Hitachi Connect 2015 : Une offre de stockage PME refondue

A Las Vegas, Hitachi a dévoilé les VSP G200, G400, G600 et G800, ces nouvelles baies SAN d'entrée et de milieu de gamme, ainsi que de nouveaux serveurs convergés.

Hitachi a profité de sa conférence utilisateurs mondiale Connect 2015, qui se tient cette semaine à Las Vegas, pour refondre intégralement son offre de baies de stockage SAN d’entrée et de milieu de gamme.

Comme le constructeur l’avait laissé entendre dès 2011 dans une roadmap présentant ses intentions à long terme, son objectif est d’unifier l’ensemble de ses gammes autour d’un même cœur technologique, celui des baies de stockage VSP G1000, dévoilés en 2014.

Cette convergence va se traduire par la disparition des actuelles gammes HUS et HUS VM, qui vont être remplacées par les VSP G200, G400, G600 et G800. Attendues dans les prochaines semaines, les VSP G200, G400 et G600 remplaceront les baies HUS tandis que le futur VSP G800 succédera à l’actuel « baby » VSP, le HUS VM - et à sa déclainaison Flash - dans les prochains mois.

Une plate-forme unifiée s'appuyant sur la technologie du VSP G1000

Comme nous l’a expliqué Laurent Bartoletti, responsable Marketing et expert stockage d’Hitachi Data Systems, les nouveaux systèmes de stockage en mode bloc de la firme s’appuient sur le même microcode et sur le même système d’exploitation – SVOS – que le haut de gamme de la firme, le VSP G1000, ce qui fait que pour la première fois, Hitachi s’appuie sur une plate-forme unique pour l’ensemble de ses plates-formes de stockage en mode bloc. La partie contrôleur NAS sera assurée par des contrôleurs séparés issus de l'offre HNAS du constructeur japonais (technologie provenant du rachat par Hitachi de BlueArc).


Un contrôleur VSP G400

Nouveauté importante, les G200, G400, G600 et G800 s’appuient sur une plate-forme 100 % basée sur les puces x86 d’Intel et n’utilisent plus aucun ASIC pour doper leur performance (un point qui les différencie du VSP G1000). Cette élimination des ASIC de la plate-forme VSP pourrait ouvrir à la voie à l’apparition de version 100 % logicielle de la plate-forme VSP dans les prochains mois, même si pour l’instant Hitachi se refuse à toute discussion sur le sujet. L’arrivée d’une version virtuelle de la plate-forme VSP, permettrait notamment l’extension des outils et services de stockage Hitachi au cloud mais pourrait aussi permettre à la firme de développer sa propre solution hyperconvergée s’appuyant sur ses plates-formes serveurs UCP.

Une connectique plus rapide et un tiering amélioré 

Une autre nouveauté importante, précise Laurent bartoletti, est le support par les nouvelles machines de la gamme VSP de la connectique SAS 12 Gbit/s ainsi que celui du Fibre Channel 8G (alors que le VSP G1000 s’appuie sur le SAS 6Gbit/s et sur le FC 8 Gbit/s. Hitachi Data Systems a aussi amélioré sa technologie de tiering grâce à la fonction Active Flash qui permet à la baie de stockage de détecter si certaines données sont sollicités de façon abrupte et de les charger de façon préemptive dans le cache flash afin d’éviter autant que possible la dégradation des performances qui peut apparaître avec les algorithmes de tiering qui ne travaillent pas en temps réel en cas d’accès à des données qui ne sont pas chargées dans le cache.

Une disponibilité très élevée pour des systèmes SAN d'entrée/milieu de gamme

Comme l’explique Laurent Bartoletti, le fait qu’Hitachi a unifié ses plates-formes permet à tous les modèles de la gamme à partir du G400 d’être associés à une garantie contractuelle de disponibilité à 100 %. Toutes les nouvelles plates-formes supportent aussi dès leur lancement la technologie VVOL (pour les services de bases comme pour les services avancés comme les snapshots, la gestion du chiffrement, la réplication granulaire ou la gestion des performances et de la latence).

Comme le VSP G1000, les VSP G200, 400, 600 et 800 offrent les mêmes fonctions de cluster en mode actif/actif, permettant ainsi la mise en œuvre de plans de continuité d’activité impliquant plusieurs datacenters Il est à noter que l’ensemble des services sont licenciés à la plate-forme pour le VSP G200, alors que pour les G400, G600 et G800, Hitachi Data Systems pratique comme pour le VSP G1000, la licence à la capacité stockée. Les paliers de facturation sont toutefois différents de ceux du G1000 afin de prendre en compte le fait que ces plates-formes s’adressent à un marché de milieu de gamme et non pas au marché haut de gamme critique que vise le G1000.

Une offre de systèmes convergés renforcée

Séparément, Hitachi a aussi profité de Connect 2015 pour compléter son offre de systèmes convergés et hyperconvergés. Le constructeur japonais a ainsi annoncé la disponibilité de son offre hyperconvergée EVO : Rail, baptisée Hitachi UCP 1000, qu'il avait annoncé lors de la présentation par VMware de l'offre hyperconvergée EVO:Rail. Hitachi a aussi dévoilé une nouvelle offre convergée d’entrée/milieu de gamme, baptisée Hitachi UCP 2000, et basée sur les serveurs rack de la marque.

Le constructeur a aussi présenté une offre convergée  plus ambitieuse, l'Hitachi UCP 6000, bâtie autour  de son châssis pour serveurs lames Hitachi CB2500, annoncé récemment. Ces nouveaux modèles sont pilotés par la plate-forme d’administration Hitachi Unified Compute Platform Director et peuvent être accompagnés par une nouvelle plate-forme d’automatisation et de provisioning baptisée Hitachi automation Director. 

Dans un premier temps, Hitachi automation Director permettra d’automatiser les processus de provisioning de stockage en mode bloc pour certaines applications (bases de données, VDI…). Mais une prochaine mouture de l’outil, attendue pour après l’été, devrait aussi permettre d’automatiser la gestion du stockage en mode fichiers.

Notons pour terminer qu’Hitachi n’a fourni d’indication ni sur les prix des nouvelles plates-formes de stockage ni sur celui de ses plates-formes convergées.

 

Les caractéristiques de la gamme VSP en bref

 

Virtual Storage Platform 

Virtual Storage Platform 

Virtual Storage Platform 

Virtual Storage Platform 

Virtual Storage Platform 

 

G200

G400

G600

G800

G1000

           

Capacité

 

 

 

 

 

Nombre max de Disques durs

264 SFF, 264 LFF

480 SFF, 480 LFF

720 SFF, 720 LFF

1440 SFF, 1440 LFF

2304 SFF, 1152 LFF

Nombre max. de SSD

264 SSD, 264 FMD

480 SSD, 480 FMD

720 SSD, 720 FMD

1440 SSD, 1440 FMD

384 SSD, 576 FMD

Capacité maximale

1,008TB (4TB 3.5”), 302TB (1.2TB 2.5”), 614TB (3.2TB FMD), 77TB (400GB 2.5” SSD)

1,920TB (4TB 3.5”), 576TB (1.2TB 2.5”), 922TB (3.2TB FMD), 230TB (400GB 2.5” SSD)

2,880TB (4TB 3.5”), 864TB (1.2TB 2.5”), 922TB (3.2TB FMD), 230TB (400GB 2.5” SSD)

5,760TB (4TB 3.5”), 1,728TB (1.2TB 2.5”), 2,026TB (3.2TB FMD), 461TB (400GB SSD)

4,511TB (4TB 3.5’), 2,656TB (1.2TB 2.5”), 2,026TB (3.2TB FMD), 302TB (800GB)

Contrôleurs Bloc

 

 

 

 

 

Nombre de contrôleurs

2

2

2

2

16

Taille

2U

4U

4U

4U

10U

Slots internes pour disques

12 LFF ou 24 SFF

-

-

-

-

Type d'interfaces hôtes

FC (8 et 16 Gbit/s), iSCSI (10 Gbit/s)

FC (8 et 16 Gbit/s), iSCSI (10 Gbit/s)

FC (8 et 16 Gbit/s), iSCSI (10 Gbit/s)

FC (8 et 16 Gbit/s), iSCSI (10 Gbit/s)

FC (8 et 16 Gbit/s), FICON (8 Gbit/s), FCoE (10 Gbit/s)

Nombre d'interfaces hôtes

16 FC 8Gb/s, 8 FC 16Gb/s, 8 iSCSI 10Gb/s

40 FC 8Gb/s, 20 FC 16Gb/s, 20 iSCSI 10Gb/s

40 FC 8Gb/s, 20 FC 16Gb/s, 20 iSCSI 10Gb/s

64 FC 8Gb/s, 32 FC 16Gb/s, 32 iSCSI 10Gb/s

192 FC 8 Gb/s, 96 FC 16 Gb/s, 176 FICON, 176 FCoE

Cache max.

64 Go

128 Go

256 Go

512 Go

2 To

Bande passante max.

12,8 Go/sec

32 Go/sec

32 Go/sec

51,2 Go/sec

256 Go/sec

Nombre de LUN max.

2048

4096

4096

16384

65280

Taille de LUN max.

60 To

60 To

60 To

60 To

60 To

Snapshots

1 024 par LUN, 100 000 par system

1 024 par LUN, 100 000 par system

1 024 par LUN, 100 000 par system

1 024 par LUN, 100 000 par system

1 024 par LUN, 100 000 par system

Module d'accès NAS (optionnel)

 

 

 

 

 

Module d'accès recommandé

4040

4060

4060

4080

4100

Nombre de nœuds par cluster

1-2

1-4

1-4

1-4

1-8

E/S Max (applications variées)

130 000

147 957

147 957

209 519

293 128

Protocoles supportés

NFS, SMB, FTP, HTTP, SSL, SNMP

NFS, SMB, FTP, HTTP, SSL, SNMP

NFS, SMB, FTP, HTTP, SSL, SNMP

NFS, SMB, FTP, HTTP, SSL, SNMP

NFS, SMB, FTP, HTTP, SSL, SNMP

Nombre de ports 10GBit Ethernet

4

4

4

4

4

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close