VMware dévoile EVO SDDC sa solution de datacenter clé en main

A l’occasion de VMworld, VMware a levé le voile sur sa solution de datacenter hyperconvergé clé en main EVO SDDC, jusqu’alors connue sous le nom de code EVO:Rack

SAN FRANCISCO —  Lors de sa conférence d’ouverture de VMworld 2015, VMware a annoncé son intention de lancer au premier semestre 2016 VMware EVO SDDC, une solution de datacenter hyperconvergée clé en main jusqu’alors connue sous le nom de code EVO:Rack. 

EVO SDDC : une solution de datacenter hyperconvergée clé en main

EVO:Rack a pour la première fois été montré sous la forme d'une "Tech Preview" en août 2014, mais depuis l'éditeur est resté très discret. L'annonce d'EVO SDDC à VMworld est l'occasion de refaire parler d'EVO:Rack, alors que la solution ne sera pas disponible avant encore de long mois. 

VMware a notamment officialisé les noms de ses trois premiers partenaires serveurs, dont deux déjà connus, VCE et QCT (Quanta Cloud Technologies, la division entreprise du géant des serveurs en marque blanche taïwanais Quanta, qui fournit notamment les grands clients hyperscale comme Google, Facebook et autres en serveurs sur-mesure) et un "petit nouveau", Dell. L'éditeur en a aussi dit un peu plus sur l'architecture finale du produit.

EVO SDDC a été conçu par VMware pour simplifier le déploiement et la gestion de clouds privés. La solution se présente sous la forme d’une suite logicielle incluant la plupart des composants clés de l’éditeur (vSphere ESXi 6.x, VSAN 6.0, NSX 6.x, vRealize Operations et vRealize Log Insight). 

Elle a pour but permet aux clients de VMware de déployer simplement et de façon automatisée des architectures à grande échelle de datacenter virtualisées avec vSphere. Typiquement EVO:SDDC pourra gérer des infrastructures allant du tiers de rack à une dizaine de rack de serveurs, soit de quoi satisfaire des besoins allant de quelques centaines de VM à plusieurs dizaines de milliers de VM. 

EVO SDDC Manager : un parapluie pour piloter le cloud et ses composants logiciels et matériels

La clé de voûte de la suite est un nouveau composant baptisé EVO SDDC Manager. Ce module logiciel est conçu pour administrer l’ensemble des composants de la suite et du datacenter et permet également d’automatiser le provisioning de nouveaux serveurs, réduisant ainsi à quelques heures le déploiement d’une infrastructure logicielle qui précédemment pouvait prendre plusieurs jours.

Selon VMware, EVO SDDC Manager gère le démarrage et le provisioning de serveurs « bare metal » et permet aussi d’administrer les ressources physiques et virtuelles (serveurs, stockage et réseau) une fois la pile de logiciels de VMware installée sur l’infrastructure.

Le logiciel agit aussi comme une console alternative à vCenter, du moins pour les tâches de monitoring ou pour certaines tâches de gestion du cycle de vie des ressources physiques (arrêt ou redémarrage de commutateurs Ethernet ou de serveurs, accès à la console des serveurs…). 

Point important EVO SDDC Manager gérera non seulement la mise à jour automatique des composants logiciels du cloud (mise à jour et application des correctifs de vSphere, VSAN, etc.), mais aussi celle des composants matériels (mise à jour firmware, correctifs de sécurité, patchs, etc...).

VMware s'inspire en cela d'un recette déjà éprouvée par une des autres division de la fédération EMC, VCE, dont les systèmes convergés vBlocks ont rencontré un large succès chez les clients. Un tel mécanisme de mise à jour garantit en effet que les correctifs sont appliqués de façon rigoureuse après un processus de validation impliquant à la fois VMware et ses partenaires et permet aux administrateurs de ne plus avoir à se préoccupper d'une tâche historiquement rébarbative et consommatrice de temps.

Des configurations bien moins rigides que pour EVO:Rail

Contrairement à EVO:Rail, EVO SDDC ne fixera pas de contraintes matérielles, permettant ainsi à ses partenaires une certaine flexibilité en matière de choix de format de serveurs, de commutateurs Ethernet et de configuration matérielle (processeurs, mémoire et stockage). La solution s’appuiera aussi sur des moutures récentes des logiciels de VMware, ce qui devrait éviter les effets de décalage de version, dont a souffert Evo:Rail, la solution hyperconvergée pour PME de VMware, à son lancement.

La solution sera initialement commercialisée par Dell, VCE et Quanta QCT. Ces constructeurs seront à même de fournir aux clients des piles de datacenter clé en main, pré-configurées en usine, intégrant serveurs, stockage et réseau et faisant tourner la pile logicielle de VMware. Aucun prix pour la solution n’a été communiqué.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close