Quels outils pour gérer le multicloud ?

Tous les Clouds sont différents. La gestion d'un environnement multicloud peut donc être complexe. Heureusement, des outils peuvent faciliter la tâche.

Malgré quelques opérations communes, les Clouds ont dans leur grande majorité une API ou un fonctionnement propre qui ne facilite pas l'automatisation et qui rend la gestion des environnements multiclouds particulièrement complexe.

La complexité du multicloud pose un grand nombre de questions. Pour la plupart, les fournisseurs Cloud aspirent à rendre les utilisateurs dépendants de leur service. Mais ils savent pertinemment que la grande diversité des API et des services attirent peu d'utilisateurs de la concurrence.

De leur côté, les utilisateurs cherchent des plateformes présentant les plus faibles coûts et risques d'erreur et le meilleur niveau de sécurité possible des données et des applications.

La gestion multicloud serait plus simple si toutes les plateformes utilisaient les mêmes fonctionnalités et les mêmes API. Mais cela n'empêcherait pas des fonctionnements différents. Par exemple, certains Cloud provisionnent automatiquement le stockage au lancement d'une instance, d'autres non.

De même, on note l'absence de standards de configuration des instances, et des différences au niveau des images logicielles, des différences qui vont de l'hyperviseur au système d'exploitation.

Quant à la sécurité, elle diffère d'un Cloud à un autre. Microsoft Azure empêche la persistance des données lors du stockage des instances, alors que d'autres fournisseurs ne suppriment pas intégralement les instances SSD.

L'intégrité des données Cloud dépend de plusieurs facteurs. Du lieu de conservation des répliques, des divergences législatives locales et de la performance de la réplication des données par exemple.

Simplifier la gestion multicloud

Comment simplifier les questions liées à la gestion multicloud ? Une solution consisterait à disposer d'un gestionnaire central basé sur des règles, capable de répondre aux particularités de chaque fournisseur, tout en utilisant des fonctionnalités et services évolués.

Cet outil fournirait une API unique, indépendante des Clouds, et assurerait une migration et des flux homogènes entre les Clouds. Par exemple, pour protéger les données stratégiques, l'outil verrouillerait le stockage de données dans un Cloud privé ou dans une infrastructure de stockage privée en colocation. En outre, pour optimiser la facturation, il facturerait les coûts de migration d'un Cloud à un autre.

Dans l'idéal, l'outil de gestion multicloud doit contrôler l'usage, détecter les goulets d'étranglement et suivre la facturation.

S'il est essentiellement automatisé, il doit néanmoins permettre le cas échéant la prise en charge d'opérations manuelles. Les tâches nécessitant une intervention manuelle seraient présentées aux administrateurs par le biais d'un formulaire basé sur des règles, ce qui allégerait la charge qui pèse sur les administrateurs Cloud.

L’outil idéal de gestion multicloud existe-t-il ?

Les services à portail unique, comme RightScale Cloud Management, œuvrent dans le bon sens. Certains proposent une gestion interactive plutôt que des contrôleurs entièrement automatisés. Mais les outils évoluent rapidement.

Il est difficile de décomposer les fonctionnalités de tous les outils actuels de gestion multicloud. Certains mettent l'accent sur la sécurité. D'autres se concentrent sur le provisioning en libre-service ou la gouvernance. Certains outils disposent d'une interface innovante, d'autres un peu moins.

Pour distinguer les meilleurs outils, étudiez les descriptions des produits. Elles vous renseignent sur les fonctionnalités en libre-service, la gouvernance, l'extension au Cloud public, la sauvegarde et la récupération.

Un fournisseur décrivant toutes ces fonctionnalités conçoit le problème de façon globale. Signe que vous pouvez pousser vos investigations plus loin.

Autres points à noter, l'outil doit fonctionner avec tous les fournisseurs Cloud, connus ou non, mais aussi avec OpenStack. C’est un élément incontournable.

Sélection phase 2

Après avoir établi une première sélection, identifiez l’outil qui est capable de prendre en charge votre dynamique opérationnelle.

Vous devrez peut-être revoir vos opérations multiclouds. L'utilisation planifiée, le mappage rigoureux des services et les contrats à prix fixes ou à long terme ne résisteront pas à l'agilité et au mode lean.

Malheureusement, la moitié des déploiements multicloud échouent face à ces obstacles, car les services informatiques refusent souvent d'abandonner des techniques de gestion testées, éprouvées et appréciées. Le multicloud et le Cloud hybride exigent une approche souple. Voilà, au final, l'élément qui détermine votre meilleur outil de gestion Cloud.

Dernière mise à jour de cet article : février 2017

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close