Avec Shift, Qumulo ouvre ses NAS aux services de traitements en cloud

Livrée gratuitement dès juillet, la fonction Shift transfère automatiquement les fichiers des baies de disques vers le service S3 d’AWS, pour les soumettre à des applications au format objet.

Le fournisseur de NAS super élastiques Qumulo enrichit ses produits d’une nouvelle fonction appelée Shift for AWS S3, qui convertit à la volée les fichiers présents sur ses baies, physiques ou virtualisées en ligne, en objets directement hébergés sur le service de stockage S3 d’AWS. L’intérêt serait que les mêmes données soient automatiquement utilisables par les applications historiques développées pour les NAS et par les applications modernes écrites pour le web.

Suite de l'article ci-dessous

« Les données des entreprises sont, à la base, des fichiers. Et les entreprises souhaitent aujourd’hui les utiliser dans les applications qu’elles développent nativement pour le cloud, où le format privilégié est l’objet. Nous proposons donc à nos clients, sans aucun supplément de prix, un moyen d’avoir leurs données dans les deux formats », a indiqué Barry Russell, le directeur de l’activité cloud chez Qumulo, lors d’une conférence en ligne organisée dans le cadre de l’IT Press Tour, un événement destiné à présenter aux journalistes les dernières innovations en matière de stockage et auquel LeMagIT a participé.

« Le format objet, ce n’est pas qu’une question de bonne pratique pour le cloud. »
Barry RusselQumulo

« Le format objet, ce n’est pas qu’une question de bonne pratique pour le cloud. C’est le format qu’attendent en entrée les services d’IoT, de cartographie ou d’analytique qui existent en cloud et que les entreprises veulent intégrer à leurs applications. Mais les entreprises ne souhaitent pas pour autant perdre le format fichier qui répond encore à la majorité de leurs usages », a-t-il ajouté.

Permettre aux entreprises d’aller chercher des moteurs complémentaires en ligne

Qumulo adresse en particulier les studios de production vidéo, lesquels se servent de ses clusters de disques très rapides et très extensibles pour stocker leurs rendus. La logique du fournisseur est que ces studios pourraient à certains moments vouloir bénéficier de services de médias complémentaires disponibles uniquement en cloud. Qumulo donne en exemple les moteurs de traitement AWS Elemental MediaConnect et Amazon Elastic Transcoder, ou encore le moteur de diffusion AWS Elemental Live.

Précédemment, Qumulo avait décliné ses baies physiques en versions virtuelles sur AWS, en expliquant que cela permettrait à ces mêmes studios d’utiliser ponctuellement des centaines ou des milliers de VMs disponibles en cloud pour exécuter plus rapidement leurs traitements traditionnels. Toutefois, cette solution ne servait qu’à porter dans le cloud les logiciels de traitement vidéo classiques, conçus pour fonctionner sur site.

Shift a vocation à ouvrir les documents de travail à toute une nouvelle panoplie de services web. En revanche, cette fonction, qui doit arriver avec la prochaine mise à jour de l’OS des NAS Qumulo, est pour l’heure limitée. Si les fichiers créés ou modifiés sur les NAS Qumulo sont bien automatiquement convertis en objets sur S3, l’inverse n’est pas encore vrai. Dans un premier temps, les utilisateurs devront récupérer à la main les données écrites dans S3 par des applications web s’ils souhaitent les soumettre à nouveau à des applications locales. S3 n’est ainsi pas encore totalement considéré comme un tiers de stockage intégré aux NAS.

Automatiser les besoins d’analytique et d’archivage

Outre les services vidéo d’AWS, Qumulo espère surtout séduire les industriels qui travaillent avec des relevés au format fichier et qui souhaiteraient les soumettre à la douzaine de services d’intelligence artificielle disponibles sur AWS.

« Avec Shift, nous devenons le seul système de fichiers qui formate et envoie vos données à des services d’analytique en ligne tout en vous permettant de continuer à manipuler et à enrichir vos données localement. Tout devient transparent et vous n’avez même pas à redévelopper vos applications actuelles pour qu’elles se chargent d’alimenter en parallèle une base analytique en cloud », argumente Molly Presley, en charge du marketing chez Qumulo. Elle indique qu’un acteur de l’industrie pétrolière serait particulièrement intéressé. LeMagIT apprendra à une autre occasion qu’il s’agit de Shell.

Outre convertir les fichiers en données utilisables par des applications nativement conçues pour le cloud, Shift servira aussi de système d’archivage automatique pour conserver sur S3 une copie des contenus des baies Qumulo, voire pour débarrasser les NAS des données qui ne sont plus en cours de traitement.

Pour approfondir sur SAN et NAS

- ANNONCES GOOGLE

Close