IaaS : une « évolution concurrentielle brutale » qui n’a que trois vainqueurs, selon Gartner

Le marché du IaaS, bien qu'en forte croissance, n'a que trois vainqueurs. Le cabinet recommande donc de bien choisir son fournisseur et prédit des migrations importantes, surtout pour les PME du Mid-Market.

Le marché du IaaS (Infrastructure as a Service) est une des trois briques principales du Cloud avec le SaaS (logiciels à la demande) et le PaaS (plateforme à la demande, certainement la notion la moins comprise des trois). Elle est aussi, avec la guerre des prix que les fournisseurs se sont livrée, celle qui est devenue « une commodité », comme la nomme Oracle - comprendre : une offre disponible parce que certains clients la demandent mais qui sert surtout à supporter le SaaS et le IaaS.

Conséquence de ces prix tirés vers le bas, beaucoup d’acteurs sont sur le point de jeter l’éponge (ou l'ont déjà fait) faute d’avoir une taille critique suffisante pour contrebalancer les faibles marges des offres IaaS (qui exigent, en plus, de lourds investissements d’infrastructure). C’est en tout cas l’analyse de Gartner qui constate une forte consolidation du secteur autour de seulement quelques offres viables. Gartner qui prédit que cette consolidation se poursuivra en 2015.

30 % de croissance par an en moyenne pour le IaaS

« Ce n’est pas l’apocalypse, mais le paysage concurrentiel est en pleine mutation. Très peu de fournisseurs ont aujourd’hui les ressources financières pour continuer à investir et à être compétitifs dans le IaaS », constate Lydia Leong, VP et analyste chez Gartner.

Cette analyse pousse à donner une recommandation forte aux acheteurs : « soyez extrêmement prudent lors de la sélection d’un IaaS, posez des questions précises et détaillées sur la feuille de route du service, et obtenez des engagements contractuels qui ne permettent pas au fournisseur de modifier substantiellement ou même d'interrompre l'offre dans les 12 prochains mois ».

Ceci étant, le marché global continue de croitre. Et pas qu’un peu. Il devrait atteindre les 16.5 milliards de dollars de chiffre d’affaires cumulés en 2015, en progression de 33 % par rapport à 2014.

Sur cinq ans, Gartner estime par ailleurs que le taux de croissance annuel moyen du IaaS sera de 29.1 %.

La contradiction apparente entre, d’une part, un marché en forte croissance en valeur, et d’autre part, des acteurs en difficulté, se traduit aussi dans le Magic Quadrant 2015 du cabinet. « Bien que le "Magic Quadrant" fasse figurer une quinzaine d’acteurs, le marché est dans les faits dominé par seulement quelques-uns : principalement AWS, mais aussi Microsoft Azure qui est en progression et Google Apps Engine. Ces trois IaaS publics hébergent la majorité des workloads qui tournent dans le Cloud en 2015 ».

Le IaaS utilisé pour tout, y compris pour les applications critiques... mais pas tous les IaaS

Une manière diplomatique de dire que les autres IaaS listés (Fujitsu, IBM ou Rackspace par exemple) ne sont pas si « Magiques » que cela. Et qu’ils sont même plutôt les perdants d’une « évolution concurrentielle brutale » (sic).

En parallèle de cette consolidation « violente », Gartner évalue que le marché est arrivé à maturité, si l’on en croit les intentions des DSI qui l’envisagent à 85 % comme une option probable  en 2015. 10 % des DSI déclareraient même que le IaaS est d’ores et déjà leur infrastructure par défaut.

Côté usages, le IaaS serait aujourd’hui utilisé pour à peu près tout, y compris de plus en plus pour des missions et des applications critiques pour les entreprises. « Même si tous les IaaS ne peuvent pas tout faire », prévient Lydia Leong. « Le IaaS n’est pas une commodité », insiste-t-elle, s’opposant à l’analyse de Mark Hurd, PDG d’Oracle.

« Les offres varient en effet de manière significative en ce qui concerne les fonctionnalités, les performances, le coût et les engagements contractuels. Même si en théorie, il y a peu de verrou fournisseur, dans la pratique le IaaS est moins de la location de hardware qu'un écosystème de datacenter à la demande. Ce qui fait que plus vous utilisez les capacités de gestion d’un IaaS, plus vous en tirez les bénéfices, mais plus vous êtes - aussi - liés à cette offre particulière ».

Raison de plus, donc, pour bien sélectionner un fournisseur en amont.

Des entreprises de plus en plus matures, en deux temps

Dernier enseignement de l’étude de Gartner, la pénétration du IaaS en entreprise se fait souvent en deux temps. Le premier temps est le test de l’infrastructure à la demande sur des projets agiles, périphériques mais avec un impact potentiel important.

Cette première expérience est souvent initiée par des divisions métiers, en charge d’un budget propre et qui ont besoin de solutions rapides à leurs problèmes. En résumé, une variante du Shadow IT.

Le deuxième temps est celui de la maturité interne. « En effet miroir de ce qui s’est passé avec la virtualisation du datacenter dans les décennies précédentes, […] beaucoup d’entreprises vont abandonner leurs datacenters pour aller vers le Cloud et s’appuyer principalement sur le IaaS », prédit Gartner, qui voit surtout les PME du Mid-market (de 100 à 1000 salariés sur les marchés B2B) faire cette migration.

Pour approfondir sur IaaS

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close