Avec Purity 3.0, Pure Storage rend ses FlashBlade plus versatiles

Les NAS très rapides du constructeur sortent du giron des applications critiques pour devenir des baies de sauvegarde mieux protégées, ou du stockage objet facilement archivable en cloud.

La nouvelle version de 3.0 de Purity, le système d’exploitation des baies de stockage fichiers et objets FlashBlade de Pure Storage, renforce la protection des snapshots et apporte une nouvelle fonction de réplication vers un site distant.

Suite de l'article ci-dessous

« À la base, nos solutions FlashBlade, basées uniquement sur des SSD, étaient conçues pour apporter du stockage très rapide aux applications critiques qui ne travaillent qu’en fichiers, comme le supercalcul ou les clusters d’IA. Mais, de plus en plus, les entreprises s’en servent comme support de sauvegarde, car leurs performances permettent de restaurer plus de 1000 machines virtuelles en quelques heures à peine, contre deux semaines pour des appliances traditionnelles de sauvegarde. De fait, nous avons conçu la nouvelle version de Purity pour qu’elle prenne mieux en compte les problématiques de backup », explique au MagIT Gabriel Ferreira, le responsable technique de Pure Storage en France.   

« Le Safe Mode interdit l’effacement ou la corruption des snapshots, y compris avec les droits de l’administrateur système. »
Gabriel FerreiraResponsable technique, Pure Storage France

En l’occurrence, le nouveau Safe Mode de Purity 3.0 protège contre l’écriture les snapshots – des clichés à un instant T du contenu de la baie – jusqu’à leur date de péremption, où ils s’effacent tous seuls pour laisser la place à d’autres, plus récents. « Les snapshots sont des sauvegardes et les sauvegardes sont ce que les rançongiciels tentent d’attaquer en premier. Le Safe Mode interdit l’effacement ou la corruption des snapshots, y compris avec les droits de l’administrateur système », précise Gabriel Ferreira.

En pratique, pour effacer volontairement un snapshot avant la date prévue dans les règles du système, l’administrateur devra désormais appeler le support technique de Pure Storage, lequel lui communiquera une clé logicielle capable de débloquer la protection. Le bénéfice est que, en cas d’effacement des données de production par un rançongiciel, l’entreprise a la garantie de tout récupérer sans avoir à payer de rançon.

Répliquer automatiquement le contenu ailleurs pour l’archiver

Jusque-là, Pure Storage ne proposait la réplication des contenus vers un site distant que sur sa gamme de baies de stockage SAN, les FlashArray. Contrairement à celles-ci, qui disposent de cette fonction depuis la rentrée 2019, la nouvelle possibilité de réplication ne nécessite pas que la cible soit une autre FlashBlade, physique ou virtuelle. Ici, les contenus sont recopiés vers n’importe quel autre stockage NAS ou S3, qu’il s’agisse d’une baie sur site ou d’un service en cloud équivalent.

« Certes, il était de toute façon possible de répliquer le contenu d’une FlashBlade ailleurs en passant par un logiciel de sauvegarde comme Veeam. Mais nous avons vocation à rendre nos FlashBlade de plus en plus versatiles », commente Gabriel Ferreira, en évoquant la possibilité de réduire les licences d’un logiciel de sauvegarde ou encore l’enrichissement des options pour l’administrateur.

En parlant de versatilité, Pure Storage se félicite que ses baies FlashBlade trouvent en ce moment un nouvel usage. Les outils d’analyses d’activité, comme Splunk ou Elastic, qui ne travaillaient jusqu’à présent que sur des serveurs dédiés avec leur propre stockage, se sont en effet récemment adaptés au stockage objet pour entreposer plus d’informations sur des baies externes. « La rapidité et l’élasticité de nos FlashBlade – jusqu’à 150 baies par cluster – en font les équipements de prédilection de ces nouveaux usages », se félicite Gabriel Ferreira, qui indique de nombreux contrats signés en ce sens en France.

L’avantage ici de la dernière version 3.0 de Purity serait de pouvoir très simplement archiver les données déjà traitées vers un stockage moins cher.

Parmi les autres nouveautés de Purity, la prise en charge pour le NAS du protocole NFS 4.1, lequel est plus sécurisé que les versions précédentes.

Pour approfondir sur SAN et NAS

Close