SAP pense réaliser un CA en hausse de 14 % en 2012

SAP devrait boucler son exercice fiscal 2012 avec une progression de 14 % de son chiffre d’affaires, a indiqué l’éditeur allemand lors de la publication de ses résultats préliminaires.

SAP devrait boucler son exercice fiscal 2012 avec une progression de 14 % de son chiffre d’affaires, a indiqué l’éditeur allemand lors de la publication de ses résultats préliminaires. En 2012, SAP prévoit de réaliser un CA de quelque 16,22 milliards d’euros. Sur ce total, 4,66 milliards d’euros seront générés par les ventes de licences (en progression de 13 % en un an) et 13,16 milliards d’euros par les services et la maintenance (la ligne nommée « Software and software-related service revenue » par SAP ), en hausse de 16 % en un an.

Enfin, les abonnements et supports liés aux offres Cloud de l’éditeur devraient totaliser 270 millions d’euros en 2012. C'est la première fois que la ligne Cloud apparait de façon distincte dans les comptes SAP. Cette activité résulte en grande partie des rachats que le groupe a réalisés (comme celui de SuccessFactors fin 2011, par exemple). La part du Cloud dans les résultats du groupe devrait largement augmenter en 2013, du fait notamment du rachat d’Ariba pour 4,3 Md$, en mai dernier.

Pour SAP, ces bons résultats sont notamment dus à des revenus meilleurs que prévus pour Hana, la base de données In-Memory du groupe. Un socle que SAP entend d’ailleurs généraliser à toutes les applications du groupe. En fin de semaine dernière, il a annoncé le support la Business Suite - son ERP - sur Hana. En 2012, Hana aurait ainsi rapporté 390 millions d’euros (dont presque 200 M€ au quatrième trimestre) à la firme de Bill McDermott et Jim Hagemann Snabe, les co-dirigeants de l’Allemand.

Autre levier de la croissance de SAP en 2012, la mobilité dont les résultats ont atteint les objectifs fixés. Le groupe prévoit que les services mobiles contribuent au chiffre d'affaires à hauteur de 220 millions d’euros. Notons enfin une baisse de 17 % du bénéfice opérationnel en 2012, à 4,06 milliards d’euros, du notamment à des charges liées aux acquisitions du groupe et à des plans de compensations en actions.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close