Critères pour choisir un fournisseur de Cloud public

Lorsqu'il s'agit de choisir un fournisseur de Cloud public, le coût est généralement le principal critère. Mais d'autres facteurs, tels que la migration des VM, le stockage et l'autoscaling doivent également être pris en compte.

Lorsqu'une entreprise effectue une transition vers un Cloud public ou hybride, elle doit inévitablement choisir un fournisseur de Cloud public pour l'hébergement de ses machines virtuelles. Et même s'il existe beaucoup de fournisseurs d'infrastructure en tant que service (IaaS), chacun a ses points forts et ses points faibles. En outre, chaque fournisseur de Cloud public a sa propre grille de tarifs, et le coût d'exécution d'une VM dans le Cloud peut être très différent de l'un à l'autre.

Le présent article est le troisième d'une série qui analyse pas à pas le processus d'achat de services de serveurs virtuels d'un Cloud public. Le premier article décrivait les avantages de l'hébergement de serveurs virtuels dans le Cloud, tandis que le deuxième détaillait les coûts et les risques d'un Cloud public.

Dans cet article, nous passons en revue les critères d'achat à prendre en compte dans un appel d'offres pour être sûr d'obtenir d'un fournisseur les services adaptés à son environnement.

Le quatrième article comparera les services de serveurs virtuels d'un Cloud public leaders du marché par rapport aux critères d'achat établis et aux services des autres fournisseurs. Ce comparatif vous aidera à déterminer ceux qui offrent les meilleures fonctionnalités et le prix le plus avantageux en fonction de vos besoins.

Détermination des coûts d'un Cloud public

Les nouveaux utilisateurs d'un Cloud public sont souvent surpris d'apprendre que l'IaaS a une grille de tarification compliquée. Vous obtiendrez rarement, voire jamais, des tarifs fixes pour l'hébergement d'une machine virtuelle (VM) dans le Cloud. Et même si un fournisseur de Cloud publie la formule de calcul de ses tarifs, elle est généralement extrêmement complexe, ce qui rend difficile l'estimation du coût de l'hébergement d'une VM dans un Cloud public.

Ces formules sont complexes parce qu'elles dépendent des ressources que consomment les VM. Les facteurs pris en compte dans les structures de tarification des Clouds publics sont la consommation de CPU, le type d'activité effectuée par la CPU, la consommation de la bande passante, la consommation d'E/S de stockage, la sélection du système d'exploitation, le type de stockage et la consommation de stockage par Go.

Avant de faire fonctionner une VM dans le Cloud, configurez des comptes d'essai avec différents fournisseurs de Cloud. Vous créerez ainsi des VM identiques dans chaque Cloud et pourrez suivre les coûts avant de comparer les tarifications d'un fournisseur à l'autre.

Toutefois, pour que cette méthode fonctionne, les VM doivent être autant que possible représentatives de celles que vous ferez fonctionner dans votre environnement de production.

Migration des VM vers le Cloud public

Autre élément important à prendre en compte : la prise en charge de la migration des VM. La plupart des entreprises ont des VM sur site qu'elles prévoient de migrer vers le Cloud public. Les principaux fournisseurs de Cloud public proposent des modalités de migration des VM vers le Cloud, mais certaines sont plus faciles que d'autres. En effet, dans certains cas vous pourrez opérer via une interface graphique, alors que dans d'autres vous devrez exécuter un programme.

La prise en charge des hyperviseurs varie aussi énormément entre les différents fournisseurs de Cloud public. Par exemple, certains d'entre eux facilitent l'importation des VM VMware, mais ne prennent pas en charge les VM Citrix.

Renseignez-vous sur les coûts de migration des VM. La plupart des fournisseurs de Cloud public vous font payer les ressources que vous utilisez, y compris l'espace de stockage occupé par les nouvelles VM. Certains, en particulier les plus petits, facturent des frais supplémentaires pour l'importation des VM.

Prise en charge des images personnalisées

Tous les fournisseurs de Cloud public vous permettent de créer des VM à partir d'images génériques précompilées. Mais parce qu'elles sont génériques, ces images peuvent ne pas répondre complètement à vos besoins. Par exemple, vous tenez peut-être à créer des images de VM comprenant votre logiciel antivirus favori, ou qui respectent des règles de sécurité spécifiques.

Ces images VM personnalisées permettent de configurer facilement les VM en fonction de vos besoins et de reproduire ces configurations sur les futures VM. Cependant, si vous prévoyez de créer des VM personnalisées dans le Cloud, assurez-vous que votre fournisseur prend ce processus en charge. Et même si les principaux fournisseurs de Cloud public le font, l'importation de ces images est plus facile chez certains que chez d'autres. Si vous envisagez de faire appel à un fournisseur plus petit, renseignez-vous bien sur sa prise en charge des images personnalisées de VM avant de signer.

Modèles de VM

Bien que tous les fournisseurs de Cloud public vous permettent de créer des VM génériques à partir de modèles prédéfinis, la complexité et le nombre de ces modèles varient énormément.

En général, les modèles génériques de VM comprennent un système d'exploitation et donnent éventuellement la possibilité de créer des serveurs d'applications. Les fournisseurs ne proposent pas toujours les mêmes systèmes d'exploitation ou applications, à supposer qu'ils offrent même des applications.La plupart des principaux Cloud publics vous permettent de créer des VM Windows et Linux, même si les versions de Windows Server et de Linux proposées varient.

Si vous envisagez de faire appel à un petit fournisseur, vérifiez que son catalogue de modèles prévoit le déploiement des environnements informatiques et des applications dont vous avez besoin.

Autoscaling

Il existe une autre fonctionnalité essentielle à prendre en compte lors de l'évaluation d'un fournisseur de Cloud, à savoir l'autoscaling.

L'idée de base de l'autoscaling est que les charges de travail des serveurs sont rarement linéaires. Parfois, les entreprises connaissent des pics d'activité, par exemple lors des périodes de souscription pour les compagnies d'assurance ou de fêtes pour les sociétés de vente en ligne. D'autres fois, la demande est beaucoup plus réduite.

L'autoscaling permet aux VM d'accroître leurs performances lorsque la charge de travail est plus lourde et de les diminuer lorsqu'il est possible de faire des économies.

L'autoscaling varie selon les plateformes de Cloud. Certains fournisseurs n'offrent cette fonctionnalité que pour les applications Web en hébergeant des serveurs Web supplémentaires en ligne. D'autres augmentent l'espace mémoire des VM et les ressources de traitement pour effectuer le dimensionnement de la charge de travail. Cette opération peut être effectuée manuellement, ou de manière automatique à l'aide d'un jeu de règles, d'indicateurs de performances ou d'un planning.

Connectivité réseau

Chaque fournisseur de services de Cloud offre une connectivité réseau pour les VM. Il va de soi que vos VM pourront accéder aux autres VM et à Internet.

Malgré cela, les grands fournisseurs de Cloud offrent généralement plusieurs options de connectivité réseau.

Elles varient selon les fournisseurs, mais habituellement ce sont des options de connectivité haut de gamme qui permettent aux VM de recevoir des niveaux de performances réseau plus élevés. Ces options sont particulièrement utiles pour les VM sur lesquelles s'exécutent des applications qui sont sensibles aux temps de latence du réseau.

Si vous prévoyez d'exécuter des applications Cloud et sensibles aux temps de latence, pensez à bien vous informer sur les options de connectivité réseau de votre fournisseur de Cloud potentiel.

Options de stockage

De la même manière que tous les fournisseurs de Cloud offrent une connectivité réseau de base pour les VM, ils proposent des options de stockage de base des VM. Après tout, les VM utilisent des disques durs virtuels, et il faut bien que vous les mettiez quelque part. Nombre de fournisseurs de services de Cloud offrent également des options en plus du stockage de base d'entrée de gamme.

Les services de stockage varient énormément d'un fournisseur à l'autre, mais, en général, ils comportent au minimum des options standard et haut de gamme. Les plus grands fournisseurs de Cloud ont tendance à offrir beaucoup de possibilités de personnalisation dans le cadre de leur stockage haut de gamme. Par exemple, les clients peuvent avoir la possibilité de choisir entre un stockage rotationnel et un stockage SSD, bien que ce dernier soit presque toujours plus coûteux.

Le stockage haut de gamme peut également comprendre des options tolérantes aux pannes. Certains fournisseurs de services de Cloud vous permettent de répliquer le stockage ou de créer des baies de stockage virtuelles qui stimulent les performances et garantissent la tolérance aux pannes. Bien que rares, certains fournisseurs vous donnent également la possibilité d'utiliser un stockage haut de gamme pour créer des instantanés de VM ou pour les cibles de sauvegarde.

Lorsque vous évaluez des fournisseurs de services, surtout, faites attention aux types de stockage proposés. Certains n'offrent qu'un stockage objet, qui est très différent du stockage en mode bloc et du stockage de fichiers normalement utilisés dans les datacenters locaux. De la même manière, certains fournisseurs considèrent les bases de données comme des options de stockage, tandis que d'autres les traitent comme des VM.

Prise en charge régionale

Informez-vous sur la disponibilité régionale des fournisseurs de Cloud. Les plus importants installent des datacenters un peu partout dans le monde. Si vous avez l'obligation légale ou commerciale de conserver vos données dans un pays spécifique, il est extrêmement important que vous puissiez choisir les datacenters dans lesquels vos données seront hébergées. Il est également vital, dans l'éventualité d'une panne chez un fournisseur, de s'assurer que vos VM ne basculeront pas automatiquement sur les datacenters des régions non autorisées.

Examinez attentivement les offres régionales spécifiques de chaque fournisseur de Cloud. Certains utilisent des serveurs bas de gamme dans certaines régions. Par ailleurs, certains systèmes d'exploitation ou fonctionnalités de systèmes d'exploitation, telles que le chiffrement, peuvent ne pas être disponibles dans certaines régions à cause de la réglementation.

Comme vous pouvez le voir, les critères à prendre en compte lorsque vous évaluez des fournisseurs de services de Cloud sont nombreux. Ces derniers ne se valent pas tous.

Pour approfondir sur IaaS

- ANNONCES GOOGLE

Close