Quantum dévoile StorNext 6 et s'allie avec Veritone sur le Machine Learning

La version 6.0 su système de fichiers distribuée de Quantum s'enrichit de fonctions avancées de réplication et de QoS. Elle supporte également le stockage objet comme back-end. Quantum entend aussi doper StorNext au Machine Learning via un partenariat avec Veritone.

Quantum a annoncé la semaine dernière le lancement de la version 6.0 de son système de fichier distribué StorNext, une mouture qui apporte des fonctions avancées de réplication asynchrone ainsi que le support de services objet compatibles S3 comme back-end de stockage. StorNext a été créé par Mountaingate pour les stations de travail IRIX de SGI et pour Windows, puis racheté par ADIC lui-même gobé par Quantum.

Le système de fichiers distribué StorNext fête cette année ses vingt ans, pusque c’est en 1997 qu'il a fait ses débuts sur le marché. StorNext s’est taillé une intéressante réputation dans le milieu des médias et du stockage multimédia où il est très largement utilisé (studios de cinémas, chaînes de TV, production et postproduction vidéo, animation). Mais du fait de ses performances élevées et de sa capacité à gérer de très grandes quantités de données, StorNext s’est aussi peu à peu imposé dans d’autres secteurs très consommateurs en ressources de stockage comme les marchés de la santé, de la recherche génomique, du sport, de la recherche pétrolière, du spatial ou de la vidéosurveillance. 

Réplication avancée, QoS et support du stockage objet

Comme l’explique Molly Rector, la vice-présidente du marketing de Quantum, la fonction FlexSync de StorNext 6 permet de répliquer des fichiers de façon granulaire entre clusters StorNext. Cette réplication peut être bidirectionnelle ou non, et il est aussi possible de mettre en place des configurations complexes où un site réplique ses contenus vers plusieurs destinations ou dans lesquels plusieurs clusters répliquent leurs contenus vers une destination unique. 

FlexSpace, la seconde innovation importante apportée par StorNext 6, permet à plusieurs instances de StorNext de partager un même back-end de stockage objet (compatible S3). Dans ce scénario, les appliances StorNext agissent en fait comme des passerelles de stockage cloud, un peu comme le font les appliances d’Avere. L’espace de stockage Flash local à chaque appliance est utilisé comme un cache à haute performance pour l’accès aux données stockées dans le système de stockage objet.

Selon Molly Rector, FlexSpace met en œuvre un global namespace de telle sorte que tous les utilisateurs, quel que soit leur site, voient les mêmes données. Les services de stockage objets supportés sont Amazon AWS S3, Microsoft Azure ainsi que les systèmes de stockage objet on-premise de NetApp (StorageGrid), IBM Cloud Storage (ex-CleverSafe) et Scality Ring. Quantum a également validé la solution  avec son propre système objet Lattus (dérivé d’Amplidata)

La dernière nouveauté majeure de StorNext 6 est l’arrivée d’une fonction de gestion de la qualité de service, qui permet de définir des objectifs en matière de bande passante spécifiques à certains utilisateurs ou groupes d’utilisateurs.

Alliance avec Veritone dans le Machine Learning

Séparément, Quantum a aussi profité du NAB pour annoncer une alliance avec Veritone afin de proposer les outils de machine learning du fournisseur en conjonction avec StorNext. Quantum va commercialiser une appliance permettant de déployer les capacités d’analyse de contenus (images/vidéos) de Veritone en mode on-premises (veritone offre en général ses services en mode Cloud).

L’idée est d’utiliser les fonctions de machine learning de Veritone pour enrichir les métadonnées des fichiers ingérés par StorNext afin de faciliter la recherche dans ces mêmes contenus (la technologie permet par exemple de transcrire l’audio des vidéos sous forme textuelle, de faire de la reconnaissance de forme sur des images, de la reconnaissance faciale…).

L’appliance proposée par Quantum sera disponible en deux versions dont l’une dopée avec des GPU afin de répondre aux workloads les plus intensives. Selon Molly Rector, il sera aussi possible d’utiliser les services cloud de Veritone en débordement afin de répondre aux besoins des applications les plus gourmandes. Dans tous les cas, l'utilisation des services de machine learning de Veritone sera facturée à l'usage.

StorNext 6 sera quant à lui disponible dès le début de l’été sur les appliances Xcellis et Artico de Quantum et sera gratuit pour les utilisateurs sous contrat de maintenance. Les fonctions de réplication nécessiteront toutefois une licence spécifique.

Pour approfondir sur SAN et NAS

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close