Brocade dope son offre de commutateurs FC Gen6 et ajoute le support de FC-NVMe

En pleine acquisition par Broadcom, Brocade Communications Sytems vient de dévoiler un commutateur FC Gen 6 d'entrée de gamme, le G610. Il en profite pour annoncer l'arrivée du support de FC-NVMe, la version Fibre Channel de NVMe over Fabrics.

Brocade Communications Systems vient d’enrichir son offre de commutateurs Fibre Channel Gen6 en dévoilant un nouveau modèle d’entrée de gamme, le G610 qui inclut le support du protocole FC-NVMe. Le G610 est le troisième membre de la famille FC Gen6 de Brocade après le lancement en mars 2016 du commutateur en rack G620 et l’annonce des directeurs Brocade X6 en août 2016.

Le dernier-né de Brocade est un commutateur compact de 1U de hauteur. Il dispose de 24 ports SFP+, que l’on peut activer par tranches de 8 ports selon le schéma habituel de facturation à la demande du constructeur. Par défaut, le G610 est livré avec des optiques 16 Gbit/s, mais il est possible en option de les remplacer par des optiques à 32 Gbit/s. Le prix  du commutateur est d’environ 8000 $ pour une configuration à 8 ports 16 Gigabit.

Le lancement du G610 est aussi l’occasion pour Brocade de mettre à jour son logiciel Fabric Vision et d’annoncer la disponibilité de VM Insight, qui détecte les problèmes de performance SAN à l’échelle de la VM.

Support de FC-NVMe

Le Brocade G610 supporte officiellement le protocole FC-NVMe, la déclinaison de NVMe over Fabrics pour les réseaux SAN Fibre Channel. Avec ce protocole, un G610 permet de transmettre des commandes NVMe entre des serveurs et des baies de stockage Flash au-dessus de Fibre Channel, en lieu et place des habituelles instructions SCSI. L’ensemble des commutateurs et directeurs Gen6 de Brocade devraient à terme supporter le protocole.

L’intérêt de Brocade pour le FC-NVMe est évident. Avec la montée en puissance des baies Flash et l’adoption à venir de SSD NVMe par la plupart des constructeurs (Dell EMC aura par exemple des annonces en mai, tandis que Pure Storage dévoilera ses baies NVMe en juin), Brocade espère que le support de FC-NVMe lui permettra d’accélérer l’adoption du FC Gen6 et de relancer des ventes en berne.

FC-NVMe devrait être utilisé pour les communications entre serveurs et baies de stockage Flash. Mais il pourrait aussi avoir un avenir dans la conception de futures baies de stockage Flash 100 % NVMe. Actuellement, les tiroirs de disques externes des baies sont en effet reliés à leurs contrôleurs par des cartes SAS. Mais si les constructeurs adoptent en masse NVMe, il est vraisemblable que les tiroirs de disques SAS feront place à des tiroirs NVMe over fabrics. FC-NVMe pourrait alors être le protocole utilisé pour relier les contrôleurs aux tiroirs NVMe. et il faudra alors des commutateurs pour relier les contrôleurs aux tiroirs de disques.

Faire face à la concurrence accrue d’Ethernet

Le problème est que dans cette migration vers NVMe, Fibre Channel doit faire face à la montée en débit et à la concurrence accrue d’Ethernet. Le protocole NVMe over Fabrics sur réseaux Ethernet est en effet une alternative crédible au FC-NVMe et il a l’avantage d’être moins coûteux à mettre en œuvre.

À titre d’exemple, un commutateur Mellanox MSN2410 avec 48 ports 25 Gbit/s et 8 ports QSFP28 à 100Gigabit est commercialisé au prix catalogue de 25 000 € (on peut le trouver à un tarif 30 à 40 % moins élevé sur le marché). Dans la pratique, cela veut dire que l’on peut disposer de 48 ports 25Gbit/s et de 16 ports additionnels à 25/50Gbit/s en splittant les ports QSFP, là où le G610 ne propose qu’un maximum de 24 ports 32 Gbit/s ; et ce pour un prix équivalent ou inférieur à celui du G610.

Il est également à noter que le switch de Mellanox est bien adapté aux applications de stockage du fait de l’architecture en mode « Cut-Through » de son ASIC Spectrum. Selon Mellanox, le design de son ASIC permet non seulement une très faible latence (de l’ordre de 300 ns) mais il garantit aussi que ses commutateurs ne perdent pas de paquets.

Brocade est conscient de la montée de la concurrence d’Ethernet sur son pré carré. Mais il sait également que ses grands clients ont lourdement investi dans leurs SAN et ne sont pas forcément prêts à prendre le risque de basculer vers Ethernet. L’arrivée du FC Gen6 et le support de FC-NVMe sont autant de raisons qui pourraient les pousser à renouveler leur confiance en Fibre Channel.

La question à près de 6 milliards de dollars pour Broadcom, qui est en train de racheter Brocade, est de savoir si ce sera suffisant ou si la montée en puissance d’Ethernet et la migration vers le cloud auront finalement raison de Fibre Channel.

 

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close