iQoncept - Fotolia

Profitez de la fin de vie de Windows 7 pour mettre à jour la productivité de votre PC

La fin de la prise en charge de Windows 7 devrait être considérée comme la fin d'une époque de l'informatique de bureau traditionnelle. Alors, à quoi ressemble la productivité des postes de travail du 21e siècle ?

Dans le dernier rapport financier de l’éditeur, Satya Nadella, PDG de Microsoft, a présenté Teams – dédié à la communication, la productivité et au collaboratif - comme la plate-forme du groupe qui connaissait la croissance la plus rapide. Une nouvelle importante pour Microsoft qui espère en effet que les organisations iront au-delà de ses produits bureautiques traditionnels - tels que Word, Excel et PowerPoint - pour appréhender la suite Office comme une plate-forme de collaboration avec des outils tels que Skype, Teams et le service LinkedIn.

Seeking Alpha - blog financier reconnu - a réalisé une transcription de la conférence téléphonique organisée traditionnellement lors de la présentation des résultats annuels de l’éditeur, en juillet de chaque année. L’occasion d’entendre Satya Nadella déclarer ainsi qu’« il ne fait aucun doute que le dernier exercice financier a été une année décisive pour les équipes, tant sur le plan de l'innovation des produits que, plus important encore, du déploiement et de l'utilisation à grande échelle. En dehors de Windows, c’est la première fois que nous enregistrons un effet plateforme d’une telle ampleur ».

Les résultats de Microsoft, pour le seul quatrième trimestre 2019, montrent qu'il y a une demande pour de nouveaux PC professionnels avec le passage à Windows 10.

Les résultats de Microsoft pour le seul quatrième trimestre 2019 - s’ils sont tirés par l’activité cloud computing du groupe - montrent également qu'il y a une demande pour de nouveaux PC professionnels à mesure que les entreprises passent à Windows 10.

Les analystes Gartner rapportent ainsi que 63 millions de PC ont été livrés au deuxième trimestre 2019, contre 62 millions sur la même période en 2018.

« La progression des livraisons mondiales d'ordinateurs personnels a été stimulée par la demande de la mise à jour Windows 10 dans les entreprises au 2ème trimestre 2019 », affirme Mikako Kitagawa, analyste principal chez Gartner. « La croissance des PC de bureau a été forte, ce qui a compensé la baisse des livraisons de PC portables. »

La modernisation de l'expérience utilisateur des postes de travail offre aux DSI et aux services informatiques la possibilité de se concentrer sur l'aide à la transformation numérique de leur organisation en proposant aux employés des méthodes de travail et de collaboration plus rationalisées et efficaces.

Fin 2016, le Center for Information Research (MIT Cisr) du Massachusetts Institute of Technology a mené une étude auprès de 281 cadres supérieurs. Les résultats, publiés dans le rapport « Building business value with employee experience » du MIT, indiquent que les entreprises dont les résultats se situent dans le premier quart en matière d'expérience positive du poste de travail par les employés, sont deux fois plus innovantes que celles qui se situent dans le quartile inférieur, selon le pourcentage des revenus tirés des nouveaux produits et services au cours des deux dernières années.

« Ces entreprises ouvrent la voie à une collaboration efficace entre les employés et à de nouveaux modes de collaboration avec les clients afin d'améliorer les sources de revenus », précisent Kristine Dery, chercheuse scientifique au MIT Cisr, et Ina Sebastian, associée de recherche au MIT Cisr.

Reste qu’en Europe le saut n’est pas encore évident dans toutes les organisations. Selon une étude récente sur le bien-être numérique menée par YouGov pour l’intégrateur Avanade auprès de 1 000 employés, les entreprises britanniques ne réalisent pas la valeur des investissements technologiques effectués sur le lieu de travail. Une situation attribuable, selon les analystes, à un manque de prise en compte de l'expérience des employés au moment de déterminer les besoins et d’offrir des solutions.

L'étude a révélé que si 68 % des employés réagissent positivement aux nouvelles technologies, au final seuls 39 % les utilisent régulièrement. Près des deux tiers des employés estiment que les nouvelles technologies en milieu de travail sont déployées sans tenir compte de leurs besoins. Ils considèrent généralement que les services RH devraient contribuer à l’établissement des besoins en partenariat avec les services IT.

Plutôt que de faire progresser les employés, la prolifération des nouvelles technologies peut semer la confusion et mener à un manque d'adoption.
Société Avanade

Selon Avanade, plutôt que de faire progresser les employés, la prolifération des nouvelles technologies peut semer la confusion et mener à un manque d'adoption. Parmi les personnes interrogées, 39 % seulement adoptent les technologies les plus récentes en matière de travail telles que Slack, Teams, WebEx et Skype, tandis qu'une proportion écrasante reste liée à des technologies plus anciennes comme le courrier électronique (73 %).
Cet état de fait empêche les entreprises de réaliser les gains de productivité et d'améliorer l'expérience des employés-utilisateurs attendues de leurs investissements technologiques, explique Avanade.

Une autre étude, cette fois menée par le cabinet Insight auprès de 2 000 employés de bureau du Royaume-Uni, indique que de nombreuses entreprises semblent lutter pour créer un lieu de travail largement numérique. Beaucoup des personnes ayant participé à l'enquête se plaignaient de choix de systèmes technologiques peu intuitifs ou trop restrictifs et estimaient ne pas recevoir les formations adéquates. Il en résulte de nombreuses heures perdues, des défis de productivité, un personnel désengagé et frustré, surchargé d'informations...

Pour Avanade la voie est claire : les DSI doivent plus se concentrer sur la fourniture de systèmes offrant une bonne expérience aux employés. Il s’agit donc de recenser plus précisément les besoins réels dès le départ.

Stanley Louw, responsable de l'innovation numérique au Royaume-Uni et en Irlande pour le compte de l’intégrateur, estime ainsi que « l’optimisation de l’espace de travail est la nouvelle frontière permettant de prendre un avantage concurrentiel et de développer une croissance durable. Bien que les entreprises continuent d'investir massivement dans l'expérience client (CX), bon nombre d'entre elles sous-investissent encore dans l'expérience de leurs propres employés (EX). Étant donné que les employés jouent un rôle important dans l'exécution du CX, cela apparaît comme contre-intuitif. Un mauvais EX peut aussi avoir un impact sur l'engagement, la créativité et, en fin de compte, le bien-être. »

De même, l'étude d'Insight montre que le manque d'engagement et l'absence de technologies utiles et conviviales dans les organisations ont un impact négatif sur la productivité du personnel.

Au moment où Windows 7 arrive en fin de vie, obligeant les entreprises à mettre à niveau leurs postes de travail pour basculer vers Windows 10, le défi pour les DSI est plus que jamais d'encourager l'adoption d'outils de productivité bureautique de nouvelle génération, basés sur le cloud computing, et qui soutiennent la collaboration et les nouvelles méthodes de travail.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close