« Aujourd'hui, l'intérêt pour la blockchain va bien au-delà de la finance », Amit Zavery (Oracle)

Pour la sortie de sa Blockchain as a Service, le Vice-Président de l'Oracle Cloud Platform a partagé sa vision du marché dont, constate-t-il, la maturité est grandissante, et revient sur la pertinence d'une blockchain par rapport à une base de données.

Après une première annonce l’année dernière de la bêta d’un service de blockchain hébergée dans son PaaS, Oracle a officiellement rendu publique en juillet sa toute première offre disponible en production.

Amit Zavery, Executive Vice President, Oracle Cloud Platform, est revenu dans un échange avec la presse internationale sur les motivations d’Oracle, les cas d’usages réels, la différence avec les bases classiques et la spécificité de son offre.

La première partie de cet entretien abordait l'intérêt (et la pertinence) d'Oracle pour ce marché naissant. Dans cette deuxième partie, il nous a donné sa vision du marché dont, constate-t-il, la maturité est grandissante, et la pertinence de la blockchain par rapport à une base de donnée classique.

LeMagIT : Comment évalueriez-vous la maturité des clients pour la blockchain ? Intéresse-t-elle vraiment au-delà des seuls services financiers ?

Amit Zavery Nous avons été très impressionnés - et ravis – de voir le nombre d’usages que peut avoir la blockchain dans quasiment toutes les industries. Au départ, c’est vrai que nous pensions qu'il s'agirait d’une technologie plus dédiée aux services financiers ; avec peut-être des applications dans la chaîne d'approvisionnement. Mais nous avons constaté des demandes et un intérêt bien au-delà.

Donc, les services financiers, sans aucun doute. Mais les agences gouvernementales, les télécommunications, la vente au détail, l'expédition et la logistique, les soins de santé sont aussi des secteurs qui regardent la blockchain. C'est un intérêt assez répandu aujourd’hui.

LeMagIT : Comment expliquez-vous cet intérêt pour la blockchain ?

Amit Zavery La blockchain répond probablement à tous les cas où plusieurs parties sont impliquées dans une transaction.

« La blockchain répond probablement à tous les cas où plusieurs parties sont impliquées dans une transaction »
Amit Zavery, Oracle

Or aujourd’hui il y a aussi beaucoup de paperasse administrative et beaucoup de données qui passent entre les mains de différents utilisateurs et qui sont transférées de groupes en groupes.

La question est : comment s'assurer que ces données et ces documents sont bien sécurisées et non modifiables ? C'est vraiment de là que vient l'intérêt pour la blockchain.

LeMagIT : Mais en quoi la blockchain est-elle différente d’une base décentralisée classique avec une gestion poussée des droits ?

Amit Zavery : La grande question que les clients se posent aujourd'hui - sans blockchain - c’est : comment créer un écosystème de partenaires sans avoir à passer par un long et douloureux processus de validation des intermédiaires de confiance et comment les convaincre de participer techniquement à l’écosystème ?

Ce genre de processus est très coûteux et laborieux. La blockchain le fluidifie.

Et deuxièmement, sans blockchain, il n'y a aucune garantie que les transactions que voient les utilisateurs soient exactes et qu’elles ne soient pas manipulées.

Vous savez, il y a beaucoup de fraudes et dans de nombreux cas, beaucoup de désinformation et/ou d'inefficacité aujourd'hui dans les grands écosystèmes. Là encore, pour faire simple, la blockchain résout ce problème.

C'est ce qui aiguise l’intérêt de beaucoup d'entreprises : elles peuvent s'occuper d'un grand nombre de transactions distribuées entre plusieurs parties avec la garantie que l'information est bien sécurisée.

« La blockchain introduit une plus grande transparence des données »
Amit Zavery, Oracle

La blockchain est très efficace pour cela, elle introduit une plus grande transparence des données.

Je pense que c'est la raison pour laquelle beaucoup d'entreprises changent et la considèrent comme une technologie à utiliser dans leurs applications et leurs projets.

En tout cas, c'est là qu’Oracle constate qu’il y a un intérêt.

LeMagIT : Oracle justement. Pourquoi un client choisirait-il votre blockchain as a Service plutôt qu’une de vos (nombreux) concurrents qui revendiquent tous la même simplification et la même flexibilité de déploiement en mettant un noeud dans le cloud ?

Amit Zavery : Oracle, comme vous le savez, est leader dans le domaine des applications et des transactions distribuées. Nous nous assurons d'avoir un système transactionnel très robuste et hautement disponible avec notre base de données, nos middlewares et nos applications. Pour les entreprises, nous sommes un fournisseur qui a une expérience.

Comme je vous le disais, nous avons beaucoup travaillé et investi en R&D pour transférer cette expérience et cet état d'esprit dans notre blockchain pour qu'elle soit vraiment capable de « scaler », d'être hautement disponible et sécurisée.

C'est un grand différenciateur par rapport à beaucoup d'autres offrent qui proposent peut-être une Blockchain as a Service, mais qui ne proposent pas ces capacités indispensables aux entreprises, ni de SLA.

La deuxième chose, c'est que nous abordons la question dans son ensemble. Nous proposons aussi notre blockchain directement dans nos applications. Ce n'est donc pas seulement un service à part que quelqu'un peut utiliser, nous l'intégrons aussi dans beaucoup de solutions.

Et puis il y a ces APIs - qui permettent de s'affranchir de l'infrastructure sous-jacente. Elles rendent l'utilisation du service très facile pour les développeurs professionnels qui n'ont pas à se plonger dans toutes les difficultés liées aux blockchains.

Comme je vous le disais, cela rend notre blockchain « future proof ». Nous gérons les modifications et les mises à jour de la blockchain (NDR : Hyperledger), et les clients et les développeurs n'ont, eux, rien à modifier dans le code de leurs applications. C'est une manière très très importante de faciliter l'adoption et de réduire les coûts pour l'avenir.

Et la dernière chose c'est que tout cela est intégré dans une plate-forme plus large : avec la gestion des identités, avec la gestion de la sécurité, avec l'authentification unique, avec les applications mobiles, avec les applications web, ou pour être en mesure de créer un chatbot lié à votre blockchain. Tout cela ajoute beaucoup d'intelligence à notre service.

LeMagIT : Et à l'avenir ?

Amit Zavery : Nous allons continuer à investir. Beaucoup d'autres services interagiront avec notre implémentation de la blockchain, de sorte que les clients bénéficieront d'une plate-forme complète de bout en bout, et pas seulement d'une blockchain isolée.

Dernière mise à jour de cet article : août 2018

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close