariaDB a parcouru un long chemin depuis ses débuts en tant qu’éditeur d’une fork de MySQL. Il a présenté récemment une mise à jour pour sa plateforme MariaDB X4 dans le but de fournir aux utilisateurs une technologie de « transactions intelligentes ». Celle-ci doit permettre de déployer des bases de données analytiques et transactionnelles plus simplement.

Pour rappel, MariaDB est basé à Redwood City, en Californie. L’éditeur a été fondé en 2009 par le créateur original de MySQL, Monty Widenius, après la désillusion provoquée par la gestion des projets open source par Oracle.

Oracle a acquis MySQL à travers le rachat de Microsystems en 2009. En 2020, MariaDB utilise toujours le protocole fonctionnel de MySQL, mais la base de données MariaDB a divergé de manière significative. La dernière mise à jour de la plateforme X4 en serait la preuve.

La nouvelle version X4 de MariaDB mise sur l’approche cloud native. Selon James Curtis, analyste senior données, IA et analytique, chez 451 Research, « MariaDB permet de coupler des workloads spécifiques avec des types de stockages particuliers dans le cloud ».

« Ils [les ingénieurs de MariaDB] ont intégré beaucoup de changements, dont de nouveaux moteurs de stockage améliorés. Mais ce qui ressort, ce sont les ajustements architecturaux qui mêlent le stockage en rangées et en colonnes de manière bien plus approfondie. Un changement qui devrait plaire à de nombreux clients », estime James Curtis.

MariaDB, un éditeur engagé dans l’approche translytique ?

Forrester Research classe Oracle comme l’un des leaders des fournisseurs de base de données « translytiques ». Ce mouvement consiste en la convergence de capacités transactionnelles, analytiques et parfois opérationnelles au sein d’une seule base de données.
Typiquement, la nouvelle version de la plateforme X4 rapproche MariaDB de ce courant.
Pour autant, Forrester Research met l’accent sur un critère important de cette nouvelle catégorie de base de données : le in-memory.
Or le fait que la technologie de base de MariaDB repose sur MySQL, la gestion du in-memory est loin d’être aussi simple qu’avec d’autres SGBD, selon les commentaires de développeurs sur Stackoverflow.com.

Les « smart transactions » de MariaDB ou la convergence de différents data model

« La différence avec MySQL s’est accrue au cours des trois dernières années », assure Shane Johnson, directeur senior du marketing produit chez MariaDB. « Dans les dernières versions, MariaDB a ajouté la compatibilité avec les bases de données Oracle, ce que MySQL n’inclut pas », ajoute-t-il.

Mais la différence la plus notable entre MariaDB et MySQL concerne les moteurs de stockage sous forme d’extensions API.

« Auparavant, les utilisateurs déployaient une instance MariaDB avec le moteur InnoDB pour les usages transactionnels, puis une deuxième instance couplée avec Columnstore, le moteur de stockage colonnaire, pour l’analyse », explique Shane Johnson.

Dans les versions précédentes, le processus Change Data Capture synchronisait les deux bases de données. Avec la mise à jour de MariaDB X4, les capacités transactionnelles et analytiques sont maintenant rassemblées au sein d’une approche intitulée « Smart transactions ».

« Ainsi, lorsque vous installez MariaDB, vous avez accès tous les moteurs de stockage existants, dont ColumnStore. Cela vous permet de mélanger et d'associer les données en lignes et en colonnes pour effectuer des transactions et des analyses, très simplement », vante le responsable marketing produit.

MariaDB X4 Platform renforce sa compatibilité avec les services de stockage dans le cloud

Une autre nouvelle fonctionnalité de MariaDB X4 doit permettre d’utiliser plus efficacement les back-ends de stockage cloud. 

« Chacun des supports de stockage est optimisé pour un workload différent », assure Shane Johnson.

Par exemple, le responsable explique qu’Amazon S3 est idéal pour les cas d’usage analytiques, parce que le service offre une haute disponibilité. Pour les applications transactionnelles, Amazon Elastic Block Store (EBS) conviendrait davantage.

La possibilité de combiner EBS et S3 dans la plateforme MariaDB X4 permettrait aux utilisateurs de consolider plus facilement les workloads analytiques et transactionnelles dans la base de données.

« La mise à jour pour X4 ne consiste pas tant à pouvoir exécuter MariaDB dans le cloud, car nous avons toujours été capables de le faire, mais plutôt à utiliser des transactions intelligentes et à les optimiser pour les services de stockage dans le cloud », remarque Shane Johnson.

L’arrivée prochaine d’une DBaaS chez MariaD 

L’éditeur a déclaré qu’il projetait d’étendre son portefeuille de solutions au cours de l’année 2020.

Le projet open source MariaDB est actuellement dans sa version 10.4. La mise à jour 10.5 devrait inclure la fonctionnalité « smart transactions » dans « les semaines à venir », selon l’éditeur.

La fonctionnalité en question est d’ores et déjà intégrée à MariaDB Enterprise 10.4. L’offre MariaDB Enterprise Server dispose de nouveaux paramètres de configuration et doit répondre aux cas d’usage des entreprises.

Par ailleurs, la plateforme X4 inclut un pare-feu et une solution de masquage dynamique qui doit améliorer la sécurité et la confidentialité des données.

Le proxy de base de données MariaDB MaxScale permettrait un basculement automatique, une relecture des transactions et le fameux pare-feu, ainsi que des utilitaires pour aider les développeurs à construire leurs applications utilisant la base de données.

Shane Johnson remarque que traditionnellement les nouveautés sont d’abord intégrées dans la version communautaire. Cette fois-ci, il affirme que les développeurs de MariaDB ont été capables de les intégrer plus rapidement dans la version entreprise.

MariaDB a prévu de lancer un nouveau produit DBaaS cette année. Les utilisateurs peuvent déjà déployer manuellement la database dans le cloud de leur choix. L’éditeur propose également un service managé pour l’environnement MariaDB.

« Avec le service managé, nous nous occupons de tout pour nos clients. Nous déployons MariaDB dans le cloud de leur choix et nous la gérons, nous l’administrons, nous l’opérons et nous la mettons à jour », prêche le directeur marketing produit. « L’option DBaaS que nous commercialiserons cette année sera encore meilleure ».

Pour approfondir sur PaaS

- ANNONCES GOOGLE

Close