BI : Qlik rachète la pépite belge Blendr.io pour ses intégrations cloud

Qlik ne se voit plus comme un éditeur de Data Viz. Le Suédois veut devenir une plateforme d’informatique décisionnelle de bout en bout. Le rachat de l’iPaaS de Blendr.io, dont les capacités d’intégration cloud seront fondues dans Qlik, en est un signe supplémentaire après ceux de Podium Data et d’Attunity.

Qlik va racheter Blendr.io, une plateforme d’intégration (iPaaS), dans le but d’améliorer les interactions possibles entre son outil de Business Intelligence d’une part, et les services SaaS et de stockage de données en mode cloud d’autre part.

Suite de l'article ci-dessous

Hasard du calendrier, l’opération a été annoncée le même jour que celle d’un autre rachat : celui d’Information Builders par Tibco. Ces deux acquisitions témoignent d’un marché de la BI à nouveau en mutation et en phase de consolidation (Looker – Google, Tableau – Salesforce).

Un rachat qui suit logiquement ceux d’Attunity et de Podium Data

Fondé en Suède en 1993, Qlik est reconnu comme un des acteurs précurseurs de la Data Vizualisation, au même titre que Tableau. La « Data Viz » est une forme d’informatique décisionnelle qui a rendu les rapports (SAP BO, Oracle Hyperion, IBM Cognos, etc.) plus dynamiques et plus interactifs.

Depuis peu, le marché de la BI évolue à nouveau sous l’influence de l’Intelligence Artificielle (IA) et du cloud. Le Gartner parle de « Modern BI ». En résumé, cette nouvelle génération d’analytique (également qualifiée d’analytique augmentée) se caractérise par l’utilisation du langage naturel (NLP) pour les requêtes, par des insights générés de manière proactive, ou encore par plus d’automatisation dans le traitement des données.

Pour suivre cette tendance, Qlik a déjà fait évoluer son produit (par exemple avec le NLP). Ces évolutions viennent souvent d’acquisitions qui lui permettent d’étendre son offre au-delà de la visualisation et de constituer une plateforme analytique « de bout en bout ». En 2018, Podium Data a renforcé ses capacités d’intégration de données et, en 2019, Attunity a amélioré sa gestion des données.

Exemple d'analytique augmentée avec Qlik Insight Advisor qui propose directement un tableau de bord en fonction de données de ventes sur la zone Europe.
Exemple d'analytique augmentée avec Qlik Insight Advisor qui propose directement un tableau de bord en fonction de données de ventes sur la zone Europe.

Blendr.io : un iPaaS belge très tourné vers le cloud

Tout comme Podium Data, le Belge Blendr.io amènera à Qlik de nouvelles capacités d’intégrations de données, mais plus axées vers le cloud (qu’il soit public ou privé).

Pour Josh Good, vice-président en charge du marketing produit chez Qlik, l’éditeur belge permettra à ses utilisateurs d’accéder à plus de 500 clouds auxquels Blendr.io se connecte aujourd’hui (et de « recruter » au passage 1 500 nouveaux clients).

Pour Doug Henschen, analyste principal chez Constellation Research, l’acquisition fait sens parce qu’elle rapproche Qlik du cloud. Comme son grand rival historique Tableau, Qlik compte un pourcentage important d’utilisateurs « sur site ». Mais au fur et à mesure que ces entreprises migrent vers le cloud, l’éditeur doit leur proposer des options BI adaptées à leur nouvel environnement.

L’acquisition d’Attunity lui avait apporté des capacités d’intégration, de transformation et de déplacement des données plus traditionnelles, note Doug Henschen.

« Blendr.io se concentre plus sur l’intégration par APIs, ce qui est particulièrement important dans le cloud », résume-t-il. « Cela permettra aux clients de Qlik d’exploiter, d’orchestrer et d’automatiser les interactions et les workflows dans et entre leurs applications SaaS et leurs autres sources de données cloud ».

Qlik veut devenir une plateforme BI de bout en bout

« Qlik passe du statut de source d'analytique à celui plus complet de facilitateur pour générer des insights contextualisés et activables dans les processus. »
Doug HenschenConstellation Research

Doug Henschen ajoute que ce nouvel achat est un signe de plus que Qlik veut aller bien au-delà de la visualisation de données et qu’il travaille à devenir une BI de bout en bout.

« Beaucoup de gens voient encore Qlik comme un éditeur d’analytique. Mais depuis deux ans, au fil des acquisitions qu’il a assimilées dans son produit […] Qlik a redéfini sa mission et la portée de son offre », commente-t-il.

« Il passe du statut de simple source d’analytique [N.D.R. : sous-entendu : une parmi d’autres] à celui plus complet de facilitateur pour générer des insights – des informations pertinentes, désormais contextualisées et exploitables directement dans les processus métiers et/ou aux points de décision clés ».

Qlik fera d’autres rachats dans l’intégration de données

En attendant la finalisation de l’acquisition, Qlik et Blendr.io continueront à être des sociétés et des produits distincts. Mais une fois l’accord validé, Blendr.io ne sera pas une extension (un add-on) pour Qlik : ses capacités seront au contraire directement et intimement intégrées dans Qlik, explique Josh Good.

Toujours dans cette optique de devenir une « plateforme BI de bout en bout », le responsable du marketing produit ne cache pas que Qlik continue de regarder d’autres cibles possibles de rachat. En priorité pour renforcer ses capacités dans le cloud et pour améliorer ses fonctionnalités d’intégration de données avec de l’IA.

Pour approfondir sur Outils décisionnels et analytiques

Close