ERP : SAP prévoit un nouveau HCM sur site, d’ici 2023

La loi du client est toujours la plus forte, à un moment ou à un autre. L’annonce de SAP du début du développement d’un nouveau SIRH pour S/4HANA à déployer sur site en est l’illustration : beaucoup d’industries ne veulent pas migrer vers SuccessFactors.

Ce n’est pas un secret, SAP pousse de plus en plus ses offres Cloud. Mais les clients historiques ne sont pas tous prêts à sauter le pas. Loin s’en faut. Pour ne pas contrarier les réfractaires, l’éditeur allemand ne souhaite pas les forcer à passer à SuccessFactors, le SIRH en mode SaaS qu’il a racheté il y a déjà 6 ans.

« Nous continuons de constater une appétence croissante pour le HCM dans le Cloud, partout dans le monde et dans toutes les industries. Notre stratégie d'investissement suit cette demande du marché. […] Nous reconnaissons également que chaque cheminement de chaque client est unique et doit être accompagné à son rythme », explique SAP. « Pour certains, cela inclut le souhait de déployer leur solution HCM dans un environnement sur site ».

Dit autrement, même si le nombre de client de SuccessFactors a été multiplié par quatre, la demande pour une mise à jour de SAP ERP HCM a été visiblement forte. Très forte. Trop forte pour la refuser.

Un HCM pour S/4HANA

« Pour répondre aux besoins de ces clients, nous prévoyons d'offrir une nouvelle option HCM sur site basée sur SAP ERP HCM avec un périmètre fonctionnel comparable (sauf pour l'application SAP E-Recruiting et SAP Learning Solution) », promet l’éditeur allemand.

Fort logiquement, ce nouvel HCM sera « destiné à être déployé en parallèle et intégré » (sic) avec S/4HANA, le nouvel ERP lié à la base in-memory HANA, que SAP a désigné comme le successeur attitré de sa Business Suite / R3. En n'étant pas intégré nativement, SAP laisse la possibilité de déployer un Core ERP (S/4HANA) sur site et un HCM dans le Cloud (SuccessFactor), même si l'annonce montre que ce n'est pas forcément le sens de l'histoire.

Il faudra néanmoins être patient. Cette nouvelle « option » sur site ne sera disponible qu’en 2023. Le support de SAP ERP HCM – version actuelle pour R3/Business Suite - est prévu jusqu’en 2025. La période d'attente sera longue, mais la transition s’annonce courte.

« Comme la solution sera basée sur SAP ERP HCM, nous proposerons une transition sans heurt », insiste SAP.

Le support du nouvel HCM est prévu jusqu’en 2030, minimum. Un programme de conversion de licences accompagnera le lancement (histoire de ne pas freiner les ventes en cours).

« Les concurrents SAP pourraient utiliser cette annonce pour prouver l'infériorité de SuccessFactors, mais la réalité est un peu plus compliquée », analyse Chris Kanaracus de Constellation Research. « La base installée de SAP est profondément enracinée dans certaines des industries les plus conservatrices ». Il n'est donc pas surprenant qu'il y ait une demande suffisante pour une nouvelle application HCM sur site, conclue l’analyste. Ni que SAP leur propose une solution pérenne jusqu’en 2030, le temps de les convaincre – peut-être – des bienfaits du SaaS.

Ne pas mettre en péril les ventes de S/4HANA

Le passage de l’ERP « classique » vers S/4HANA est déjà un projet de migration en soi. Le doubler d’un passage au Cloud s’avère au final assez périlleux pour SAP – comme pour Oracle. Un projet aussi complexe peut en effet ouvrir la porte à une toute autre réflexion de la part des DSI : migrer vers un concurrent de SAP.

S/4HANA est un ERP qui propose aujourd’hui officiellement les briques Gestion Financière, Planification produits, Gestion des commandes, Gestion des achats et la Gestion des requêtes et services. Une vraie option HCM sur site s’avère donc, dans ce contexte de transition, hautement stratégique.

Tout comme on peut penser que de vraies options CRM et SRM sur site pour S/4HANA le seront dans un avenir proche.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close