Broadcom lance les premiers switches pour le Fiber Channel Gen7

Complétant les cartes FC Gen7 que Broadcom avait déjà lancées pour les serveurs, ces switches vont concrétiser dans le datacenter les nouveaux liens à 64 Gbit/s vers les baies de stockage SAN.

Broadcom commercialise enfin cette semaine les premiers switches Fibre Channel Gen7 qui permettent de connecter plusieurs serveurs à une ou plusieurs baies SAN via un réseau de liens FC en 64 Gbit/s, soit avec une bande passante deux fois plus rapide qu’en Gen6. Ces switches, les Brocade G720 et X7, complètent les cartes contrôleurs Emulex LPe35000 (HBA) que Broadcom avait lancées il y a un an et demi pour mettre du FC Gen7 dans les serveurs et les baies SAN.

Suite de l'article ci-dessous

Sans les switches, ces cartes ne permettaient que des liaisons directes entre un serveur et une baie SAN. Cela supposait de multiplier au prix fort les cartes HBA, les câbles FC et les contraintes physiques dans le datacenter. De plus, les infrastructures de stockage FC Gen7 n’avaient, jusque-là, pas non plus la capacité d’optimiser leur trafic sur différentes routes dans le cadre d’une répartition des charges de travail entre serveurs. Cette optimisation automatique a été présentée comme une innovation du FC Gen7.

Cisco a lui aussi annoncé l’arrivée à son catalogue de switches FC Gen7 sous la forme de lames pour son châssis MDS9700. Mais aucune date de sortie n’est encore indiquée.

Pousser le FC dans le nouvel écosystème NVMe-over-Fabrics

Selon différents experts que LeMagIT a pu interroger à propos de ce lancement, la carrière du FC Gen7 dans les datacenters est loin d’être gagnée. En substance, le Fiber Channel permet de base de véhiculer des commandes SCSI entre un serveur et une baie de disques. Mais seules les baies de disques Flash – les SSD – profiteront d’une vitesse en 64 Gbit/s et, en la matière, les SSD sont plus efficaces si on communique avec eux avec des commandes NVMe. Certes, Brocade met en avant que les réseaux Fiber Channel supportent de véhiculer des commandes NVMe, via l’implémentation NVMe/FC du protocole générique NVMe-over-Fabrics. Mais, a priori, il serait moins cher de plutôt utiliser l’implémentation NVMe/RoCE sur des liens Ethernet à 100 Gbit/s.  

Pour autant, les réseaux FC souffrent de beaucoup moins de latence que les réseaux Ethernet. Et, sur le papier, une infrastructure NVMe/FC en 64 Gbit/s est plus performante et plus stable qu’une infrastructure NVMe/RoCE en 100 Gbit/s.

Cette différence de performances entre FC et Ethernet peut même s’amplifier si le marché évolue vers un succès du NVMe/TCP au détriment du NVMe/RoCE. NVMe/TCP est une autre implémentation de NVMe-over-Fabrics sur Ethernet, mais elle coûte encore moins cher, car elle se contente des switches et des cartes contrôleurs utilisés pour le réseau TCP/IP, moyennant des performances inférieures. Un scénario possible est que l’offre SAN se partage à terme entre des solutions NVMe/FC, pour une vitesse maximale et des produits en NVMe/TCP, pour un coût minimum. L’intermédiaire NVMe/RoCE serait alors cantonné soit à des marchés de niche, soit à la connexion interne des baies SAN NVMe avec leurs tiroirs d’extension.

Un switch 56 ports, deux châssis avec des lames 48 ports

Dans le détail, les switches G720 sont des boîtiers 1U qui s’installent au plus près des serveurs ou des baies, tandis que les X7 sont des châssis de 8U ou 14U à installer en cœur de réseau pour interconnecter les G720. Les switches G720 offrent de 24 à 56 ports optiques SFP+.

La version 14U du X7 peut recevoir jusqu’à 8 lames verticales de 48 ports SFP+ chacune, soit 384 ports 64 Gbit/s vers les G720. Ce X7 peut par ailleurs accueillir deux lames supplémentaires au centre de 16 ports ICL chacune (soit 32 en tout) pour interconnecter le châssis avec un autre X7. Chaque port ICL correspond à 4 ports 64 Gbit/s.

La version 8U du X7 reçoit jusqu’à 4 lames horizontales de 48 ports SFP+ chacune, soit 192 ports 64 Gbit/s. On peut y ajouter deux lames d’interconnexion avec 8 ports ICL chacune (soit 16 en tout).

Trois types de lames sont possibles. Celle comprenant 48 ports 64 Gbit/s, la FC64-48, reste compatible avec des équipements FC en 8, 10, 16 et 32 Gbit/s. La FC32-X7-48 est sa version économique, qui ne comprend que des ports supportant au maximum 32 Gbit/s. La FC32-64 est une version intermédiaire avec 64 ports 32 Gbit/s.

Outre les versions estampillées Brocade, ces switches sont également déjà proposés en marque blanche par Dell EMC et Hitachi Vantara. A priori, Fujitsu, HPE, IBM, Lenovo, NetApp ou encore Pure Storage devraient faire de même dans les prochaines semaines.

Pour approfondir sur SAN et NAS

Close