IBM adapte ses logiciels de stockage Spectrum à l’analytique

Le fournisseur propose d’indexer les espaces disques de ses concurrents, de sauvegarder les bases de données entre un site et le cloud, ou encore de prendre en charge de plus grandes capacités.

Coup de jeune sur la gamme de logiciels de stockage Spectrum d’IBM. Parmi les produits lancés cette semaine, le système objet Spectrum Cloud Object Storage qui propose des capacités plus élevées par nœud que précédemment, le moteur de recherche Spectrum Discover qui gère à présent les systèmes d’autres fournisseurs de stockage et le logiciel de sauvegarde Spectrum Protect Plus qui sait maintenant enregistrer des backups des bases de données locales directement sur le service S3 d’AWS.

IBM a par ailleurs dévoilé la préversion d’un nouveau VersaStack, son logiciel d’infrastructure convergée, qui sera cette fois-ci destiné à fonctionner conjointement sur les serveurs UCS de Cisco et les baies de stockage FlashSystems 9100 NVMe d’IBM.

Mieux servir les applications d’analytique

Selon IBM, ces améliorations doivent servir les besoins des applications d’analytique et d’intelligence artificielle.

Spectrum Discover, par exemple, initialement vendu pour indexer des milliards de fichiers et d’objets stockés localement comme dans le cloud, est désormais présenté comme un outil pour récupérer des informations sur l’intégralité des espaces de stockage et les injecter directement, via des API, dans des applications décisionnelles. En l’occurrence, la nouvelle version devient compatible avec les NAS Isilon de Dell EMC, avec ceux de NetApp, mais aussi avec Ceph et avec tout système objet qui présente une API compatible avec celle d’Amazon S3.

« Mieux vaut parler d’évolution que de révolution », pondère Henry Baltazar, analyste chez 451 Research. « Le fait de voir le plus de données possible apportera une nouvelle valeur à l’infrastructure et permettra surtout de mieux vérifier que l’entreprise est conforme aux réglementations en vigueur. »

En pratique, les utilisateurs peuvent se servir de Spectrum Discover pour étiqueter les données avec des mots clés et automatiser la détection des données personnelles ou sensibles.

« Le moteur de DIscover permet de lancer des recherches au travers des métadonnées mais aussi parmi les contenus. Nous avons à cette fin ajouté des règles par défaut pour trouver tout ce qui relève du RGPD, par exemple », commente Eric Herzog, en charge des canaux de distribution pour les produits de stockage, chez IBM.

Plus de données multi-cloud et plus de capacités

Concernant les autres nouveaux logiciels, précisons que Spectrum Protect Plus fonctionne aussi en sens inverse. Son API permet en effet aux clients d’AWS de sauvegarder localement les bases de données qu’ils exécutent en ligne aux formats DB2, Oracle, MongoDB et Microsoft SQL. Il s’agira en pratique d’indiquer la présence de Spectrum Protect Plus dans le service S3 Intelligent Tiering d’AWS.

Cloud Object Storage est quant à lui commercialisé comme un service en cloud, comme un logiciel à installer sur des serveurs génériques ou encore livré gratuitement avec les baies de disques éponymes d’IBM. Ces baies Cloud Object Storage accueillent à présent 1,3 Po par nœud, soit jusqu’à 10 Po de capacité par armoire Rack 42U.

« Le point intéressant est qu’il est possible d’assembler un cluster de stockage avec des noeuds Cloud Object Storage de différentes générations, ce qui va permettre aux entreprises d’en profiter tout de suite, plutôt que d’attendre la fin du contrat des infrastructures de stockage objet déjà acquises », observe Henry Baltazar.

Enfin, les prochaines infrastructures convergées avec baies NVMe devraient arriver d’ici à la fin de l’année. IBM indique qu’il maintiendra néanmoins les versions actuelles de VersaStack, lesquelles permettent de construire des infrastructures convergées avec des baies de disques IBM Storwize ou FlashSystems à base de SSD plus traditionnels.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close