MDM : Après le PaaS, Stibo Systems se met au SaaS

L’éditeur danois Stibo Systems compte bien accompagner ses clients dans le cloud et changer de modèle économique en passant progressivement d’un modèle de licence à une offre à la demande entièrement gérée.

Stibo Systems a annoncé la disponibilité de sa version 10.0 de sa solution intégrée dans ses produits MDM, PIM (PMDM), Product Data Syndication, Customer Data Syndication et PLM.

Suite de l'article ci-dessous

Traditionnellement disponible sur site, cette plateforme intitulée STEP était déjà proposée dans le cloud en mode PaaS. Avec la version 10.0, un troisième modèle cohabite : le SaaS multitenant dans le cloud.

« Nous sommes passés du déploiement sur site à une étape intermédiaire avec notre PaaS que nous installons et opérons spécifiquement pour chaque client. Le passage au mode SaaS nous permet de nous affranchir d’Oracle qui posait des problèmes de coût de licence pour nos clients », rappelle Frédéric Marie, directeur général Stibo Systems France.

Ce passage à une offre entièrement gérée, l’éditeur danois le prépare depuis la disponibilité de STEP 9.2. Pour cela, il propose une alternative à ses bases de données Oracle en les remplaçant par une distribution de Cassandra dans le cloud.

« Pour tout ce qui est opération du service de Cassandra et des services cloud, Stibo Systems s’appuie sur des fournisseurs de services comme Microsoft Azure ou AWS. En revanche, nous prenons la responsabilité entière des offres que nous proposons à nos clients », insiste Frédéric Marie.

Une offre entièrement managée par Stibo Systems

Stibo Systems souhaite que ce changement d'architecture soit le plus transparent possible. « Nous avons revu nos contrats de service et nous avons redéfini l’ensemble des services proposés à nos clients », déclare Jérôme Reboul, responsable grands comptes chez Stibo Systems France.

Les utilisateurs doivent bénéficier d’une passerelle pour migrer plus facilement vers STEP 10.0 en mode SaaS. « Nous avons vu des clients passer d’environnements sur site aux environnements PaaS qui souhaitent désormais opter pour le SaaS. D’autres ont des installations sur site et compte adopter l’offre SaaS», constate Frédéric Marie. « Nous les aidons à faire la bascule tout en conservant leurs intégrations. […] One ne laisse jamais un client sur le bord de la route », tranche-t-il.

La jeunesse de l’offre SaaS ne permet pas encore de mesurer réellement l’engouement pour ce modèle. Toutefois le directeur général note que le passage du on premice au PaaS a été « plus rapide que prévu ». « En un an, la moitié des clients étaient passés dans le cloud. Après deux ans, je dirais que 70 % des clients ont adopté le PaaS », estime le directeur général. « J’imagine un scénario similaire avec le SaaS ».

En France, les grands comptes comme Hermes, PSA ou encore Saint-Gobain ont adopté le PaaS STEP.

Ce passage au SaaS s’accompagne d’un renouvellement de la certification ISO 27001. « Nous devions assurer que nous respections la confidentialité et la protection des données des clients, mais également la continuité de l’activité », affirme Frédéric Marie.

« Nous avons deux clients qui ont subi des demandes de rançon sur des fichiers. Ils voient nos solutions cloud comme un moyen de protéger leurs données », témoigne Jérôme Reboul.

Dans un contexte de crise sanitaire, la certification oblige donc la fondation derrière l’éditeur à maintenir les services proposés. Toutefois, les clients ont été impactés. Un tiers d’entre eux auraient mis en pause les déploiements, d’autres les ont ralenti pour cause de chômage partiel avant de les reprendre après la fin du confinement, selon le dirigeant.

Une nouvelle interface et une meilleure collecte des données

Cette version 10.0 apporte également quelque chose d’important pour les clients : une nouvelle UX, plus simple à utiliser.

Pour cela, Stibo Systems ajoute une API GrapQL. « GraphQL est utilisé pour développer une interface Web disponible à partir de décembre 2020 », indique Jérôme Reboul.

« Si notre Web UI est très efficace, elle n’est pas forcément sexy par rapport à ce que l’on peut trouver sur le marché. La nouvelle interface est impressionnante parce qu’elle affiche à un instant T les informations essentielles à l’utilisateur en fonction de son profil, du processus qu’il a engagé et de ce qu’il souhaite faire », vante Frédéric Marie.

L’API GraphQL doit également servir à faciliter l’intégration de données au sein de l’ensemble des produits de l’éditeur.

La solution Product MDM (PMDM) est largement mise en avant par Stibo Systems. Tout d’abord, elle dispose d’un tableau de bord intégré qui rassemble les contenus à analyser et les résultats des analyses sur un seul écran. Elle comprend notamment un outil nommé Precise Search, basé sur ElasticSearch, pour effectuer des recherches complexes, les sauvegarder et les partager.

Surtout, « PMDM est de plus en plus intégré avec un moteur de syndication qui permet lui de collecter des données depuis d’autres plateforme de syndication (PDS) et vers d’autres fournisseurs de données ou alors d’exposer des fiches produit vers des plateformes de e-commerce et d’autres canaux de communication », illustre Jérôme Reboul.

« Les outils PIM sont très bien adaptés pour gérer la gouvernance, la qualité des données, les workflows et les processus, mais ils n’étaient pas aussi performants pour collecter et manipuler de la donnée. Nous ne faisions pas exception. Avec l’offre autour de Product Data Syndication nous répondons entièrement à cette problématique », considère Frédéric Marie.

La fonctionnalité Digital Catalog du moteur doit permettre de réaliser un mapping pour vérifier que les données poussées par un fournisseur soient en adéquation avec le modèle de données attendu par le client utilisateur de Product MDM.

Avec ces ajouts, Stibo Systems espère convaincre son « cœur de cible habituel », les grands comptes du retail et de l’industrie, mais aussi des acteurs de la santé, de la banque et des assurances « En France, nous ne sommes pas assez présents à mon goût auprès des clients CPG, ce qui n’est pas le cas dans le reste du monde puisque Procter & Gamble ou encore Kellog’s utilisent nos solutions », ajoute Frédéric Marie.

Enfin l’éditeur commence à développer une offre pour les PME en proposant des offres packagées. « Le SaaS est un facilitateur pour adresser ce marché, tout comme le soutien de nos partenaires intégrateurs Micropole et Arhis », conclut le directeur général.

Pour approfondir sur Outils décisionnels et analytiques

- ANNONCES GOOGLE

Close