Rawpixel - Fotolia

Le catalogue Cloud28+ désormais ouvert aux entreprises

La communauté Cloud28+, animée par HPE, se compose à son ouverture de 150 membres et 680 services Cloud.

Comme nous l’avions évoqué lors de la conférence HPE Discover de Londres, HPE a officiellement ouvert le vaste projet de catalogue de services Cloud, Cloud28+, aux entreprises utilisatrices le 10 décembre dernier. Après plusieurs mois de gestation et de recrutement de partenaires, membres et de fournisseurs de services Cloud, la communauté Cloud 28+ se dévoile avec plus de 680 services Cloud, et plus 150 membres – ISV, éditeurs, partenaires et fournisseurs de services Cloud. Le projet ouvre ainsi en grand ses bras aux entreprises européennes souhaitant placer dans le Cloud une partie de leurs activités.

Cloud28+ est en fait un projet sponsorisé par Hewlett Packard Enterprise (HPE) dont la vocation est de créer un catalogue de services Cloud paneuropéen dans lequel chaque entreprise du Vieux Continent peut venir piocher et sélectionner le service convoité. L’intérêt de Cloud28+ est justement cette dimension européenne, à l’heure où les Clouds nationaux dits souverains n’ont finalement pas répondu aux attentes (en France, Numergy et CloudWatt ont été repris par leur principal actionnaire). Son objectif repose davantage sur l’intermédiation et la mise en relation d’entreprises utilisatrices et d’éditeurs, ISV et de fournisseurs Cloud.

Une entreprise peut ainsi sélectionner un service Cloud (Iaas, Paas, Saas) à partir d’une fiche descriptive du service. Mais surtout filtrer les fournisseurs de services en fonction  des spécificités inhérentes au niveau de SLA, à la tarification, aux conditions d’usages des données, et – c’est un point important -, en fonction de la localisation géographique des datacenters qui motorisent et hébergent le service en question et sa certification EuroCloud.

Répondre à la conformité et à la protection des données

Cette notion de conformité et de protection des données est un pan clé de Cloud28+, avait résumé Xavier Poisson, vice-président EMEA, Hybrid IT, chez HPE et en charge du projet, lors de la présentation de la bêta. En pouvant sélectionner minutieusement son fournisseur ou ISV par sa localisation, l’entreprise a la capacité de maintenir un niveau de conformité adéquat.

Autre gain cité par les ISV et les éditeurs, l’expansion de leurs activités à l’international. Avec Cloud28+, les entreprises ont la capacité de s’ouvrir à d’autres marchés paneuropéens, et de toucher une cible plus vaste.

Au final, l’entreprise utilisatrice est mise en relation avec le membre Cloud28+.

Techniquement, le ciment de l’ensemble s’adosse à Helion OpenStack, la  déclinaison OpenStack de HPE. Ce qui, selon le groupe, permet d’éviter toute forme de verrou vendeur, mais maintient la précieuse compatibilité des stacks. Une certification est toutefois nécessaire chez les fournisseurs de Cloud et autres ISV.

Enfin, comme l’indique Xavier Poisson, cette communauté Cloud28+ a aussi pour vocation à dynamiser l’adoption du Cloud en Europe, un marché où justement chaque état membre dispose de ses propres régulations et ses propres fournisseurs. En cela, le projet s’inscrit dans la démarche de Commission européenne : créer un marché unique du Cloud en Europe. Un marché évalué à 165 milliards d’euros d’ici à 2020 – si des initiatives comme Cloud28+ sont mis sur les rails.

Pour approfondir sur Administration et supervision du Cloud

- ANNONCES GOOGLE

Close