HP ne se scindera pas et lancera d’ici quelques semaines son serveur Moonshot

Au cours d’une conférence avec les analystes financiers, Meg Withman, PDG d’HP a tenté une nouvelle fois de taire les rumeurs de scission et annoncé l’arrivée prochaine du projet Moonshot.

Au cours d’une conférence avec les analystes financiers, Meg Withman, PDG d’HP a tenté une nouvelle fois de taire les rumeurs de scission et annoncé l’arrivée prochaine du projet Moonshot. « Nous n’avons pas l’intention de casser la société. Je pense assez fermement que nous sommes meilleurs et plus fort ensemble. » C’est en ces termes clairs qu’une fois de plus Meg Withman a démenti toute rumeur de

scission d’HP. Depuis le départ de

Leo Apotheker, l’idée que HP puisse à la façon d’IBM se séparer de ses activités PC revient régulièrement sur le tapis. Gérald Kasenti l’avait déjà annoncé lors de la présentation des

nouveaux produits HP à la presse française, Meg Withman le confirme à nouveau. Selon elle, il y a trois raisons majeures pour que HP conserve sa division PC et imprimantes dans son giron. Tout d’abord HP veut rester d’un bout à l’autre de la chaîne informatique, « du data center à l’appareil personnel. » D’autant plus que HP vient de lancer ses premières tablettes, sur un secteur en forte croissance contrairement aux PC traditionnels. Deuxièmement,HP croit, lui aussi, à la convergence : « Comme la complexité de l’écosystème informatique s’accroit, notre habilité à assembler toutes les pièces ensemble devient un avantage compétitif, » estime Meg Withman. Enfin, en continuant à vendre des PC, tablettes et autres imprimantes, HP estime pouvoir fournir des solutions logicielles et des services qui y sont liés plus facilement, comme des solutions de sécurité.

Moonshot lancé au deuxième trimestre Mais l’avenir des PC n’était le seul sujet de cet entretien avec les analystes financiers. Meg Withman a également donné plus de détails sur

le Projet Moonshot, le serveur à basse consommation annoncé depuis 2011. elle a confirmé qu’il serait disponible le trimestre prochain. Et compte sur lui pour « révolutionner l’économie des datacenters avec une nouvelle catégorie de serveurs qui consomment 89 % d’électricité en moins, prennent 94 % d’espace en moins et coûte 63 % moins cher qu’un environnement serveur x86 traditionnel. » Le projet Moonshot désigne des serveurs très basse consommation dédiés à des applications Web ou au traitement Big Data. En revanche, Meg Withman n’a pas précisé si la version de Moonshot commercialisée sera celle à base de processeurs ARM actuellement

en test chez Facebook, ou celle à base de processeurs Atom de chez Intel. S’il s’agit de celle à base d’ARM, HP s’engage dans un marché nouveau, mais déjà bien encombré puisque

Dell et Samsung s’aventurent eux aussi sur le secteur.  

Pour approfondir sur Constructeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close