FedevPhoto - Fotolia

BI augmentée : le monde SAP s’ouvre au pionnier ThoughtSpot

Le spécialiste de l’analytique en libre-service et des requêtes en langage naturel, ThoughtSpot, rejoint l’écosystème SAP et s’intègre à sa base in-memory HANA. Une stratégie logique et un bon complément pour SAP Analytics Cloud, estiment les analystes.

ThoughtSpot a rejoint le programme SAP PartnerEdge. Sa technologie, Embrace BI, permettra désormais à ses clients d’accéder aux données stockées dans la base in-memory SAP HANA pour les analyser.

Suite de l'article ci-dessous

ThoughtSpot Embrace BI utilise une interface en langage naturel pour requêter les données cloud sans nécessairement faire appel à des Data Analystes spécialistes de la BI. Grâce au machine learning, l’outil fournit également des recommandations en fonction de l’historique de l’utilisateur des recherches précédentes et du contexte. Classé dans les leaders du Magic Quadrant de Gartner, Thoughtspot aime à se présenter comme un « Google de la BI ».

« Nous permettons aux utilisateurs métiers d’interagir avec leurs données de la même manière qu’avec leurs applications favorites. C’est une expérience qui ressemble beaucoup à celle d’un usage grand public » compare par exemple Seann Gardiner, vice-président senior du développement commercial de l’éditeur.

Mettre la BI entre les mains des utilisateurs des métiers

L’intégration d’Embrace BI avec HANA est intéressante pour SAP, car il n’est pas toujours simple pour les opérationnels de tirer de la valeur des données stockées dans cette base. Les outils de BI historiques, comme BusinessObjects (également de SAP), n’ont par ailleurs pas été conçus pour les métiers. Ils nécessitent souvent l’intervention d’experts pour effectuer des requêtes et générer des rapports. Il faut également du temps pour créer ces reportings ou pour concevoir des tableaux de bord. Et, lorsqu’ils sont terminés, leurs informations peuvent être obsolètes. D’où l’intérêt de compléter une panoplie analytique avec d’autres outils vante Seann Gardiner.

Autre intérêt, ThoughtSpot Embrace peut requêter directement les données dans HANA sans avoir à en faire une extraction ad hoc. Le moteur de ThoughtSpot Embrace indexe les données dès qu’elles arrivent dans SAP HANA, explique le responsable, ce qui signifie que les résultats sont eux aussi à jour (et dynamiques si les données évoluent).

« L’objectif est de ne plus construire un tableau de bord statique, car avec un dashboard, il est très difficile de répondre à une question qui vous vient en le regardant », continue Seann Gardiner. « Vous avez ce tableau de bord, vous regardez les visualisations qui ont été construites pour vous, mais ensuite ? Vous devez retourner voir l’équipe qui les a faites et lui demander de faire un autre dashboard si vous avez des questions particulières ».

À l’inverse, ThoughtSpot est capable d’indexer et de faire des recherchés dans de vastes quantités de données et d’en extraire des résultats granulaires sans repasser par la case « expert », insiste-t-il.

« Imaginons que vous soyez Hulu (N.D.R. : un client ThoughtSpot] et que vous vouliez faire une recherche sur toutes vos données d’abonnements puis savoir ce que ces clients regardent », illustre-t-il. « Vous pouvez le faire vous-même, obtenir les résultats et les analyser de manière très granulaire sans avoir à faire appel à un développeur ou à un analyste BI ».

ThoughtSpot Embrace s’intégrait déjà à des sources Big Data avec Teradata (depuis août), Redshift (AWS), BigQuery (Google), Azure Synapse (Microsoft) et Snowflake. Avec l’ajout de HANA en bêta dans sa version 6.2, il ne lui manque plus qu’Oracle Autonomous Database.

Au croisement de deux tendances de la BI

D’un point de vue marché, ThoughtSpot se trouve à l’intersection de deux tendances importantes, souligne Dave Menninger, directeur chez Ventana Research : l’Intelligence Artificielle (analytique avancée) et le langage naturel (analytique augmentée).

« Au final, ces deux tendances personnalisent l’analytique et aident les gens à mieux faire leur travail – avec des conseils, des informations, ou des recommandations », explique-t-il. « L’IA est trop compliquée à utiliser et les métiers ne connaissent pas forcément le SQL. ThoughtSpot essaie d’apporter une réponse à ces deux problèmes ».

Le partenariat avec SAP lui semble par ailleurs logique du côté de ThoughtSpot, l’éditeur allant là où la donnée est.

« Historiquement, de nombreux éditeurs ont voulu s’associer à SAP, parce que beaucoup d’entreprises ont des données dans diverses applications SAP et aujourd’hui dans HANA » resitue Dave Menninger. « Vous voulez être proche de SAP parce que c’est un gros marché, et que les clients de SAP ont besoin d’aide avec leurs données ».

Doug Henschen, analyste chez Constellation Research, est du même avis. « Il est logique d’aller là où se trouvent les données des clients. Or SAP est l’un des plus gros acteurs de l’ERP. Dans le même ordre d’idée [ThoughSpot] a récemment annoncé une intégration avec Snowflake [N.D.R. : l’entrepôt de données cloud en pleine croissance] ».

Une option plus complémentaire que concurrente

ThoughtSpot est un des leaders et pionniers de l’analytique augmentée. Il utilise la compréhension sémantique, l’analyse du contexte et les recommandations pour mettre l’analytique à la portée des utilisateurs non experts, continue Doug Henschen.

Pour lui, comme pour le Gartner, cette démocratisation via l’avènement de la BI en libre-service est la tendance forte de l’analytique, lors de la décennie passée. Mais la concurrence est de plus en plus forte. Il existe effectivement de très nombreuses options pour amener la BI sur le terrain, dont évidemment Qlik, Tableau… voire SAP Analytics Cloud.

Car bien que ThoughtSpot soit un pionnier de l’analytique augmentée, les éditeurs déjà établis investissent eux aussi beaucoup dans le développement de capacités automatisées et dans le langage naturel, renchérit Dave Menninger. « Aujourd’hui, ThoughtSpot a de l’avance sur certaines fonctionnalités innovantes qu’il a lancées sur le marché, mais les historiques investissent eux aussi pour rester compétitifs dans ces domaines ».

Pour Doug Henschen, néanmoins, ThoughtSpot reste à part. « SAP Analytics Cloud est plutôt dans le style d’un Qlik ou d’un Tableau. Les trois couvrent un large éventail de capacités BI. Certes, ils poussent vers l’analytique augmentée pour s’adresser à une base plus grande d’utilisateurs ; mais je vois plus ThoughtSpot comme un complément à ces outils généralistes que comme un concurrent ». Il s’ouvre en tout cas aujourd’hui à HANA, avec la bénédiction de SAP.

Pour approfondir sur Outils décisionnels et analytiques

Close