.shock - Fotolia

La carrière des administrateurs du stockage à l’heure de la convergence

La simplification des datacenters cause des dégâts collatéraux : il devient plus compliqué pour les spécialistes du stockage de faire valoir leurs profils. Deux solutions existent.

Cet article se trouve également dans ce contenu premium en téléchargement : STORAGE: Storage 18 : NAS : quelle alternative chez les géants du cloud ?

L’évolution actuelle des technologies met en péril les compétences des administrateurs de stockage. Au fil de la démocratisation des infrastructures convergées, hyperconvergées ou encore dans le cloud, les offres d’emploi se réécrivent pour recruter des profils de plus en plus généralistes. Les spécialistes du stockage ne sont pas devenus indésirables, non. Mais le fait est que le travail qu’on leur demande d’effectuer est arrivé à la portée des informaticiens moins spécialisés.

Sur les infrastructures convergées et hyperconvergées, toutes les problématiques liées au design de la solution ont disparu : il n’y a par exemple plus à déterminer comment interconnecter les baies aux serveurs, avec du réseau Ethernet ou en Fibre Channel, puisque l’ensemble est livré préconfiguré.

En ce qui concerne les fonctions logicielles, elles deviennent si abstraites qu’elles se résument de plus en plus à définir des volumes et leur niveau de performance, ce qui est à la portée du premier informaticien venu. Pire, ces fonctions ne se pilotent plus depuis une interface dédiée, mais depuis la console conçue pour les administrateurs système. En définitive, outre intervenir pour remplacer des disques, il n’y a plus guère d’opérations qui justifient d’investir dans le salaire d’un spécialiste du stockage.

Pour maintenir leur niveau de qualification – et donc de salaire – les administrateurs du stockage doivent donc soit faire évoluer leurs compétences, soit en changer pour d’autres plus recherchées.

Rester expert du stockage, mais sur les secteurs verticaux

Il est possible d’évoluer en compétences à condition de travailler dans certains secteurs verticaux. En effet, les infrastructures convergées et hyperconvergées ne simplifient que les fonctions de stockage valables pour le commun des applications. En revanche, il existe des domaines qui réclament un stockage spécialisé, avec des compétences particulières pour l’administrer.

C’est le cas par exemple des médias qui tirent parti de la technologie de stockage objet, sur site ou en cloud. Le stockage objet nécessite, lui, toujours qu’on réfléchisse au design de son implémentation. Qui plus est, les médias sont aujourd’hui les prospects privilégiés des fabricants de solutions de stockage, ce qui fait de l’administrateur stockage un élément clé dans le processus d’achat.

Un autre exemple est celui des entreprises qui travaillent dans le domaine de l’intelligence artificielle et pour lesquelles le stockage est un composant critique. Nous pouvons mettre dans cette catégorie toutes les applications analytiques ou scientifiques pour lesquelles il est déterminant de trouver le bon équilibre entre vitesse d’accès et capacité.

Attention, cependant. Il ne s’agit pas juste de remplacer vos connaissances du Fiber Channel par celles de l’Erasure Coding. Dans le contexte d’un spécialiste du stockage pour marchés verticaux, il vous faut acquérir des compétences qui vont de pair dans le contexte des enjeux commerciaux de vos employeurs. Ceux-ci ont actuellement besoin de votre expertise dans trois domaines : le réseau, la sécurité et le cloud.

Le réseau car il connaît en ce moment-même des transformations majeures et qu’il est nécessaire d’avoir quelqu’un capable de faire les bons choix techniques. La sécurité car c’est le domaine qui s’accapare ces jours-ci le gros des investissements, quelle que soit la taille de l’entreprise. Le cloud, enfin, car les entreprises se demandent toujours quelle stratégie adopter. 

Changer de compétences, mais pour devenir un expert des usages modernes

L’autre solution consiste à abandonner sa casquette de spécialiste pour devenir un administrateur d’infrastructure généraliste. L’avantage de gagner en compétences sur les serveurs, sur le réseau et autres est de prendre de la hauteur sur l’infrastructure et ainsi mieux comprendre comment elle peut effectivement être plus efficace pour servir les projets des métiers.

Mais attention, savoir administrer une infrastructure hyperconvergée comme vous administriez une baie de stockage est la base. Dans son effort de transformation digitale, l’entreprise attend surtout de son administrateur informatique qu’il développe des compétences techniques sur les usages modernes de cette infrastructure. Ces compétences sont aujourd’hui : l’automatisation, en configurant les paramètres des consoles d’administration, le scripting, pour automatiser soi-même ce que les consoles ne font pas toutes seules, et l’interaction avec des APIs, pour intégrer des systèmes tiers dans les scripts d’automatisation.

Ces compétences feront de vous un expert capable de concrétiser trois types de projets très courus ces temps-ci. Il s’agit d’abord des applications de Business Intelligence, qui demandent de mettre des données à la disponibilité de certains serveurs.

On trouve ensuite les stratégies DevOps, qui nécessitent de donner aux développeurs des ressources qu’ils peuvent débrayer à la demande sans pour autant sortir des règles de gouvernance définies en amont. Un second pan des stratégies DevOps est d’ailleurs le découpage des applications en modules applicatifs capables de fonctionner sur des architectures hybrides à partir du moment où les automatismes et les interconnexions d’API ont été correctement effectués.

Enfin, citons la gestion des identités et des accès, laquelle suppose de configurer les ressources pour qu’elles soient protégées sans toutefois que cela nuise à la productivité des utilisateurs.

Pour approfondir sur Administration du stockage

- ANNONCES GOOGLE

Close