Carlos Luna/Flickr

Google prévoit d’ouvrir une dizaine de nouveaux datacenters

D’ici deux ans, Google va massivement investir dans son infrastructure pour que Google Cloud Plateform reste dans la course au IaaS face à IBM, AWS et Microsoft Azure

Google va ouvrir douze centres de données en 2016 et 2017. C’est ce qu’a fait savoir le géant de la recherche sur Internet dans un billet de blog. Une première infrastructure sera ouverte aux Etats-Unis (dans l’Oregon). Une deuxième en Asie Pacifique à Tokyo. Les dix suivantes seront ouvertes l’année prochaine, sans plus de précisions.

« Nous ouvrons de nouvelles régions pour que les utilisateurs de Google Cloud Plateform puissent déployer leurs services et leurs applications au plus près de leurs clients, avec une faible latence et une réactivité accrue », écrit Varun Sakalkar, responsable produit chez Google.

Cette annonce intervient alors que des acteurs professionnels majeurs – Spotify et Apple – ont décidé d’utiliser Google comme plateforme pour leurs services. D’autres clients devraient être annoncés sous peu. On évoque par exemple les noms de Disney Consumer Products ou d’Interactive Media, un service de streaming qui devrait s’appuyer sur Google Cloud Plateform pour son offre au Royaume-Uni.

Ces éléments montrent en tout cas que Google essaye de rattraper son retard dans le monde de l’entreprise face à ses principaux concurrents. Le cabinet d’analyse Synergy Research Group affirme d’ailleurs que Google a connu une croissance rapide sur cette activité PaaS et IaaS au quatrième trimestre 2015. Mais qu’il reste néanmoins loin derrière AWS, Microsoft Azure et IBM sur le secteur particulier (et lucratif) des professionnels.

L’ouverture de ces nouveaux datacenters est, pour John Dinsdale, analyste en chef au Synergy Research Group, l’opportunité pour Google d’affirmer sa volonté d’en découdre et surtout de mieux se positionner face à ses compétiteurs sur le marché de l’infrastructure à la demande.

« Google avait la réputation de ne pas avoir un réseau d’infrastructure aussi développé et extensible que les autres leaders du marché - explique John Dinsdale - avec cette décision, la société est en train de régler ce problème, tout en montant en gamme pour séduire les clients professionnels. Il n’est jamais trop tard pour bien faire ».

Gartner était moins radicale dans son analyse puisqu’il place Google dans le trio de vainqueurs du IaaS. Mais, tout comme le Synergy Research Group, il positionne sa plateforme loin derrière AWS et Azure. Plus pour longtemps ?

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close