vchalup - stock.adobe.com

SAP séduit Renault avec sa Business Technology Platform

Au second trimestre fiscal 2021, les revenus de SAP ont reculé de 1 %. Mais l’éditeur allemand revendique des progressions continues pour son cloud et S/4HANA. Et une dynamique positive de sa trousse à outils « intelligents » Business Technology Platform, qui vient de convaincre Renault.

Pour son second trimestre fiscal 2021, l’éditeur allemand SAP a communiqué un chiffre d’affaires de 6,7 milliards d’euros. Soit une baisse de 1 % par rapport au même trimestre de l’année précédente. Mais ses revenus cloud, eux, ont augmenté de 11 % à 2 276 Md€. Ils représentent aujourd’hui 34 % du total de son activité.

Sur la période, son ERP phare S/4HANA a attiré 600 nouveaux clients (contre 400 au trimestre précédent), portant l’adoption totale à 17 000 clients, dont 10 100 sont en production, révèle l’éditeur.

 « Nous constatons une forte adoption de notre portefeuille de cloud », se réjouit Christian Klein, PDG de SAP. « Notre stratégie fonctionne. C’est le troisième trimestre consécutif où son exécution est efficace ».

 « Ce trimestre a été une nouvelle fois très solide, avec une accélération de la croissance de notre portefeuille cloud », ajoute son directeur financier, Luka Mucic. « Nous avons constaté une excellente dynamique dans son adoption par les clients. Nous allons donc relever nos perspectives de chiffre d’affaires et de bénéfices [pour cette année] ».

Rise with SAP : 250 entreprises sur le trimestre

Lors du premier trimestre, SAP a lancé une offre baptisée « Rise with SAP », qui regroupe en un contrat unique les prestations d’infrastructure cloud (y compris celles des partenaires tiers), l’accompagnement (ESN, intégrateurs) et ses propres produits cloud.

Le but est de simplifier la migration de ses clients vers l’ERP cloud et le passage à ce que SAP appelle depuis quelques années « l’entreprise intelligente ». Dans son jargon, une « Intelligent Enterprise » combine ses offres les plus avancées (IA, low-code, etc.).

Lors du deuxième trimestre 2021, SAP a « conclu des contrats [Rise] avec plus de 250 clients ». De grands noms comme AMD, Coop Suisse, Etihad Airways et Siemens Energy ont rejoint ce programme sur la période.

8 000 clients pour Business Technology Platform

Un des piliers technologiques de Rise with SAP, ainsi que de la « Intelligent Enterprise », est la Business Technology Platform (ou BTP) – également disponible indépendamment du programme.

Cette « plateforme » a, elle aussi, été particulièrement mise en avant par le PDG et le directeur financier de l’éditeur lors de la présentation des trimestriels.

SAP décrit BTP comme un mix de technologies maisons (analytiques, gestion de données in-memory, outils de développement, IA, RPA ou encore IoT) pour « l’intégration [SAP et non SAP], l’exploitation de la valeur des données et l’extensibilité [des solutions] ».

La Business Technology Platform de SAP, une des quatre briques du troisième pilier « Build Intelligent Enterprise » avec Infrastructure et Opération, S/4HANA et le SAP Business Network (Ariba)

SAP revendique plus de 8 000 clients et 4 000 partenaires sur BTP. Le spécialiste de l’outillage professionnel Hilti, Lenovo, NEC, ou encore Renault – qui a également passé un partenariat avec Google dans ce domaine – ont choisi les offres BTP au deuxième trimestre, se félicite SAP.

Des prévisions à la hausse pour 2021

Dans ce contexte, SAP revoit ses perspectives à la hausse pour 2021 malgré une baisse prévue des licences logicielles conséquence de la progression de Rise with SAP et du cloud. SAP estime à présent qu’il atteindra 9,3 à 9,5 milliards d’euros de revenus du cloud sur l’année, en hausse de 15 à 18 % par rapport à l’année précédente. Ses précédentes estimations allaient de 9,2 à 9,5 milliards.

SAP s’attend particulièrement à une « croissance du carnet de commandes » pour S/4HANA en mode(s) cloud. Notamment aux États-Unis, où ce mode de déploiement de l’ERP devrait « s’accélérer significativement au second semestre ».

Pour approfondir sur SAP

Close