L'essentiel sur Oracle Database 12c

Oracle Database 12c réalise des performances très satisfaisantes pour les charges de travail stratégiques et apporte des fonctionnalités qui répondent à des besoins de traitement variés.

Oracle Database 12c est un système de gestion de base de données relationnelle (SGBDR). Conçu pour des usages sur site et Cloud, il peut être déployé en cluster ou sur un serveur indépendant. Il fournit des fonctions exhaustives de gestion des données pendant le traitement transactionnel et des applications d’informatique décisionnelle et de gestion des contenus.

Fonctions d’Oracle Database 12c

Oracle a publié un tableau sur son site qui énumère la liste complète des fonctions selon l’édition. Oracle propose également une édition pour utilisateur individuel dite Personal Edition d’Oracle Database 12.

De plus, l’entreprise propose gratuitement l’édition Express Edition pour apprendre à s’en servir et se familiariser avec l’outil. Toutefois, Express Edition n’est actuellement disponible que pour Oracle Database 11g, la version antérieure à la 12c.

Oracle Database 12c apporte plus de 500 nouveautés. La plus importante, l’architecture multi-tenant, simplifie le processus de consolidation des bases de données dans le Cloud : les clients peuvent gérer de nombreuses bases de données comme si elles ne faisaient qu’une, sans changer leurs applications. Un simple conteneur multi-tenant peut héberger et gérer des centaines de bases de données enfichables : les coûts baissent drastiquement et l’administration en est grandement simplifiée.

Oracle Database 12c compte aussi une nouvelle banque de colonnes in-memory. En accélérant les requêtes de base de données, elle aide à prendre rapidement de bonnes décisions. Les applications existantes peuvent automatiquement et en toute transparence tirer parti du traitement in-memory sans aucun changement ni perte de fonctionnalités de base de données Oracle.

De plus, Oracle Database 12c améliore les fonctionnalités de sécurité.

Avec elle, les entreprises protègent leurs secrets commerciaux en interne et en externe grâce aux capacités de protection des données par occultation (data redaction) qui suppriment les informations sensibles des applications et à l’ajout d’une fonction d’analyse des privilèges qui identifie les utilisateurs et les applications dotés d’une autorisation d’accès à la base de données.

Les technologies avancées de chiffrement, d’audit et de contrôle d’accès qu’Oracle utilise constituent aussi un ensemble complet d’outils de sécurité et de défense en profondeur des données.

Editions d’Oracle Database 12c

Oracle Database 12c est disponible en trois grandes éditions conçues pour répondre aux différents budgets et besoins fonctionnels des clients.

  • Oracle Database Enterprise Edition : utilisation illimitée de l’UC et de la mémoire (jusqu’au maximum autorisé par le système d’exploitation), toutes les fonctionnalités d’Oracle Database 12c, même si une vingtaine, notamment les technologies multi-tenant et de base de données in-memory, sont des modules complémentaires facturables en sus. Le prix catalogue de l’Enterprise Edition démarre à 90 USD pour les licences utlisateurs Named User Plus ou 47 500 USD pour une licence processeur.
  • Oracle Database Standard Edition : moins chère, cette option propose un nombre plus réduit de fonctionnalités. Ell s’adresse aux PME ou aux services internes. Cette édition concerne exclusivement les serveurs d’une capacité maximale de quatre sockets. Le nombre minimum de licences dans le cadre des licences nominales Named User Plus est de cinq.
  • Oracle Standard Edition One : cette offre de premier niveau est uniquement utilisable sur des serveurs dotés de deux sockets au plus. L’autre grande différence avec la Standard Edition est qu’elle ne prend pas en charge les technologies RAC (Real Application Clusters) et de gestion automatique de la charge de travail d’Oracle.

Systèmes d’exploitation et Oracle Database 12c

Oracle Database 12c est un SGBD hétérogène qui s’exécute sur les systèmes d’exploitation Windows, Linux et Unix. De nombreux systèmes serveurs et de matériels de stockage le prennent en charge.

Les systèmes d’exploitation pris en charge comprennent les versions suivantes :

  • Microsoft Windows x64
  • Linux x86-64 et zLinux64
  • Oracle Solaris (pour les systèmes Sparc et x86)
  • HP-UX Itanium
  • IBM AIX (PPC64)

Licences d’Oracle Database 12c

Oracle, le plus grand fournisseur de systèmes de gestion de bases relationnelles, propose des licences perpétuelles ou temporaires, ces dernières pour une durée d’un à cinq ans renouvelables.

Les calculs qui déterminent le coût de licence d’Oracle Database 12c prennent pour base soit le nombre d’utilisateurs ou d’appareils désignés qui auront accès au logiciel (la licence dite Named User Plus), soit le nombre de processeurs que la base de données utilisera.

Les licences nominales Oracle Database 12c sont vendues directement par Oracle ou par des revendeurs.

Oracle propose un ensemble de contrats écrits pour octroyer la licence d’utilisation de ses logiciels. Le cadre contractuel général relève de l’Oracle Master Agreement. Les droits concernant des produits et services précis sont indiqués dans le document de la commande Ordering Document.

Types de données d’Oracle Database 12c

En plus des types de données numériques, caractères et Date/Heure standard que prennent en charge tous les SGBD relationnels, Oracle Database 12c prend en charge d’autres types encore ainsi que des types définis par l’utilisateur.

L’appliance de base de données Exadata d’Oracle constitue aussi une option intéressante si vous cherchez un SGBD plug-and-play plus pratique.

Oracle propose différentes configurations selon l’utilisation du SGBD, notamment des serveurs conçus pour le traitement en ligne intensif et le datawarehouse.

Évaluation des performances d’Oracle Database 12c

Même s’il est toujours utile de mener ses propres tests de performances, Oracle évalue régulièrement les performances de ses SGBD et en publie les résultats.

Dans les faits, nombre d’organisations qui ont besoin de hautes performances et d’une haute disponibilité sont sous Oracle Database.

Dernière mise à jour de cet article : juillet 2015

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close