BI : ThoughtSpot passe au SaaS

ThoughtSpot a présenté la toute première version SaaS de sa plateforme, lancée en 2012, avec une tarification à l’usage. Principal avantage, cette version supprime la tâche de déploiement et de gestion du logiciel par le client.

ThoughtSpot, l’éditeur de BI et d’analytique dont la plateforme utilise « l’intelligence augmentée » (c’est-à-dire infusée à l’IA) pour simplifier l’exploration des données, a dévoilé mardi ThoughtSpot Cloud, la toute première version SaaS de sa suite.

Suite de l'article ci-dessous

La sortie de ThoughtSpot Cloud intervient un peu moins de trois semaines après une mise à jour majeure de la plateforme de l’éditeur, marquée par de nouvelles capacités de gestion des données en no-code et une fonction à base d’intelligence artificielle qui recommande des requêtes.

Du cloud au SaaS

ThoughtSpot a toujours eu une option cloud et a toujours pu être déployé sur les principales infrastructures hébergées : AWS, Google Cloud Platform et Microsoft Azure (entre autres). Et l’outil se connecte à différents entrepôts de données cloud (DWaaS), dont le très populaire Snowflake.

Mais avant ThoughtSpot Cloud, les clients devaient dans tous les cas (sur site ou cloud) gérer eux-mêmes leurs déploiements, ce qui nécessitait un certain niveau d’expertise.

Avec sa version SaaS, c’est ThoughtSpot qui gérera le logiciel – dont le déploiement initial, les patchs, les mises à jour et les montées de version. « Ce sont trois des grands avantages [de cette version SaaS] : un déploiement plus rapide et une réduction du délai avant de tirer de la valeur de l’outil pour le côté métiers, et s’affranchir du fardeau de l’administration de l’outil pour les services IT », avance Doug Henschen, analyste principal chez Constellation Research. « Cela a du sens pour les entreprises qui adoptent une approche de type “cloud first”, une approche dans laquelle elles ne veulent plus avoir à faire elles-mêmes le déploiement et gérer l’administration des logiciels ».

Mike Leone, analyste principal au sein de l’Enterprise Strategy Group, estime lui aussi que ce nouveau mode de commercialisation SaaS de ThoughtSpot est une bonne chose, aussi bien pour l’éditeur que pour les utilisateurs.

« Jusqu’ici, ThoughtSpot s’appuyait sur des partenaires pour fournir des services managés aux utilisateurs finaux. Avec cette annonce, les clients seront en contact direct avec ThoughtSpot via son propre service managé », explique-t-il.

« Quand vous mettez bout à bout le fait que plus de données sont créées et traitées dans le cloud, et que les cycles de prise de décision deviennent beaucoup plus courts, il est logique d'aller dans le cloud. »
Sudheesh NairPDG de ThoughtSpot

Selon Sudheesh Nair, PDG de ThoughtSpot, l’idée de ThoughtSpot Cloud vient des besoins des clients. Avec l’arrivée de la 5G et l’avènement de l’Internet des objets (IoT), la quantité de données créées dans le cloud augmenterait de manière exponentielle. Plutôt que de ramener ces données dans le centre de données d’une organisation, il est plus logique, dit-il, de les laisser dans le cloud.

Autre élément : les organisations veulent aller plus vite. « L’agilité est en quelque sorte devenue l’oxygène des métiers maintenant », constate Sudheesh Nair. « Quand vous mettez bout à bout le fait que plus de données sont créées et traitées dans le cloud, et que les cycles de prise de décision deviennent beaucoup plus courts, il est logique d’aller dans le cloud ».

« C’est un signe de plus que le passage au cloud ne fait que s’accélérer avec la pandémie », confirme l’analyste Doug Henschen. « Il y a une demande de plus en plus forte pour le “as-a-service” et, à l’inverse, une volonté de moins en moins marquée de gérer et d’administrer soi-même les logiciels motorisant les fonctionnalités qu’une organisation veut consommer ».

Troisième option pour ThoughtSpot

En termes tarifaires, le cloud ThoughtSpot sera la troisième option pour le déploiement de la plateforme.

L’éditeur proposait en effet déjà deux options ThoughtSpot Enterprise et ThoughtSpot Extended Enterprise, une version plus haut de gamme de la plateforme Enterprise avec des fonctionnalités supplémentaires, comme certaines capacités analytiques intégrées. Désormais, la version SaaS proposera de ne payer que pour les données que les utilisateurs consomment et analysent vraiment – plutôt que de payer un prix fixe –, quel que soit l’usage qu’ils font de leurs données.

« Cette option devrait encourager une adoption plus large » prévoit Doug Henschen.

Parmi ses spécificités, ThoughtSpot Cloud propose un « onboarding personnalisé » (des flux d’intégration spécifiques par rôle, qui permettent d’adapter l’expérience de chaque utilisateur pour une prise en main plus rapide), un assistant numérique (sorte de guide étape par étape pour les nouveaux utilisateurs afin de les aider dans leurs premières recherches), SpotApps (des modèles low-code réutilisables, pour rendre l’acquisition d’informations à partir d’une application particulière comme Salesforce, plus simple), ou encore des requêtes optimisées vers les principaux data warehouses cloud du marché (Snowflake, Amazon Redshift, Google BigQuery et Microsoft Azure Synapse).

Avec la rédaction de Search Business Analytics

Pour approfondir sur Outils décisionnels et analytiques

Close