Alliance - Fotolia

Octo Skool prépare les juniors à la transformation numérique

Pour que les consultants juniors qu'il recrute soient à même d'accompagner les clients dans leurs projets de transformation numérique, le cabinet conseil Octo Technology a créé Octo Skool, un dispositif de formation original basé sur la maîtrise du code. Une cinquantaine de juniors devraient en bénéficier en année pleine.

La multiplication des projets de transformation numérique donne du travail aux cabinets de conseils. Certains font aussi de la réalisation et de la production. Octo Technology est de ceux-là. Créée il y a 18 ans, la société (aujourd’hui dans le giron d’Accenture) se définit comme un cabinet de conseils et de réalisations IT. En 2015, Octo a réalisé un chiffre d'affaires de 38,4 millions d'euros avec 310 personnes dont 250 consultants, experts et coachs. La même année, le cabinet a recruté 70 consultants et il devrait en recruter autant cette année. Parmi eux, de nombreux juniors qui ont moins de 3 ans d'expérience.

« Nous nous posions la question de savoir comment conserver un niveau d'excellence en recrutant autant ? La réponse est en formant les nouveaux arrivants afin qu'ils maîtrisent ce qui est l'essence même du digital, le code ! De plus, cette maîtrise constitue un atout pour le développement de la carrière des jeunes talents, car le digital transforme tous les métiers de toutes les entreprises », affirme Dominique Buinier, partner Octo Technology et chargée des juniors. Octo Skool était né. 

Un retour sur investissement important

Octo Skool est un dispositif plutôt qu'une formation à proprement parler, qui s'étale sur 9 mois. Les juniors qui rejoignent Octo Technology passent désormais systématiquement par ce programme. Il commence par deux semaines intensives de formation au Software Craftsmanship, mouvement qui prône l'artisanat logiciel et la qualité de la conception en plus de la fonctionnalité du logiciel.

Puis les jeunes consultants sont intégrés dans des équipes projet et continuent de travailler en « promotion » deux à trois jours par mois. Une fois par mois, ils se retrouvent pour un “coding dojo”, une matinée pendant laquelle les 10 personnes de la promo doivent résoudre ensemble un problème qui leur est soumis. En tout, ils suivent 30 jours de formation pendant lesquels ils codent en binôme.

Chaque junior est suivi par un mentor qu'il rencontre au moins une fois par semaine et qu'il peut solliciter à tout moment. « Nous insistons beaucoup sur les “soft skills”, en l'occurrence le “savoir donner et recevoir du feedback”, car les consultants doivent savoir accepter les remarques de leurs collègues », précise Dominique Buinier. Pour elle, le retour sur investissement est important, « quand le junior rejoint l'équipe projet après l'Octo Skool, il a tout de suite les bons gestes et il est pleinement opérationnel ».

Une plus grande attractivité

La première promotion a démarré en avril dernier et terminera son parcours Octo Skool en décembre. La deuxième promo a débuté en septembre. Octo prévoyait deux sessions en 2016, « en fait, nous en ouvrons une troisième qui démarrera en décembre et une quatrième en janvier. Vraisemblablement, il y aura cinq ou six promos en 2017 », affirme Dominique Buinier. A raison de 10 juniors par promo, ce sont 50 à 60 jeunes consultants qui bénéficieront de ce programme au cours de l'année prochaine. 

Le cabinet espère que le dispositif fidélisera les consultants, mais en même temps, il sait bien qu'une telle formation augmente leur attractivité et qu'ils risquent d'être chassés… Un pari risqué pour Octo Technology mais le prix à payer pour avoir des consultants efficaces à l'heure où de plus en plus d'entreprises engagent leur projet de transformation numérique.

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close