massimo_g - Fotolia

Revue de presse : les brèves IT de la semaine

Atos à la conquête du grand « Healthcare » américain - Accenture se paie un fleuron français du Big Data - Citrix se paie un fleuron français du VDI - L’IT crée des emplois en France (qui ne sont pas tous pourvus) - Dell déleste EMC de sa GED - HP.Inc déleste Samsung de ses imprimantes - Microsoft Open Source Superstar - Le Clusif change de tête (mais dans la continuité)

LeMagIT revient chaque vendredi sur les actualités qui animent l'écosystème IT.

Voici les brèves de notre revue de la semaine.

ESN

Atos a racheté cette semaine « le plus grand fournisseur indépendant de solutions technologiques dans le domaine de la santé » pour 275 millions de dollars. Anthelio devrait permettre au groupe d’origine française d’élargir sa base de clients dans le secteur du « Healthcare » aux Etats-Unis.

Anthelio est un spécialiste des « performances financières (NDR : dans la santé), de l’expérience de soin du patient, de la prise en charge du patient, et des questions de sécurité, de gestion des risques et de conformité ». Avec cette acquisition Atos va doubler son CA dans l’IT de la santé en Amérique du Nord (de 200 à 400 millions de dollars) pour un CA global sur la zone de 2.5 milliards (pour mémoire son CA global est d’un peu plus de 10 milliards d’euros).

Cette stratégie prend place dans un cadre particulier et très porteur avec la mise en place de l’Obama Care – le projet de Sécurité Sociale à l’Américaine – qui est également le plus gros projet IT lié au domaine de la santé et de l’assurance santé dans le monde. Un projet où presque tout reste encore faire du côté informatique.

En sens inverse, l’américain Accenture a réaffirmé sa volonté de s’implanter - encore plus - en France (pays où il réalise déjà 1.2 milliards d’euros de CA) en rachetant pour 115 millions d’euros OCTO, une ESN à l’expertise plus que reconnue sur un secteur très particulier et porteur (le Big Data, le NoSQL et la gestion des données). OCTO sera intégré à l’entité « Accenture Digital », une branche en charge de la notion vague mais à la mode de « transformation numérique des entreprises ».

A noter également cette semaine, toujours dans l’évolution des SSII en ESN, Econocom (numéro 5 des sociétés françaises du secteur dans le monde) a créé une entité dédiée à l’Internet des Objets et a renforcé son partenariat d’intégrateur avec Sigfox.

Emploi

Le secteur IT a du mal à trouver ses moutons à cinq pattes. C’est ce qui ressort du « Panorama Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français » (PDF) publié par Syntec Numérique. Le rapport souligne que les « éditeurs rencontrent des difficultés de recrutement, un frein qui constitue aujourd’hui l’un des enjeux clé du secteur et de son développement ». Et ce alors que l’IT en France connait une bonne croissance de son CA (+15% annuel).

L’IT aurait créé 17.800 emplois en deux ans – dont 10.700 en France. « Les recrutements se sont encore accélérés par rapport à la précédente édition du Panorama », constatent les auteurs du document. Mais certaines de ces offres (celles pour les « talents rares ») ont beaucoup de mal à trouver preneurs. Les développeurs seraient les premiers concernés par cette pénurie, tout comme les commerciaux et les chefs de projet.

Paradoxe du talent des développeurs français, leurs compétences sont tellement reconnues qu’elles sont demandées à l’international, ce qui « accentue les difficultés de recrutement sur le marché français ».

Fusions – Transformations

A peine la fusion entre Dell et EMC a-t-elle passé officiellement ses derniers obstacles juridiques et officiels que le nouveau groupe a décidé de céder les activités d’EMC de gestion documentaire (InfoArchive  -archivage, LEAP - outil SaaS de gestion documentaire et collaboratif, Documentum – GED) au Canadien OpenText.

Dell Technologies entend ainsi se centrer sur les technologies d’infrastructures liées aux datacenters, aux infrastructures convergées, au stockage, au Cloud et au Big Data. De son côté, OpenText réalise une bonne opération dans sa concurrence face à un IBM (FileNet) avec lequel il est au coude à coude sur le marché de la GED.

Autre transformation, Citrix a acheté une start-up française Norskale. L’américain, qui évolue du réseau vers les couches supérieures associées (sécurité, Cloud, IoT, etc.), s’est offert ici un spécialiste reconnu de l’optimisation des déploiements VDI. Utilisé par Leroy Merlin, Safran ou les Hôpitaux de Paris, Norskale est régulièrement impliqué dans les déploiements VDI d’envergure.

Dans la saga de la scission de HP, HP Inc a ajouté un nouvel épisode à l’histoire en déboursant 1,05 Md$ pour l’activité impression de Samsung. En ligne de mire : les systèmes A3 multifonctions du coréen. Une manière pour HP.Inc de se préparer à l’abandon des photocopieurs – « des machines dépassées, compliquées, avec des dizaines de pièces remplaçables nécessitant un support inefficace et des accords de maintenance » dixit le constructeur.

Microsoft de plus en plus Open Source et SaaS

Pour Satya Nadella, l’avenir de Microsoft passe par le Cloud et l’ouverture. Plus question de ne pas être « Cloud first » ou de rester attaché à une seule plateforme, qui plus est propriétaire. Les manifestations de cette stratégie ont été nombreuses (Office pour Android, le Core .NET versé en open source, Linux sur Azure, etc.). Et les retombées commencent à se faire très sérieusement sentir.

Au début du mois, le cabinet d’analyses Synergie classait par exemple Microsoft numéro 1 mondial du SaaS, devant Salesforce.com (champion déchu) – même si la plateforme de Marc Benioff reste leader du CRM hébergé. Un classement à prendre avec des pincettes – comme tous les classements – mais qui montre que Microsoft (et Oracle) progressent à pas de géants dans le Cloud applicatif, tirés respectivement par la collaboration et par les ERP.

Symptomatique de cette progression (et d’une redistribution des cartes ?), HP Inc. a choisi cette semaine Dynamics CRM. L’articulation avec Power BI et la possibilité de déploiement hybride semblent avoir joué un rôle important dans cette décision. HP.Inc utilisait jusqu’à présent Salesforce, qui perd donc un gros client.

Sur le deuxième pilier de la stratégie de Satya Nadella, c’est GitHub qui a donné un satisfecit à Microsoft. Lors du GitHub Universe, le service web de dépôts et de gestion de développements a réalisé un Top 10 de ses plus gros contributeurs Open Source. Apache est numéro 9. Google numéro 5. Docker numéro 3. Facebook numéro 2. Et Microsoft ? Numéro 1, avec plus de 16.000 contributeurs. Les temps changent, comme dirait Bob Dylan.

Carnet

Jean-Marc Gremy fondateur du cabinet Cabestan Consultants a pris la tête du Clusif. Un changement dans la continuité puisqu’il était vice-président de l’association dédiée à la sécurité IT pendant 4 ans avec Lazaro Pejsachowicz (qui reste chargé de mission). Le nouveau président sera épaulé par Henri Codron, RSSI Europe de Schindler.

Pour approfondir sur Economie

- ANNONCES GOOGLE

Close