La croissance au pas de charge de Pure creuse les pertes

Pure Storage a poursuit sa croissance à un rythme impressionnant durant son premier trimestre fiscal, avec des ventes de baies Flash en hausse de 89%. Cette croissance à tout prix a toutefois creusé de nouveau les pertes.

Pour Pure Storage, la croissance a un prix. Si la firme a vu son chiffre d’affaires bondir de 89 % au dernier trimestre fiscal, elle n’a pu enrayer l’accroissement de ses pertes. Pure a ainsi réalisé un CA de 139,9 M$ pour son premier trimestre fiscal 2017 (contre 74,1 M$ à la même époque l’an passé), mais a vu ses pertes se creuser à 63,5 M$ (contre 49,1 M$ au premier trimestre 2016). Rien de franchement inquiétant pour l’instant, puisque la firme dispose de 604 M$ de trésorerie et continue à privilégier la croissance à la rentabilité.

Pour l’instant Pure poursuit une stratégie de conquête agressive de parts de marché sur le marché du stockage primaire avec ses baies FlashArray//m. Et la firme entend ajouter un second étage à sa fusée avec le lancement de sa plate-forme FlashBlade pour le stockage de données non structurées avant la fin de l’année.

Des ventes en hausse de 89% au premier trimestre

« Être sur une trajectoire de revenus de 600 M$ par an tout en étant capable de croître à un rythme de 89 %, est un fait sans précédent dans l’industrie du stockage » s’est félicité Scott Dietzen le CEO de Pure Storage lors de la conférence avec les analystes qui a suivi l’annonce des résultats.

« Nous sommes désormais l’un des dix acteurs clés du stockage dans le monde et nous avons réussi à nous différencier en profondeur du reste du pack en termes de marché et de croissance » a-t-il ajouté. « Notre ambition est d’être le n° 1 sur un marché à 24 Md$, celui du stockage 100 % Flash, mais nous sommes totalement satisfaits du trimestre que nous venons de produire et nous sommes en bonne voie pour atteindre l’ensemble de nos objectifs ».

Des concurrents de plus en plus agressifs

Si les ventes globales de systèmes de stockage sont en recul dans le monde, celles des systèmes 100 % Flash décollent et Pure doit faire face à la concurrence d’un nombre croissant d’acteurs petits ou puissants. EMC, le leader mondial du stockage, indique par exemple que sa ligne de produits XtremIO a, à elle seule, généré des revenus de plus de 1 milliard de dollars l’an passé et qu’elle devrait approcher la barre des 2 Md$ cette année.

De son côté, Hewlett Packard Enterprise a indiqué la semaine dernière, que les ventes de ses systèmes de stockage 3PAR StorServ 100 % flash avaient pratiquement doublé sur un an. Et la CEO d’HPE, Meg Whitman, a expliqué que les revenus dérivés du 100 % Flash par HPE étaient supérieurs à ceux de Pure. Le CEO de NetApp, George Kurian, a quant à lui indiqué que sa société devrait franchir la barre des 700 M$ de revenus avec ses systèmes 100 % Flash SolidFire et All-Flash FAS cette année, tandis que Nimble Storage a annoncé avoir séduit 55 nouveaux clients Flash en moins de six semaines de commercialisation de sa nouvelle plate-forme Nimble AF.

Cette concurrence accrue a poussé Pure a accélérer ses investissements marketing et ventes pour doper sa croissance. Elle a aussi amené la firme a proposer des systèmes plus abordables pour le marché des PME. Sur son premier trimestre fiscal 2017, la firme a dépensé 75,6 M$ en ventes et marketing, contre 44,9 M$ l’an passé à la même époque et 62,5 M$ au dernier trimestre calendaire 2015.

Selon Dietzen, l’offensive a permis à la firme de séduire près de 300 nouveaux clients au cours du trimestre (portant son total à 1950). Parmi ces nouveaux venus, on note plusieurs grands noms comme la Banque Mondiale, Bank of New York Mellon ou Softbank. Selon Pure Storage, les acteurs du cloud, du SaaS et du web représentent un quart de l’activité de Pure.

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close