Sergey Nivens - Fotolia

Optimisation VDI : Citrix s’offre Norskale

En plein recentrage de ses activités, l’éditeur vient d’annoncer le rachat du français, spécialiste reconnu de l’optimisation des déploiements VDI.

C’est une opération à replacer dans le cadre des efforts de recentrage de Citrix sur le cœur de son offre, explique Pierre Marmignon, Pdg de Norskale, dans un entretien avec la rédaction. Evoquant une « collaboration étroite » de longue date, le français estime ainsi avoir été identifié comme « un partenaire apportant une forte valeur ajoutée » à l’offre de virtualisation du poste de travail de Citrix.

Utilisé par Leroy Merlin, Safran ou encore les Hôpitaux de Paris, Norskale est régulièrement impliqué dans les déploiements VDI. L’an dernier, Kamal Kaci, responsable systèmes chez SGS Management Services, expliquait dans les colonnes du MagIT comment les outils de l’éditeur français lui avaient permis d’améliorer considérablement les performances et l’expérience utilisateur de son environnement d’applications publiées Citrix. Et cela pour un coût limité : de l’ordre de 30 € par utilisateur.

Vuem, de Norskale, s’appuie sur les outils existants de Windows pour optimiser la gestion de l’environnement utilisateur et accélérer les ouvertures de session, notamment. Mais il permet aussi de réduire automatiquement la priorité d’un processus trop gourmand en ressources, trop longtemps. De quoi renforcer la consolidation de son infrastructure.

Comme le relève Citrix dans un communiqué, la gestion de l’environnement utilisateur n’est pas un sujet nouveau de la virtualisation du poste de travail. C’était même l’une des grandes vedettes de l’édition 2010 de sa grand messe annuelle Synergy. L’année où VMware s’était offert RTO Software. Citrix n’avait pas laissé le sujet de côté, proposant notamment une brique de gestion des profils utilisateurs (UPM) basée sur les outils de Sepago, Citrix UPM. Mais fin 2011, le soufflet semblait retombé. Pour le vice-président et directeur technique d’AppSense, Harry Labana, l’UPM était alors devenue, « en tant que telle, une commodité, sans valeur ajoutée significative ».

Mais le temps ne lui a pas donné raison. Les efforts d’abstraction de l’environnement utilisateur ont continué sans relâche. App Volumes, chez VMware, et son pendant chez Citrix, AppDisk, n’ont pas manqué de l’illustrer, de même que le rachat d’Immidio par le premier. Et c’est sans compter avec la récente acquisition d’AppSense par LanDesk.

Dans son communiqué, Citrix relève vouloir « optimiser l’environnement de travail complet avec une solution d’administration qui assemblerait dynamiquement un poste de travail virtuel basé sur une combinaison idéale de profils utilisateur, de personnalisation, de réglages d’applications, de stratégies système, et de consommation de ressources ». Et justement, Norskale « dispose d’une vue complète de l’environnement de travail qui intègre l’utilisateur, l’application, le poste de travail, et les ressources système sous-jacente ».

Les détails financiers du rachat de Norskale n’ont pas été communiqués. Mais les équipes du Français vont rejoindre rapidement celles de Citrix. Pierre Marmignon assure parallèlement que l’éditeur américain va « respecter les engagements existants » de Norskale avec ses clients. Son offre sera intégrée aux éditions Enterprise et Platinum de XenApp et XenDesktop. Mais elle ne sera plus commercialisée de manière indépendante.

L’intégration devrait être rapide : « nos produits ont une forte complémentarité technique ; il n’y a pas d’effort d’intégration à faire de notre côté », estime Pierre Marmignon. Il ne devrait s’agir qu’évolutions cosmétiques pour adopter la marque de Citrix et d’intégration au système de licences de ce dernier. Les outils de Norskale devraient être disponibles avec XenApp et XenDesktop dès la prochaine release de ces derniers.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close