Victoria - Fotolia

VeloCloud lève 27 M$ additionnels et accueille Cisco parmi ses investisseurs

Le pionnier du SD-WAN vient de lever 27 M$ additionnels pour accélérer l'adoption de sa technologie de Software Defined WAN, qui combine des services de VPN et d'optimisation WAN avec des services et une administration en Cloud et menace les acteurs traditionnels comme Cisco, Riverbed, Juniper...

VeloCloud Networks est une jeune société californienne qui a fait des réseaux longue distance configurés par logiciel (SD-WAN) son fer de lance. Elle vient d'annoncer une levée de fonds de 27 M$  auprès de plusieurs investisseurs, dont deux qualifiés de stratégiques parmi lesquels Cisco Investments.

Cette nouvelle opération porte à 49 M$ le montant des fonds investis dans la société par ses actionnaires. Et si Velobit mentionne ses actionnaires existant, la firme insiste fortement sur l'entrée de Cisco à son capital. Sans rire, Jeff Reed, le vice-président et directeur général, du groupe solutions et infrastructures d’entreprises de Cisco explique ainsi son intérêt pour VeloCloud : “En tant que principal fournisseur de solutions WAN pour les entreprises, nous travaillons de façon proche avec nos clients souhaitant effectuer la transition vers des solutions SD-WAN utilisant notre solution Cisco Intelligent WAN ». En fait, comme pour le SDN dans le datacenter, la firme a surtout tardé à percevoir l’intérêt du SD-WAN et s’est laissé prendre de vitesse par les nouveaux venus comme VeloCloud, Talari Networks ou Viptella. L’investissement dans VeloCloud est donc plutôt un premier pas vers une prise de contrôle ultérieure si les acteurs du SD-WAN devenaient franchement menaçants pour l’activité historique de routage maison.

Le SD-WAN de VeloCloud : une technologie aux multiples facettes

VeloCloud est l’un des pionniers du secteur du SD-WAN (Software Defined Wide Area Network, littéralement réseaux longue distance à définition logicielle). La firme a développé un système complet de gestion des réseaux WAN s’appuyant à la fois sur un service en cloud et sur des appliances (logicielles ou matérielles) installées chez les clients.

Velocloud a plusieurs cordes à son arc. La technologie de la firme permet tout d’abord d’améliorer la disponibilité, la performance et les coûts du WAN en optimisant la gestion des chemins et en optimisation le trafic applicatif. La technologie de la firme permet par exemple de combiner des liens Internet xDSL avec des liens MPLS et même des liens mobiles 4G pour délivrer des connexions WAN hybrides. Les appliances de bordure de la société, installées sous forme de boîtiers physiques ou de machines virtuelles derrière les routeurs, mesurent en temps réel la performance de chacun des liens et reroutent dynamiquement le trafic sur le lien le plus adapté en fonction de l’application (la technologie reconnaît et optimise le trafic de plus de 2 500 applications différentes).

VeloCloud opère aujourd’hui ses propres passerelles dans le cloud et les utilise aussi comme points de sortie optimisés vers les grands fournisseurs SaaS ou vers l’Internet public. L'idée est que le trafic vers les fournisseurs d'applications SaaS n'a plus à transiter par le cœur de réseau de l’entreprise (dans une architecture Hub and Spoke typique), mais peut être directement redirigé vers les passerelles de VeloCloud, déchargeant ainsi le lien WAN historique vers le DataCenter du trafic Internet. Il est à noter que VeloCloud peut travailler de concert avec un fournisseur de service de firewall et de sécurité en mode cloud tel que zScaler ou interopérer avec les services SaaS d’un fournisseur de filtrage comme WebSense si ses cliens le souhaitent

Configuration, administration et reporting centralisés depuis une console cloud

Velocloud ajoute à ces services des fonctions avancés d’administration et de reporting via une console cloud centralisée. Cette dernière permet de déployer des politiques depuis un point de contrôle centralisé sans avoir à configurer individuellement les différentes appliances de bordure. La configuration initiale des appliances s’opère aussi de façon automatique via le cloud, à l'instar de ce que propose déjà Cisco avec ses équipements Meraki ou HP Aruba avec son service Aruba Central. Enfin, VeloCloud propose des services de "Cloud VPN" pour le raccordement des sites non équipés de ses appliances.

Une menace pour les acteurs établis du WAN

Avec un tel cocktail de fonctions,  un acteur du SD-wan comme VeloCloud menace les pratiques d’un nombre d’acteurs établis. Tout d’abord celui des opérateurs : avec ses services « over the top », VeloCloud menace la valeur ajoutée d’une partie des activités de construction de VPN IP et MPLS des opérateurs et les relègue au rang de fournisseurs de tuyaux.

Ensuite les fournisseurs de routeurs : nombre des fonctions intelligentes de ces derniers sont en effet rendues redondantes par les capacités des appliances de VeloCloud.

Enfin, les fabricants d’appliances d’optimisation WAN : les solutions de VeloCloud intègrent en effet une partie des services offerts par des acteurs traditionnels comme Riverbed ou SilverPeak. L’émergence des VeloCloud et autre Talari Networks a d’ailleurs contraint RiverBed et SilverPeak a réagir et à revoir leur stratégie pour développer leurs propres offres SD-WAN.

Pour approfondir sur WAN - VPN - SDWAN

- ANNONCES GOOGLE

Close