Cet article fait partie de notre guide: Dropbox-like : l'avènement des FSS d'entreprise

Dropbox-like en entreprise : les problèmes du partage de fichiers

Dropbox, pionnier en termes de simplicité et de facilité d'utilisation, s'est rapidement répandu au sein des entreprises. Ce qui n'est pas sans poser des problèmes de sécurité et de contrôle.

Grâce aux services de partage de fichiers dans le Cloud, peu onéreux, faciles à utiliser et accessibles, les utilisateurs ont plus de liberté et de choix que jamais.

Cloud

Dropbox, pionnier en termes de simplicité et de facilité d'utilisation, s'est rapidement répandu au sein des entreprises. D'autres services grand public ont suivi, il en existe maintenant des dizaines, dont de très connus comme Google Drive, OneDrive (ex-SkyDrive) iCloud ou le français hubiC (OVH).

Valdis Filks, directeur de la recherche pour le cabinet d'analyse Gartner, explique en ces termes l'attrait exercé par les services de partage de fichiers dans le Cloud :  « les employés des entreprises utilisent Dropbox et Google parce que ce sont des produits grand public, simples à utiliser, et qu'il est possible de les acheter sans formuler une demande officielle d'infrastructure ou de budget. En outre, vous pouvez les installer rapidement sur votre appareil personnel sans faire appel au service informatique. »

Cependant, les services informatiques s'inquiètent de la sécurité des données d'entreprises uploadées, en particulier lorsque les impératifs de conformité imposent de savoir et de contrôler où se trouvent ces données.

En outre, de nombreux services grand public ne fournissent pas les types de fonctions dont les entreprises ont besoin.

Greg Schulz, analyste chez StorageIO, explique que le problème des services grand public de partage de fichiers dans le Cloud n'est pas la technologie elle-même, mais l'usage qui en est fait : « de manière générale, du moins pour les sites bénéficiant de bonnes fonctions de sécurité, de gestion des identités et des accès et autres mesures de protection, ce n'est pas la technologie qui pèche, mais plutôt l'utilisation ou les abus qu'elle peut entraîner. »

Selon Valdis Filks : « le manque de sécurité est le principal problème. Et cela englobe la protection des données, et la gestion des identifiants et mots de passe. La sécurité et le FSS (File Sync and Share -  partage et synchronisation de fichiers) sont des concepts diamétralement opposés ; en effet, la sécurité vise à restreindre l'accès aux informations tandis que le FSS s'attache à fournir cet accès. »

La sécurité et le File Sync and Share sont des concepts diamétralement opposés

Valdis Filks, Gartner

Valdis Filks poursuit en expliquant les tensions qui existent dans l'entreprise : « les utilisateurs recherchent un outil simple d'emploi qui ne leur coûte rien et ils ne souhaitent s'occuper ni de la gestion ni de la sécurité. En revanche, les responsables IT veulent un système sécurisé et hautement disponible, comportant notamment la continuité d'activité. Ils ont besoin de savoir si le système fonctionne correctement, d'identifier les goulots d'étranglement, de générer des pistes d'audit de sécurité, etc. »

Heureusement, des solutions existent, aussi avec des services managés et hébergés (100% SaaS) qu'avec des outils clefs en main pour réaliser soi-même son FSS d'entreprise.

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close