Jr Casas - Fotolia

Revue de presse : les brèves IT de la semaine (5 mai)

Capgemini choisi pour le système de surveillance du nucléaire de la Marine - RGPD : 3 datacenters en Allemagne pour Oracle - Wipro veut upgrader son image - Docker change de barreur - Réseau de prochaine génération : Cisco rachète deux fois - IBM reprend le Cloud de Verizon

LeMagIT revient chaque vendredi sur les actualités qui animent l'écosystème IT. Voici les 6 brèves de notre revue de la semaine.

Cisco rachète deux fois pour se renforcer dans les « réseaux de prochaine génération »

Mardi, Cisco a annoncé qu’il allait débourser plus de 600 millions de dollars pour mettre la main sur Viptela, l'un des pionniers du SD-WAN. Cette acquisition devrait permettre au numéro un mondial des réseaux de refaire son retard dans un domaine qui menace ouvertement son activité de routeurs d’accès.

Mais cette semaine, Cisco a également racheté Saggezza. Les synergies possibles sont nombreuses. Saggezza possède en effet de multiples expertises (optimisation de plateforme Cloud, expertise métier dans la banque, etc.). L’une de ces compétences est l’analytique réseau, ce qui pourra aider Cisco à réaliser sa vision d’un réseau plus « dynamique, automatisé et simplifié » à l’heure du Cloud et de l’IoT.

« L’analytique jouera un grand rôle dans la prochaine génération de réseau », confirme Rob Salvagno, Vice-President Corporate Business Development de Cisco, qui se félicite d’accueillir les équipes « Advanced Analytics » de Saggezza au sein de son unité Cisco Enterprise Networking Engineering. La même que celle que viendra renforcer Viptela.

Capgemini choisi pour le système de surveillance nucléaire de la Marine Nationale

Capgemini a été retenu ce vendredi pour mettre en place le nouveau système de surveillance des fonctions d’exploitant nucléaire de la Marine Nationale - en collaboration avec Saphymo, un fabricant de balises de détection radiologiques.

La solution qui sera déployée repose sur cinq piliers : des socles bétons résistants aux secousses sismiques qui accueilleront les capteurs, les capteurs eux-mêmes, l’infrastructure (câblage, protection contre les chocs, etc.), un système central et un système d’information d’aide à la décision (SIAD).

Le rôle de ce SIAD consiste, à l’aide des données fournies par les balises et des données météo, à évaluer et prévoir la dispersion de produits radioactifs dans l’environnement, son évolution dans le temps, ainsi que les conséquences radiologiques qui permettront à l’exploitant d’informer en temps réel les pouvoirs publics en cas de crise.

Capgemini mettra en place le système de centralisation qui collecte toutes les mesures et qui doit générer une alarme en cas de seuil critique. Plus largement, l’ESN « se positionne en maitre d’œuvre industriel impliquant plusieurs corps de métier […] dont la finalité est l’intégration d’un système complet, intégrant les dimensions aussi bien matérielles que logicielles », explique Julien Roy, Responsable commercial de la Direction Générale de l’Armement chez Capgemini.

Bérézina as a Service : Verizon jette l’éponge, IBM reprend son Cloud

Mercredi, l’opérateur américain Verizon a mis un terme à son aventure dans le cloud. Il avait déjà vendu ses 24 datacenters américains à Equinix. Cette semaine, il a décidé de se débarrasser du reste de son cloud public et de son cloud managé, héritée du rachat de TerreMark à IBM. Ironie de l'histoire, c'est IBM qui rachète ces actifs.

Bref, la consolidation se poursuit dans les acteurs « mondiaux » du Cloud. Tout comme se poursuit l'exode massif des Telecos hors de ce secteur d'opérateurs de Cloud.

RGPD : Oracle ouvre trois datacenters en Allemagne

Oracle a annoncé ce jeudi du nouveau pour la région Europe (EU) de son Oracle Cloud avec trois sites (ou domaines de disponibilité – AD, Availability Domains) dans l'agglomération de Francfort.

« Cette annonce est particulièrement importante pour […] les entreprises qui souhaitent se conformer aux exigences des nouvelles réglementations de l'Union européenne en matière de protection des données », déchiffre Frank Obermeier, Vice President and Country Leader, Oracle Germany.

Le développement d’Oracle en Allemagne s'inscrit aussi dans la continuité des annonces récentes sur la région UK. Oracle possède à présent une trentaine de « régions » - un chiffre qui a doublé en un an et qui témoigne de sa volonté de s’imposer – malgré son retard – dans le IaaS et dans le PaaS. Le Cloud (SaaS compris et hors NetSuite) représente aujourd’hui 13% du chiffre d’affaires de l’éditeur.

La région EU d'Oracle Cloud en Allemagne devrait être opérationnelle au cours du second semestre. En attendant la France ?

ESN : Wipro veut upgrader son image

Wipro (Western India Products) est originaire de Bangalore. Mais l’ESN indienne veut aujourd’hui affirmer sa dimension internationale. C’est un des principaux objectifs que vise un changement « d’identité de marque » (sic) dévoilé mardi.

Un nouveau logo – censé symboliser « un Wipro sans frontières » - accompagne un recentrage sur des activités porteuses (en gros « la transformation numérique » au sens large) comme « l'hyper-automatisation, la robotiques, le cloud, l'analytique, l'informatique cognitive et les technologies émergentes ».

Wipro veut montrer qu’il monte en gamme avec « une meilleure cohérence et un niveau d'engagement plus élevé […] pour mieux répondre aux exigences des clients ». En clair, qu’une ESN indienne sait faire autre chose que du Offshore.

Docker change de barreur

Docker, la société spécialisée dans les containers Linux, a officiellement amorcé un virage dans sa stratégie économique en débauchant le fondateur de Concur, Steve Singh.

Expert des applications B2B, bon commerçant (Concur a été revendu une fortune à SAP) et connaisseur des infrastructures Cloud (Concur est du pur SaaS), Steve Singh a officialisé son départ de SAP le 13 avril dernier. Il a donc comme prévu quitté ses fonctions de président de la division « Business Networks and Applications » de l’éditeur allemand le 1er mai. Le lendemain, surprise, il prenait la barre de Docker.

Son objectif à ce psote sera de continuer à rapprocher l’offre Docker des entreprises (outils d’orchestrations à valeur ajoutée, gamme plus lisible, séparation de la base open source de l’offre packagée, certifications, etc.) et de lui retirer cette image très (trop ?) centrée sur les développeurs.

« Docker a le potentiel pour devenir l’une des entreprises technologiques les plus pérennes et une plateforme transformationnelle », promettait son prédécesseur Ben Golub. A Steve Singh de concrétiser ces paroles en faits.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close