SAP sélectionne quatre startups françaises pour la promotion « procurement » de son accélérateur

La cinquième promotion de SAP.iO Foundry Paris a pour thématique « la gestion des achats et approvisionnements ». Huit startups matures, dont quatre françaises, en font partie. Une manière pour SAP de compléter encore un peu plus son offre Ariba.

L’accélérateur français de SAP, SAP.iO Foundry Paris, vient de dévoiler les huit startups spécialisées qu’il a présélectionnées pour sa deuxième promotion 2020, la cinquième depuis deux ans et dédiée au domaine des achats et de l’approvisionnement.

Suite de l'article ci-dessous

Ces startups ont déjà un modèle économique établi, un produit stable et une équipe mature (qui a passé une Série A). Bref, des startups solides, capables de répondre à des besoins B2B de grandes entreprises, cœur de cible de SAP.

Pendant 10 semaines, elles seront épaulées par des mentors issus du Comex de SAP France et par une cinquantaine de coaches SAP, ou issus de l’écosystème startups. Six clients SAP (dont Faurecia, Safran et SOMFY) accompagneront également cette promotion.

Quatre startups françaises sélectionnées

Parmi les sélectionnées de cette édition, quatre startups sont françaises et une, suisse :

  • Flowlity : une solution SaaS de planification pour optimiser la gestion des stocks et réduire le risque de surstockage (et de pénurie).
  • Per Angusta : une solution SaaS collaborative de pilotage de performance pour optimiser les dépenses d’une entreprise.
  • Trustpair : une solution SaaS destinée aux départements financiers pour sécuriser les transactions et les informations bancaires avec les prestataires.
  • Winddle : une plateforme collaborative qui optimise et favorise le suivi de la chaîne d’approvisionnement.
  • Archlet.io : une plateforme suisse de conseil en sourcing, destinée à anticiper les négociations en s’appuyant sur des données du marché.

À ces cinq jeunes pousses s’ajoutent les Anglais de Chai (gestion de la supply chain) et de Deployed (numérisation des cahiers des charges), et les Allemands de Scalue (identification d’économies possibles).

Le « procurement », sujet clef par temps de crise

Le programme de SAP fête son deuxième anniversaire. Les quatre premières promotions – deux par an – avaient pour thématique la distribution (retail), la Green Tech, l’optimisation des processus métiers avec l’Intelligence Artificielle et le « Futur of Work » (RH).

« Pour nous, les startups sont un moyen de comprendre rapidement vers où le marché est en train de bouger. »
Gérald KarsentiSAP France

« Le domaine du procurement est un rouage essentiel des entreprises qui peut devenir un réel levier économique […] C’est pour cela que nous avons sélectionné ces huit jeunes pousses, dont la mission est de créer des solutions complémentaires à celles de SAP pour apporter ensemble plus de valeur à nos clients », explique Sébastien Gibier, directeur de l’accélérateur SAP.iO Foundry Paris, sur le choix de cette thématique. Celle-ci étant encore plus critique en période de crise, où beaucoup d’entreprises ont dû trouver en urgence de nouveaux fournisseurs et rationaliser encore plus leurs coûts pour épargner leur trésorerie.

Les startups sélectionnées après ces dix semaines intégreront le SAP Ariba Network, le réseau de fournisseurs B2B adossé au logiciel de gestion des approvisionnements Ariba que SAP a racheté en 2012. Une manière de leur apporter du chiffre d’affaires et, pour SAP, de dynamiser son image tout en apportant à ses clients des solutions complémentaires à ses offres (d’un côté son ERP S/4HANA, et de l’autre sa division « Intelligent Spend » qui regroupe depuis 2019 Ariba, Concur et Fieldglass).

Pourquoi SAP accélère-t-il des startups ?

SAP trouve dans les startups un vivier d’innovation et de talents. Son soutien à cet écosystème prend plusieurs formes : accélérateur (avec des SAP.iO Foundry dans plusieurs villes comme Munich, New York, Tel-Aviv, Tokyo ou encore Singapour), un fonds (SAP.iO Fund) ou encore des partenariats commerciaux (comme avec Andjaro dans les RH, une solution française qui réalise un inventaire dynamique des compétences internes d’une organisation pour mieux y faire appel en cas de besoin).

« Certaines start-ups nous permettent aussi de compléter nos offres. »
Gérald KarsentiSAP France

« [Accélérer des startups] nous permet de gagner du temps. Cela nous permet de mieux comprendre le métier de nos clients qui sont dans des secteurs d’activité très différents », nous expliquait Gérald Karsenti, Président de SAP France, lors de VivaTech. « Les startups s’emparent de tous les secteurs de l’économie en trouvant de nouvelles façons d’opérer. Pour nous, elles sont un moyen – un parmi d’autres – de comprendre rapidement vers où le marché est en train de bouger ».

Et, ajoutait-il, « certaines startups nous permettent de compléter nos offres ». Comme ce fut le cas avec les rachats des Français Recast.AI (générateur de chatbots) et Contextor (dans le RPA).

Les 30 autres startups accélérées par SAP.iO Foundry Paris depuis deux ans :

Pour approfondir sur SAP

Close