Oleksiy Mark - Fotolia

Citrix met à jour XenMobile Server

L’éditeur vient de présenter une mise à jour intermédiaire, mais pas anodine, de son outil d’administration de terminaux mobiles : elle permet d’administrer de manière consolidée smartphones et tablettes, mais aussi ordinateurs sous OS X et Windows 10.

A quelques jours de sa conférence partenaires, Summit, qui se déroulera la semaine prochaine à Las Vegas, Citrix vient de présenter la version 10.3 de XenMobile Server. Si cette numérotation peut laisser à penser que la mise à jour est mineure, ce n’est pas le cas.

XenMobile 10.3 s’ouvre en effet à l’administration intégrée des smartphones et tablettes, mais également des postes de travail Windows 10 et OS X. Une demi-surprise alors que Citrix avait profité de la disponibilité à venir du nouvel OS client de Microsoft pour pousser ses outils dans une perspective de migration, en juillet dernier.

Mais cette ouverture s’inscrit surtout dans une tendance de fond en faveur de l’administration consolidée des ordinateurs personnels et des terminaux mobiles. Les outils d’EMM de VMware/AirWatch supportent ainsi déjà Windows 10. Leif-Olof Wallin, de Gartner, soulignait d’ailleurs récemment dans nos colonnes que cette « convergence est imminente », estimant que « IBM et Microsoft seront les premiers à y parvenir ».

La dernière version de System Center Configuration Manager (SCCM) permet d’ailleurs d’administrer les parcs hétérogènes de terminaux Windows, mais aussi iOS et Android, en conjonction avec Intune, dans une perspective de MDM et de gestion des applications mobiles (MAM).

XenMobile 10.3 permet également d’administrer les terminaux Android HTC et Sony ou encore Windows Mobile/CE, mais abandonne le support de Symbian.

De nombreuses nouvelles politiques viennent parallèlement enrichir la solution de MDM de Citrix, à commencer par App lock, qui permet de définir une liste d’applications autorisées sur un terminal iOS ou Android. Avec iOS, la solution supporte désormais de contrôler les règles d’utilisation du réseau par applications, de définir le nom du terminal ou encore son fonds d’écran. Elle améliore au passer l’enrôlement par lots de terminaux.

XenMobile 10.3 permet, sur les terminaux Android, de créer des conteneurs Knox ou Seams (Samsung) pour certaines applications. Des améliorations ont également été apportées au support d’Android for Work.

Sous Windows 10, la solution supporte la détermination d’applications nécessitant la fonction anti-fuite de données Enterprise Data Protection (EDP) et le niveau d’application souhaité. Mais là, XenMobile supporte en outre les règles liées aux inventaires d’applications, aux identifiants utilisateur, au mot de passe, aux restrictions, aux connexions VPN ou encore aux réseaux WiFi. 

Pour approfondir sur Administration des postes de travail

Close