Stockage : un marché en forte croissance, qui explique la guerre entre HP et Dell pour 3Par

EMC et NetApp ont largement profité du redécollage du marché du stockage au second trimestre 2010, tandis qu'IBM connaissait une croissance poussive. HP et Dell, qui viennent de s'affronter dans une bataille boursière homérique pour le contrôle de 3Par, sont eux aussi en croissance. Les chiffres du cabinet IDC mettent en lumière les différences entre les deux constructeurs et les raisons qui les ont amenés à s'affronter aussi sauvagement pour le contrôle de 3Par

La publication aujourd'hui par IDC de son baromètre trimestriel du marché stockage ne pouvait pas mieux tomber pour éclairer d'une lumière nouvelle l'acquisition récente de 3Par par HP, au nez et à la barbe de Dell. Tout d'abord la bataille qui a opposé les deux géants de l'informatique pour le contrôle de ce spécialiste du SAN s'est déroulée dans un contexte de forte progression du marché du stockage. Après avoir déjà bondi de 17,1 % en valeur au premier trimestre, le marché du stockage externe sur disques (celui des baies SAN et NAS) a encore fait mieux au second trimestre, avec une croissance de 20,4 %. Il franchit ainsi la barre des 5 Md$. A titre de comparaison, le marché des serveurs n'a progressé "que" de 11 % au second trimestre, à 10,8 Md$. Le marché global du stockage sur disques, incluant le stockage attaché, à quant à lui progressé de 20,7 % pour atteindre 6,7 Md$ (pour un total de 3 645 Po de capacité livrée). IDC note que la croissance du marché du stockage "montre l'intérêt persistant des clients et l'importance qu'ils accordent aux systèmes de stockage". Autant dire qu'en convoitant 3Par, les deux constructeurs avaient sans doute les yeux rivés sur la croissance du marché du stockage et sur ses généreuses marges...

EMC leader, NetApp en croissance explosive

Sur le marché stratégique du stockage externe, c'est toujours EMC qui mène la danse. Dopé par le rachat de Data Domain l'an passé, le n°1 mondial affiche une croissance insolente de 40,6 % pour des ventes de 1,28 Md$. Mais c'est surtout NetApp qui impressionne avec un bond de 55,3 % de ses livraisons pour un total de 571 M$, un chiffre qui fait gagner deux rangs au constructeur, désormais n°3 du marché. A la peine, IBM continue à perdre du terrain avec une petite croissance de 10,9 % de ses livraisons (à 680 M$), une prestation qui lui permet toutefois de conserver son second rang mondial.

EMC domine le SAN et le NAS, Dell l'iSCSI
Selon les chiffres d'IDC, EMC continue à dominer les principaux segments du marché des baies de stockage externes. Le constructeur d'Hopkington contrôle ainsi 21,8 % du marché des SAN ouverts, loin devant IBM et HP (respectivement 15,9 et 14,8 %). Sur le créneau du NAS, EMC est également premier avec 45,6 % des ventes devant NetApp et ses 25,2 %. En revanche sur le marché iSCSI, c'est Dell qui mène la danse (32,9 %) devant HP NetApp et EMC (respectivement 14,2, 13,4 et 13,3% des ventes).
IDC note que si la crise a particulièrement touché le milieu/haut de gamme (de 100 000 à 250 000 $) et le haut de gamme (plus de 250 000 $), ces segments ont repris des couleurs au second trimestre avec une croissance combinée de 30,5 %. A noter que, sur ces deux segments, les ventes de systèmes NAS ont progressé plus vite que celles de baies SAN (+ 58,4 % pour les premiers contre + 30,2 % pour les secondes).
Cliquez pour dérouler

Derrière ces trois constructeurs, viennent donc HP et Dell. Le premier, avec un CA de 567 M$ enregistre une croissance de 20,9 %, en ligne avec celle du marché. Derrière, Dell fait un peu moins bien avec une croissance de 17 % et des ventes de 472 M$. Notons au passage que les chiffres d'IDC ne mentionnent pas la performance d'Hitachi Data Systems mais que sa maison mère, Hitachi, a annoncé pour la période des ventes en hausse de 7 % (chiffre incluant toutefois le logiciel et les services), soit une progression qui semble bien en retrait de la moyenne. On en saura sans doute plus dans les jours qui viennent avec la publication des données du cabinet Gartner sur le marché du stockage.

Les chiffres d'IDC mettent toutefois en lumière ce qui a amené HP et Dell à s'affronter si âprement pour 3Par. Mettre la main sur le constructeur californien aurait permis à Dell de s'implanter sur le segment du miieu et du haut de gamme pour continuer à croître hors de son marché actuel et venir rivaliser avec les EMC, IBM et autres NetApp ou HP sur le lucratif marché du stockage moyen/haut de gamme et haut de gamme. En ratant 3Par, Dell reste provisoirement cantonné à l'entrée-milieu de gamme avec ses propres baies Equallogic et les baies Clariion d'EMC. Non que ce soit un mauvais marché : le Texan est ainsi n°1 mondial des baies iSCSI avec 32,9 % d'un marché en pleine explosion (les ventes ont encore bondi de 49 % sur un an au second trimestre).

HP doit décider de son avenir dans le haut de gamme

HP, de son côté, dispose d'une offre d'entrée-milieu de gamme crédible sur le marché du SAN et d'une solide offre haut de gamme via son partenariat avec Hitachi (dont il revend les USP-V sous l'appelation Baies XP). Mais le Californien souffre depuis déjà de nombreux mois sur le milieu de gamme, là où autrefois régnait sa gamme EVA. L'acquisition de 3Par devrait permettre à HP,  grâce à la puissance de son réseau de vente mais aussi à son organisation de services, de doper les ventes de baies InServ et de se relancer sur le milieu de gamme et le milieu-haut de gamme avec une offre rafraichie. Les nouveaux modèles 3Par sont attendus en principe pour l'automne et pourraient permettre à HP de regagner du terrain sur ses concurrents et, qui sait, venir défier IBM pour le second rang mondial. Le Californien devra toutefois encore résoudre quelques questions, comme celle du stockage unifié (pour contrer les baies Netapp et les Celerra d'EMC), et décider du futur de ses offres haut de gamme. HP a en effet l'option de mettre un terme à son partenariat avec Hitachi pour se concentrer sur le haut de gamme avec l'offre 3Par, ou conserver les solutions du Japonais pour leurs capacités de virtualisation. Gageons que les entreprises utilisatrices de baies XP suivront la question de près.

Egalement sur LeMagIT :

- HP rafle finalement 3Par pour 2,4 Md$, Dell jette l’éponge

- Bataille pour le contrôle de 3Par : HP revient à la charge en offrant 2 milliards

- HP offre maintenant 1,8 milliard de dollars pour 3Par, qui dit mieux ?

- Bataille pour le contrôle de 3Par : pourquoi HP surenchérit sur Dell

- télécharger notre dossier : Thin Provisionning ou l'art de se serrer la ceinture

- Avec le rachat de 3Par : comment Dell est devenu un grand du stockage

- Stockage en réseau : NetApp et EMC survolent les débats, HP et HDS en font les frais

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close