francis bonami - Fotolia

La transformation numérique porte l'emploi IT en 2019

Le cabinet de recrutement Robert Walters vient de publier son étude annuelle sur les rémunérations en France et en Europe. Les tensions persistent dans le secteur IT et digital, notamment en cybersécurité et en gestion des données, mais aussi pour les ERP.

Plusieurs facteurs ont dynamisé l'activité économique en 2018 et porté le marché de l'emploi des cadres en France. Pour le cabinet de recrutement Robert Walters, le Brexit « a incité un grand nombre d'entreprises, et notamment de banques internationales, à venir s'y implanter. Cela a poussé le recrutement de certains profils pour construire de nouvelles équipes front et back office ».

S'ajoutent à cet « effet Brexit » le démarrage de grands projets d'infrastructure (JO 2024, Grand Paris) et surtout la mise en œuvre du RGPD. Celui-ci a eu un impact significatif sur l'emploi en informatique mais aussi sur les métiers du juridique et de la conformité ainsi que sur les équipes ressources humaines et marketing.

L'optimisme reste de mise

Qui dit plein emploi dit tension sur les salaires. Antoine Morgaut, CEO Europe et Amérique Latine de Robert Walters a d'ailleurs souligné que « la rémunération est redevenue le premier critère de choix pour 75 % des cadres et 67 % des non cadres, devant la mission ou l'équilibre vie professionnelle / vie personnelle ».

Pour 2019, 8 cadres sur 10 et autant de jeunes diplômés sont confiants quant à leurs perspectives en matière d'emploi. « Le marché est optimiste, on observe un fort rebond des demandes d'embauche de cadres, ce qui pousse les salaires à la hausse », poursuit Antoine Morgaut, qui remarque également une évolution culturelle. « Les cadres recherchent une forme de liberté, plus de flexibilité et d'équilibre ». Ce qui se traduit par la progression du management de transition, des freelances et du travail en mode projet.

Bagage technique et compréhension des métiers

Dans le secteur « IT & digital », l'emploi des cadres a été porté par les grands projets de transformation numérique en 2018 et ce sera encore le cas en 2019. Les informaticiens restent très demandés, « ils reçoivent tous plusieurs offres, certains cumulent parfois deux emplois dans des statuts différents », ajoute Antoine Morgaut.

Pour 2019, les profils les plus demandés seront hybrides. « On constate le regroupement de plusieurs fonctions dans les profils de poste, qui conjuguent compétences technologiques et connaissance des métiers. Il ne s'agit plus seulement d'être un expert d'une technologie, mais de comprendre les enjeux métier et de savoir travailler en équipe voire en mode agile. Cela complexifie les recrutements et accentue la guerre des talents », affirme Romain Doutre, directeur associé en charge, entre autres, du secteur IT & digital.

Toujours des tensions

Sans surprise, les métiers les plus en tension cette année sont les data scientists, les chefs de projet digital, les spécialistes en cybersécurité, en UX design, en CRM, en e-réputation, mais aussi en Supply Chain, en blockchain, en big data et en gestion de bases de données.

L'étude Robert Walters note par ailleurs que les projets ERP sont en plein essor, portés notamment par la solution S/4Hana de SAP. « Le marché sera plus que jamais pénurique (…). Cela aura un impact direct sur les rémunérations des candidats qui seront à la hausse ».

« Les compétences les plus recherchées sont celles qui tournent autour des données et de leur gestion, mais aussi de l'architecture. Les architectes système expérimentés sont très prisés car les systèmes informatiques deviennent de plus en plus complexes », constate Romain Doutre.

Conséquence, les profils expérimentés en cybersécurité, en architecture, en bases de données ou sur SAP peuvent bénéficier d'une surcote de 10 à 20 %. Mais attention, prévient l'étude, « les entreprises seront moins enclines à accepter ces mécanismes de “surenchère” car elles doivent désormais stabiliser leurs équipes et pérenniser les recrutements dans le temps. Les entreprises doivent faire preuve de créativité pour attirer et retenir les talents sur de nouveaux leviers afin de garantir leur cohérence salariale ».

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close