Gestion unifiée des terminaux : comment s’y retrouver parmi les éditeurs ?

Le marché de l’UEM est relativement jeune et, dès lors, source de confusion potentielle. Mais l’analyse de l’offre permet de commencer à comprendre quel produit est susceptible de répondre le mieux à ses besoins.

La gestion unifiée des terminaux (UEM) permet d’administrer l’ensemble des terminaux – postes de travail, appareils mobiles, etc autres – avec un seul outil. Mais pour tirer profit d'une gestion unifiée des terminaux, il faut d'abord examiner un marché relativement naissant.

L’intérêt de l'UEM tient en grande partie aux progrès des API d’administration de terminaux mobiles (MDM) présentes dans Windows 10. En plus des postes Windows 10, l’UEM couvre les appareils iOS, Android, Chrome OS ou encore macOS.

Comprendre le marché UEM

Alors que les éditeurs de plateformes d’UEM se démènent pour faire évoluer leurs outils et répondre à la demande, les administrateurs doivent trouver la solution la mieux adaptée à leur organisation. Ces plateformes sont relativement nouvelles, et le quadrant magique du cabinet Gartner pour les outils UEM peut aider à y voir clair. Les éditeurs suivants figurent parmi les leaders :

  • VMware : VMware est un acteur bien établi de ce marché, avec une riche histoire de produits dans le domaine de la gestion de la mobilité d'entreprise (EMM). Son produit AirWatch UEM fait partie de sa plateforme Workspace One, que les administrateurs informatiques peuvent utiliser pour gérer un environnement de postes de travail.
  • Microsoft : Intune fait partie de la suite Enterprise Mobility + Security de Microsoft, qui inclut également les fonctionnalités avancées d'Azure Active Directory et le composant complet Microsoft Cloud App Security.
  • IBM : MaaS360 a largement évolué avec le temps et affiche aujourd’hui un historique riche. Il est particulièrement facile pour les clients d'IBM de mettre à profit MaaS360, y compris avec Watson. Un essai gratuit de 30 jours est proposé.
  • MobileIron : MobileIron a une réputation et une histoire solides. Son produit d’UEM est compatible avec un large éventail de systèmes d'exploitation et de terminaux ; de quoi avoir beaucoup de latitude dans le choix de ces derniers, en fonction des besoins de l’entreprise.
  • BlackBerry : BlackBerry Unified Endpoint Manager fait partie de BlackBerry Enterprise Mobility Suite. Il permet de gérer les périphériques iOS, macOS, Android, Windows 10, BlackBerry 10 et BlackBerry OS.

Il existe un important échantillon d'autres éditeurs de plateformes d'UEM à prendre également en compte, dont Sophos, Citrix, SOTI, 42Gears, Ivanti et ManageEngine.

L'évolution du marché de l'UEM

Le marché de l'UEM a évolué à partir d'une variété d'autres outils au cours des dernières années.

  • Outils d’administration des postes clients (CMT) : il s'agit d'outils de gestion du cycle de vie des PC traditionnels, utilisés notamment pour les postes sous Windows 7 et antérieur. On compte là des produits tels que Microsoft System Center Configuration Manager.
  • Gestion des appareils mobiles (MDM) : le MDM s'est concentré sur l'application des politiques sur les appareils mobiles tels que les tablettes et les smartphones. Le MDM est initialement apparu pour aider à sécuriser ces terminaux dans un environnement BYOD et s'est étendu pour couvrir les postes clients et les objets connectés.
  • Gestion de la mobilité en entreprise (EMM) : l’EMM présente les fonctionnalités des systèmes MDM, mais y ajoute des fonctionnalités telles que la gestion des applications mobiles et celles des contenus présents sur les terminaux mobiles. Là encore, il s’agit de contrôler les appareils et les usages qui en sont faits pour réduire les risques et faire respecter les politiques de sécurité internes.

Comment choisir un outil d’UEM

Lors de la sélection d’une plateforme d’UEM, il convient de définir ses exigences et de répondre à des questions cruciales, telles que :

  • Quels appareils l'outil d’UEM doit-il servir à administrer ?
  • Quels sont les types de produits, les systèmes d'exploitation et la criticité des appareils pour l'organisation ?
  • Quels dispositifs l'organisation ajoutera-t-elle dans un proche avenir et que l'outil d’UEM devra supporter ?
  • Quelle est l'expérience de l’éditeur d'UEM avec les technologies MDM et EMM ? Ses produits sont-ils matures et fiables ?

La plupart des produits offrent un essai gratuit. Il est préférable de limiter son choix à deux ou trois – pour tenir compte du temps à disposition pour évaluer chacun.

Un outil d’UEM peut permettre d’administrer un ensemble diversifié de clients et de terminaux de manière intégrée et simplifiée. Mais le coût peut être important, notamment dans le cas d’une migration à partir d’outils existants. D’où l’importance d’une analyse solide du retour sur investissement.

Pour approfondir sur Gestion des applications et terminaux

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close