Brad Pict - Fotolia

LeMagIT Hebdo du 1er avril 2016 : l’essentiel de la semaine IT B2B

Bash Linux dans Windows – la détection de menace par Accenture - Data Insight Summit 2016 – Salon RH Paris 2016 – Magic Quadrants 2016 de la BI - Analytique et Big Data : priorités d’investissement 2016 pour les entreprises françaises

Cette semaine, le processus de fusion entre Dell et EMC a fait un pas de plus en avant avec la revente de l’activité services de Dell (l'ex-Perot Systems). C’est NTT Data qui s’est porté acquéreur pour 3 Md$ (soit un tiers de moins que les sommes initialement évoquées). Dans le même temps, le concurrent de Dell dans les datacenters, HPE, a complété sa gamme de serveurs hyperconvergés. La nouvelle appliance (le HC 380) vise les PME. HPE reste toutefois à la traîne face aux nouveaux entrants.

Dans les réseaux, la publication d’une note de Gartner cette semaine constate que multiplier les fournisseurs de pare-feu est une très mauvaise idée. Plus de complexité et donc moins de sécurité résultent d’une telle approche. Conclusion, d’après le cabinet, la meilleure stratégie de défense est déployée chez ceux qui standardisent et n’utilisent qu’une seule et unique marque. Dans les réseaux encore, un nouveau groupe de 13 acteurs (dont Cisco, Brocade ou Juniper) s’est constitué pour normaliser un nouveau connecteur supportant des débits Ethernet allant jusqu'à 400 Gbit/s.

On retiendra également qu’Accenture a lancé ce jeudi un service de détection de menaces et d’anomalies comportementales. Ce service de protection du réseau s’appuie sur le jeune projet Open Network Insight avec, donc, une forte dimension analytique via du Machine Learning.

Sur ce sujet, une étude TechTarget (propriétaire du MagIT) a été dévoilée ce mardi. Elle montre qu’un tiers des entreprises françaises considèreraient le déploiement d’outils analytiques ou Big Data en 2016. Une faible proportion, certes. Mais des investissements qui deviennent une priorité des DSI français qui témoignent un intérêt grandissant pour ces solutions.

Dans la BI justement, LeMagIT est revenu sur les deux Magic Quadrants 2016 de Gartner (« Analytic Platform » et « Advanced Analytic Platform »). Deux publications dans lesquelles le cabinet d’analyse dynamite littéralement son classement 2015 des acteurs BI. Oracle n’y est plus présent. Les acteurs traditionnels sont déclassés (pour le premier segment de BI). Et Microsoft est plébiscité sur un marché qui n’a jamais été aussi mouvant.

Microsoft qui, au Data Insight Summit 2016, a sorti une batterie de nouveautés pour Power BI. Deux étaient plébiscitées par les utilisateurs : des passerelles depuis et vers Excel. Des nouveautés qui, d’après les analystes, devraient asseoir encore un peu plus la montée en puissance de l’offre.

Du côté des salons, en plus du Data Insight Summit 2016 de Microsoft, LeMagIT est revenu cette semaine sur le GCP Next 2016 de Google, sur le Salon RH de Paris et sur le deuxième salon de Microsoft, à savoir la Build 2016.

Le premier a été l’occasion pour Diane Greene, fondatrice de VMware et nouvelle responsable de Google Cloud Paltform, de faire sa première intervention publique. Son objectif est clair : montrer, démontrer et convaincre que le IaaS de Google est bien taillé pour les entreprises. Car s’il est un leader du Cloud, Google n’est toujours pas considéré comme une alternative aussi crédible que AWS, Azure ou IBM par les professionnels. Un déficit d’image qui pourrait changer, mais lentement d’après Forrester.

Le deuxième salon, à Paris, a montré que la numérisation et les applications RH montaient en puissance. Elles ne concernent aujourd’hui plus seulement la gestion des temps ou le reporting mais bien, à présent, tous les domaines de la RH.

Quant à la Build 2016, le point central est certainement que Microsoft a confirmé ce jeudi son travail d’ouverture (au sens IT du terme). Après Hadoop, Docker, Mesos, c'est en effet le Shell Unix Bash qui va rejoindre l'écurie des technologies open source intégrées à Windows. Une annonce majeure qui fait suite à celle de SQL-Server sur Linux, qui montre que Microsoft a bien conscience que le « Windows Everywhere » est dépassé et qu’il lui faudra désormais séduire les administrateurs Linux.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close