Microsoft : recul du bénéfice au deuxième trimestre

Malgré un chiffre d'affaires en hausse de presque 3%, Microsoft voit son bénéfice net reculer au deuxième trimestre. Les ventes de la division Windows et celles de la division Serveurs et outils tirent la croissance. Celles d'Office reculent de même que celle de la division Entertainment

Pour le deuxième trimestre de son exercice 2013, Microsoft a publié une baisse de 3,8% de son bénéfice net à 6,37 milliards de dollars. Le groupe de Redmond a en revanche fait état d’une hausse de 2,7% de son chiffre d’affaires qui s’établit à 21,45 milliards de dollars sur la période. Ventes mitigées de Windows 8 ou pas, le CA de la division Windows du groupe a fait un bond de plus de 24% au deuxième trimestre pour atteindre 5,88 Md$. Microsoft a de nouveau affirmé avoir écoulé quelque 60 millions de licences de son dernier opus en un peu moins de deux mois.

Si l’éditeur considère que Windows 8 affiche de solides ventes, dépassant le niveau de celles de Windows 7 à la même époque, les observateurs du marchés évoquent surtout un lent démarrage de l’OS dans les entreprises, comme par exemple le cabinet britannique Context. Selon lui, le nouvel OS n’a été choisi que pour 8% des PC pour entreprises au dernier trimestre, le solde se tournant essentiellement vers Windows 7. Même constat chez IDC et Gartner, qui pointent du doigt un impact minime, voire absent, de Windows 8 sur les ventes de PC au dernier trimestre 2012, un trimestre que l'on peut considérer comme calamiteux pour le secteur.

Avant le prochain Office

Sur la période, on remarque que la division Business, qui comprend la partie Office du groupe affiche un chiffre d’affaires en net recul à 5,69 Md$ contre 6,31 Md$ il y a un an. Le signe que le marché marque la traditionnelle «pause» avant le lancement d’un produit, commente un analyste de chez Edward Jones à l’AFP. Si le système bureautique dont la prochaine déclinaison est prévue dans les semaines à venir baisse de 10%, les outils de collaboration et de communication, comme Lync, Sharepoint et Exchange, enregistrent une croissance à deux chiffres, indique le groupe.

Une autre raison pourrait aussi expliquer cette baisse. La transition vers le modèle Cloud se fait à des prix qui sont inférieurs à ceux des logiciels en mode licence et surtout avec des marges qui sont sans doute inférieures, Microsoft devant exploiter ses propres serveurs et datacenters. Il y a fort à parier que cette tendance ne fera que se renforcer avec la concurrence accrue dans le monde de la bureautique et de la collaboration en mode SaaS.

Autre baisse notable, celle des activités «Entertainment and Devices», qui comprennent notamment la console Xbox. Les revenus générés par la console ont reculé de presque 11% en un an. Les ventes en volume de la console se sont écroulées de 28% sur ce trimestre, pour 5,9 millions d’unités écoulées, a indiqué Microsoft.

La division serveurs et outils poursuit sa croissance

En revanche, les activités Server & Tools sont, sans surprise, en pleine forme. Sur le trimestre, le chiffre d’affaires a progressé de 9% d’une année sur l’autre pour atteindre 5,19 Md$, dopé notamment par des ventes de System Center en progression de 18% et de SQL Server de 16%. Depuis plusieurs trimestres, l'activité Server & Tools est la pépite ignorée du groupe alors qu'elle ne cesse de progresser et que ses marges sont tout aussi intéressantes sinon meilleures que celles des activités grand public.

Surtout, les lancements de Windows Server 2012 et de System Center 2012 se sont déroulé sans anicroche, ce qui est loin d'être le cas de Windows 8 et de son interface très contestée... Enfin, les activités Online Services sont également à la hausse. Au deuxième trimestre, les services en ligne ont affiché un CA de 869 M$ en progression de 11%, du notamment à une progression de 15% des revenus publicitaires liés à la recherche sur Internet.

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close