CRM : HubSpot rachète un outil belge d'intégration de données clients

PieSync travaillait depuis quatre ans avec l’éditeur de CRM dédié aux PME/ETI. L’outil synchronise et réconcilie les fiches clients entre plus de 200 applications allant de l’ERP à l’automatisation marketing.

L’éditeur de CRM américain HubSpot – présent en France depuis un an – vient de racheter un éditeur belge de solution cloud d’intégration de données, PieSync.

PieSync permet de connecter les fiches clients enregistrées dans différentes solutions métiers pour les synchroniser en fonction de règles et de logiques définies en amont par l’utilisateur. PieSync se positionne en concurrent de Zapier. HubSpot parle, lui, d’un iPaaS – même si l’on reste loin d’un MuleSoft.

L’outil belge propose environ 200 connecteurs, parmi lesquels on trouve ceux pour les répertoires de Google Contacts, d’Outlook et d’Exchange, pour le gestionnaire de mails marketing MailChimp (Adobe Campaign devrait bientôt suivre), pour les CRM Salesforce, Zoho, Efficy (et dans cette famille Zendesk), pour les moteurs de e-boutiques Shopify et Magento, pour le helpdesk Freshdesk, pour les ERP financiers SageOne, QuickBooks, NetSuite… et donc pour HubSpot.

L’éditeur belge parle de synchronisations « bidirectionnelles » dans le sens où elles se font d’une première application vers une deuxième, mais également en sens inverse pour unifier les fiches clients dans toutes les applications.

L’outil prend en charge les conflits parmi des données qui seraient différentes entre deux sources. Il peut également mapper les champs des fiches pour les faire correspondre (« adresse » dans l’appli 1 et « coordonnées » dans l’appli 2, par exemple) et créer le cas échéant ceux qui seraient présents dans une application (le CRM) mais pas dans une autre (Marketing Automation ou gestion financière, par exemple).

« HubSpot s’est fortement développé au cours des quatre dernières années et compte désormais plus de 300 intégrations », rappelle Brian Halligan, le PDG de HubSpot. « Utilisée séparément, chacune de ces intégrations est puissante, mais grâce à la synchronisation bidirectionnelle de PieSync, nos clients pourront tirer encore davantage de valeur des outils qu’ils utilisent au quotidien ».

L’éditeur justifie ce rachat – qui complète donc ses connecteurs – en ajoutant qu’un employé utilise en moyenne au moins huit applications par jour. PieSync parle lui de 40 applications en moyenne dans une PME/ETI, cible privilégiée des deux acteurs même si HubSpot ne s’interdit pas de viser plus haut.

« Même lorsqu’un logiciel est intégré aux divers outils d’une entreprise, les données clients peuvent être obsolètes ou présenter des incohérences entre outils », souligne l’éditeur de CRM. « PieSync permet d’avoir une vue unifiée des contacts sur l’ensemble des outils qu’utilise [une entreprise] ».

Selon l’éditeur belge, les deux entreprises travaillaient en partenariat depuis quatre ans. Deux des synchronisations les plus populaires sont d’ailleurs celles entre Google Contact et HubSpot, et entre HubSpot et le canon à mails MailChimp.

Ewout Meyns, fondateur de PieSync, assure que son outil continuera à assurer les synchronisations comme il l’a fait jusqu’ici pour ses 3 000 clients (y compris hors HubSpot, et sans préjugé d’une évolution possible de la tarification). Mais il parle également d’intégration plus poussée avec le CRM américain.

La startup belge, fondée en 2014, avait levé 5 millions de dollars depuis sa création, dont une Série A en 2018. Le prix du rachat par HubSpot n’a pas été communiqué.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close