ASDF - stock.adobe.com

Le nouveau SAP Business Network au cœur de Sapphire Now 2021

Réseau d’entreprises, outil de développement durable, verticaux pour Rise. L’évènement de SAP a été riche d’annonces produits et plus centré sur la valeur apportée aux métiers que les éditions précédentes, analysent plusieurs experts.

SAP a annoncé plusieurs nouveautés produits lors de sa conférence Sapphire Now, qui s’est tenue en virtuel, cette année encore.

Au cours d’une session préenregistrée, Christian Klein, PDG de SAP, et Julia White, membre du conseil d’administration, ont mis en avant trois avancées destinées à aider les organisations à devenir des « entreprises intelligentes ».

Suite de l'article ci-dessous

L’annonce la plus importante est le lancement du nouveau SAP Business Network, un réseau composé de 5,5 millions d’organisations. « Aucune entreprise ne fait des affaires seule », a souligné M. Klein. « Et si une entreprise intelligente peut à elle seule réaliser de grandes choses, nous vivons tout de même dans un monde interconnecté ».

Les deux autres grosses annonces concernent une extension du programme Rise with SAP, appelé « Rise with SAP for Industries », et le lancement d’un portefeuille de produits pour aider les entreprises à devenir plus durables et écoresponsables.

Capture d'écran de Christian Klein, CEO de SAP, s'exprimant lors de la conférence Sapphire Now 2021.
Christian Klein, CEO de SAP, s'exprimant lors de la conférence Sapphire Now 2021.

Le nouveau SAP Business Network

Le nouveau SAP Business Network regroupe trois « réseaux » de SAP pour faciliter la recherche de partenaires en fonction de critères spécifiques.

Le SAP Business Network rassemble Ariba Network (pour l’approvisionnement), SAP Logistics Business Network (pour la logistique et la gestion de la supply chain), et SAP Asset Intelligence Network (pour la gestion des performances des actifs et le suivi des équipements). Ces trois éléments sont unifiés dans un portail unique avec un modèle de données commun.

« De nombreuses entreprises gèrent des relations complexes avec des fournisseurs, des acheteurs, des prestataires logistiques et des fabricants comme des relations statiques et individuelles », avance M. Klein. « Mais la crise a montré à quel point il était crucial d’avoir une transparence et une vision en temps réel sur la totalité de la chaîne d’approvisionnement. La valeur vient d’un réseau ».

« La crise a montré à quel point il était crucial d'avoir une transparence et une vision en temps réel sur la totalité de la chaîne d'approvisionnement. La valeur vient du réseau ».
Christian KleinSAP

Pour Paul Saunders, analyste chez Gartner « le SAP Business Network est une très bonne chose sur le papier, mais je suis un peu plus sceptique sur sa concrétisation […] Par exemple, si vous prenez toutes les pièces qui entrent dans la fabrication d’un véhicule électrique – avec tous les fournisseurs, processus, systèmes, et les données impliquées – cela semble génial. Mais est-ce que cela deviendra une réalité ? Est-ce que tout le monde fera confiance à SAP – ou à n’importe quelle entreprise technologique – [pour partager] autant d’informations métiers si précieuses ? »

Pour Holger Mueller, de Constellation Research, le regroupement des nouveaux réseaux d’entreprises de SAP sein du SAP Business Network est une bonne chose. Trouver et gérer des partenaires est en effet une des problématiques clef que les organisations doivent maîtriser pour redémarrer leurs activités ou, plus important encore, pour se réinventer dans de nouveaux domaines, souligne-t-il.

Rise with SAP for Industries

Rise with SAP, lancé en janvier, est un plan qui regroupe – dans un guichet unique géré par SAP – tous les éléments (hypersaclers, intégrateurs, offres produits) pour migrer vers l’ERP de nouvelle génération S/4HANA Cloud. Le plan va s’enrichir de services packagés pour cinq verticaux : la grande distribution (retail), les biens de consommation, l’automobile, les services collectifs (eau, électricité, etc. ou « utilities »), et celui des machines et des composants industriels.

« Adapter Rise à des verticaux [industriels] est une bonne décision », estime Holger Mueller. « Mais à mon avis, cela arrive un peu trop tôt : SAP doit d’abord prouver la valeur de ses horizontaux dans S/4HANA [HCM, gestion fi, etc., N.D.R.] pour susciter de grandes migrations depuis ECC »

Développement durable

Les offres SAP en matière de développement durable visent à favoriser les initiatives respectueuses de l’environnement et les nouveaux modèles de gestion au sein des entreprises (ce que SAP appelle la « Green Line »). Le portefeuille de SAP regroupe SAP Responsible Design and Production, qui permet aux fabricants de faire des choix durables dès la conception des produits, SAP Product Footprint Management, pour suivre cette durabilité tout au long du cycle de vie du produit, et SAP Sustainability Control Tower, qui offre une visibilité sur les programmes de durabilité.

« Dans le cadre de notre engagement, SAP fournira des rapports et des analyses sur tous les paramètres de durabilité du Forum économique mondial », promet M. Klein.

« Le développement durable, aussi important et louable soit-il, ne fait pas partie du top 5 des sujets pour les entreprises actuellement. »
Holger MuellerConstellation Research

Le développement durable a occupé une grande partie des interventions lors de Sapphire Now. Mais le sujet n’est peut-être pas aussi central pour les entreprises.

« Le développement durable, aussi important et louable soit-il, ne fait pas partie du top 3 ni même du top 5 des sujets pour les entreprises à l’heure actuelle », constate M. Mueller. « Il s’agira d’une capacité qu’il sera bon d’avoir après le passage à S/4HANA, mais je ne vois pas ces fonctionnalités être un moteur principal pour une migration »

Pour M. Saunders de Gartner, l’attention portée par SAP à cette question reste toutefois plus que bienvenue. « Le message sur la durabilité est indispensable, et si SAP parvient à le faire correctement, il peut être très avant-gardiste », s’enthousiasme-t-il. « C’est formidable qu’un grand groupe comme SAP se fasse le champion de cette démarche ».

Un Sapphire très « produits » et « valeurs apportées aux métiers »

Quel bilan tirer de ces interventions ? « La promesse derrière toutes ces annonces est cohérente, mais j’attends d’en voir la concrétisation », commente Cindy Jutras, présidente du cabinet d’analystes en informatique d’entreprise Mint Jutras R&A. « Au moins, [M. Klein et Mme White] ont les pieds bien sur terre. Ils ont évité le jargon technique. L’accent s’est déplacé de la technologie pure vers la valeur métier qu’apporte cette technologie ».

SAP répond aux besoins réels de ses clients, continue-t-elle, mais il devra montrer qu’il peut vraiment relier tous les éléments de son vaste portefeuille.

« Beaucoup d’éléments [de la gamme de SAP] sont des rachats. Il reste à voir si toutes les applications utilisent vraiment le même modèle de données et si elles peuvent travailler ensemble de manière réellement fluide et cohérente », se questionne Mme Jutras. « Cela nécessite une architecture de microservices… que SAP a certes développée, mais a-t-elle été appliquée de manière cohérente à tous les niveaux ? Et les clients historiques ont aussi besoin de savoir combien d’efforts seront nécessaires pour tirer parti de tout cela ».

John Appleby, PDG d’Avantra (un fournisseur basé à Londres de services d’automatisation pour les systèmes SAP) qualifie lui aussi le message global de SAP de « positif ». Et il se réjouit tout autant de voir que SAP parle de la manière concrète dont ses produits peuvent résoudre des problèmes métiers.

« C'était le Sapphire le plus orienté produits de ces 10 dernières années. »
John ApplebyPDG d'Avantra

Au sortir de la pandémie, les chefs d’entreprise sont avant tout concentrés sur la bonne stratégie pour aller de nouveau de l’avant, estime-t-il. Les PDG réfléchissent à la manière dont ils peuvent transformer leurs ventes ou rendre leurs chaînes d’approvisionnement plus efficaces, pas vraiment à mettre à jour leurs ERP.

Ceci étant, « SAP a fait un excellent travail en abordant différents points sensibles [opérationnels] que les clients doivent affronter et en leur proposant des solutions », se félicite-t-il. « Par exemple, le SAP Business Network pourra parler à tous ceux qui ont du mal à s’approvisionner ou à réduire le coût de leur supply chain ».

Dans l’ensemble, le Sapphire Now a aussi plus parlé de produits que d’habitude. « Les éditions récentes avaient tendance à être un peu plus visionnaires et un peu moins dans le concret. Là, ils ont été assez pointus sur ce qu’ils font », enchaîne M. Appleby. « C’était le Sapphire le plus orienté produits de ces 10 dernières années, avec les qualités et les défauts que cela implique. Tout le monde ne cherche pas forcément cela dans un évènement, mais on ne peut pas plaire à tout le monde ».

« Le courage d’abandonner de vieux processus opérationnels »

Parmi les autres annonces phares, l’éditeur a présenté SAP Upscale Commerce, une plateforme intégrée d’expérience client, et une plateforme d’expérience employé qui intègre SAP SuccessFactors et Qualtrics.

Devenir une entreprise plus intelligente est d’autant plus important que les organisations doivent s’adapter à des conditions de plus en plus changeantes, a martelé le PDG de SAP, M. Klein. Et pour être « intelligent », il ne suffit pas de migrer son existant IT vers une infrastructure cloud, a-t-il lancé.

Il faudra aussi « avoir le courage d’abandonner les vieux processus opérationnels ». Un discours, là aussi, bien au-delà de l’IT et de la seule technologie.

Pour approfondir sur SAP

Close