Nutanix valide sa technologie hyperconvergée sur les serveurs UCS de Cisco

Faute d'un accord OEM avec Cisco, Nutanix a décidé de valider lui-même sa technologie sur les serveurs UCS-C du constructeur. L'offre de Nutanix est donc désormais disponibles sur les serveurs de SuperMicro, de Dell, de Lenovo et de Cisco. Ne manque plus qu'HPE...

Nutanix, a annoncé cette semaine le support de sa technologie logicielle hyperconvergée sur les serveurs UCS de Cisco ajoutant un troisième constructeur majeur à sa liste de compatibilité. avant cette annonce, Nutanix disposait déjà d’accords OEM avec Dell et Lenovo, qui revendent sa technologie pré-intégrée sur leurs serveurs. La société commercialisait aussi ses propres serveurs sur base de machines SuperMicro.

Jusqu’à hier, Nutanix ne supportait ni les serveurs de Cisco, ni ceux d’HPE. De multiples rumeurs ont prêté à ce dernier l’intention de racheter Nutanix, mais le prix demandé serait bien au-dessus de ce qu’HPE est prêt à payer. Pour l’instant, HPE a donc choisi de poursuivre seul son chemin en proposant à la fois des systèmes hyperconvergés utilisant sa technologie de stockage logicielle StoreVirtual et des systèmes intégrant la technologie hyperconvergée de VMware.

Cisco de son côté, a noué un accord de partenariat très serré avec SpringPath – à tel point que ce dernier à renoncer à proposer sa technologie sur d’autres serveurs que ceux de Cisco. Le n°1 mondial des réseaux a utilisé la technologie de la start-up pour développer sa propre gamme de serveurs hyperconvergés, la gamme HyperFlex, lancé en mars 2016. Cisco dispose, de plus, d’un accord de partenariat avec StorMagic et Simplivity et ne voit donc aucun intérêt à un accord OEM avec Nutanix.

Une intégration réalisée sans l'aide de Cisco

Afin de contourner cet obstacle, Nutanix a donc finalement décidé de valider de façon indépendante sa technologie sur les serveurs rack UCS C220 et C240 de Cisco et de s’allier avec plusieurs distributeurs afin de délivrer sa technologie clé en main sur les serveurs de Cisco. « Il s’agit d’une initiative propre à Nutanix qui profitera aux clients de Cisco » a indiqué Greg Smith, le directeur du marketing technique de Nutanix à nos confrères de SearchStorage.com. « La validation de notre logiciel a été une initiative de Nutanix avec le support de plusieurs grands partenaires de Cisco qui ont une expertise de la gamme UCS ».

Nutanix ne vendra pas sa technologie en direct à des clients finaux mais via des partenaires Cisco qui se chargeront de l’intégration sur les serveurs des clients. Nutanix indique supporter l’architecture ACI (Application Centric Infrastructure) pour le déploiement d’applications (ce qui veut sans doute dire que comme SpringPath, Nutanix s’est appuyé sur la notion de Service Profile d’UCS pour le déploiement et le paramétrage initial de sa technologie). Les premiers partenaires retenus par Nutanix pour l’intégration sont les Américains Sirius Computer Solutions, ASG, CDW et Presidio, l’Indien HCL Technologies et l’Allemand SVA.

La question est désormais de savoir si Nutanix finira par supporter les serveurs de HPE et comment il le fera si jamais cela devait arriver. La meilleure solution pour les clients serait sans doute qu’HPE et Nutanix parviennent à un accord. D’autant que la technologie hyperconvergée d’HPE apparaît comme limitée face à celles d’acteurs comme SpringPath, Simplivity, Nutanix, ou Hedwig, du fait des caractéristiques intrinsèques de StoreVirtual (dont les performances et le ratio capacité utile sur capacité brute sont loin d’être stellaires). Un accord profiterait sans doute aux deux acteurs et permettrait à HP de mieux tenir son rang sur le marché de l’hyperconvergence…

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close