davis - Fotolia

IA : Atos acquiert Miner & Kasch pour accroître son activité de conseil

Pour renforcer sa division de conseil Big Data et AI, l’ESN française a annoncé l’acquisition du cabinet de conseil Miner et Kasch, spécialisé dans la data science.

Les éditeurs BI et analytiques annoncent régulièrement qu’ils infusent des fonctionnalités IA au sein de leurs produits, sentant un besoin des clients en la matière. Les ESN suivent cette approche.

Suite de l'article ci-dessous

Après Capgemini, c’est Atos qui a annoncé, le 22 avril, le rachat d’un cabinet de conseil spécialisé dans la data science pour un montant non communiqué.

Miner & Kasch, fondé en 2015 et basé à Elkridge dans le Maryland, rejoint la division de conseil Big Data et IA d’Atos. Le cabinet de conseil se « spécialise dans la conception de solutions intelligentes bout en bout », selon le communiqué de presse. Cette jeune société créée par deux data scientists, Donald Miner (co-auteur d’un livre O’Reilly sur la conception d’algorithmes depuis les systèmes Hadoop) et Niels Kasch, propose aussi sa propre architecture de plateforme Big Data.

Miner & Kasch intègre des solutions de machine learning, de deep learning, de NLP et des outils statistiques auprès d’entreprises du Fortune 500, des startups et certaines agences gouvernementales américaines.

Atos rassemble plus de 100 consultants en data science 

Le cabinet vient renforcer le dispositif mis en place Atos pour répondre aux besoins de ses clients en matière d’intelligence artificielle. En 2017, l’ESN avait acquis le cabinet spécialiste du data engineering, zData. En réunissant les équipes de Miner & Kasch et celles de Zdata, Atos affirme avoir réuni plus de 100 consultants IT consacré aux projets IA.

« L’acquisition de Miner & Kasch renforce notre portefeuille digital et nous permet de répondre toujours mieux à l’évolution des besoins de nos clients », assure Jérôme Sandrini, Directeur des activités Big Data et Sécurité d’Atos en Amérique du Nord, dans un communiqué de presse. « Grâce à l’expertise d’Atos en science des données et notre savoir-faire métier, nos clients bénéficient de compétences techniques et de ressources digitales additionnelles qui leur permettent de réaliser facilement de nouveaux projets et de déployer des applications de data science sur l’environnement de leur choix ».

L’ESN considère qu’elle pourra « déployer à l’échelle mondiale des plateformes de data science Edge pour des solutions industrielles ».

Atos semble vouloir se concentrer sur les projets de maintenance prédictive, d’analyse de flux vidéo ou encore de diagnostics médicaux assistés par l’IA.

Sur son site Web, Atos zData comptabilise plus de 150 clients et quelque 1 000 cas d’usage dont plusieurs utilisations du NLP et de la computer vision. L’ESN fait appel aux services de partenaires comme AWS, GCP, Microsoft Azure, mais aussi Databricks, Pivotal et Cloudera.  

L’activité ralentit pour Atos

En parallèle de cette annonce, Atos a signalé une baisse de l’évolution organique de son chiffre d’affaires 2020 entre -2 et -4 % alors que l’entreprise attendait une hausse de 2 %. Elle prévoit un taux de marge opérationnelle de 9 à 9,5 % du CA et annule ses objectifs pour 2021, à cause de la crise sanitaire en cours.

Au premier trimestre, le groupe a généré 2 834 milliards, soit une baisse de 0,8 % par rapport à la même période en 2019. Pour autant, la division Big Data et Cybersécurité a observé une croissance de 16,3 % de ses revenus entre le T1 2 019 et le T1 2 020 (223 millions d’euros contre 259 millions d’euros). Elle a bénéficié de la popularité des serveurs Sequana S (pour l’accès à distance à SAP HANA) et des services d’identification.

Pour approfondir sur Intelligence Artificielle et Data Science

- ANNONCES GOOGLE

Close